Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2006

toc... toc...toc...

Elle ouvre la porte-fenêtre et sort sur le balcon plongé dans l'obscurité.

- Il n'y a plus de lune! s'exclame-t-elle à l'adresse de son compagnon resté dans la chambre.

- Hier encore, elle était pleine.

- J'ai beau me dévisser le cou, je t'assure qu'elle a disparu !

- Une éclipse ou la fin du monde?

- Tu n'es pas drôle. Ils n'ont rien dit ce soir à la télévision!

Elle revient vers le lit, s'y jette et se blottit contre le jeune homme.

- Ne tremble pas, ma chérie. La nuit est noire? Le jour aussi sera noir. Il n'y aura plus jamais de lune ni de soleil.

- Tu fais de la poésie maintenant?

- C'est la fin du monde. C'est très doux, la fin du monde... comme une dernière nuit d'amour.

- Tu dérailles, Marc! - J'ai peur, moi! Fais quelque chose!

- Prends ça!

- Qu'est-ce que c'est? Un bâton? Que veux-tu que j'en fasse?

- C'est une canne blanche. On en vend beaucoup en ce moment. J'ai eu celle-ci au marché noir.

 

 Gaëlle Mann

 

00:10 Publié dans Short-stories | Tags : SF | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.