Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2015

Clandestins: l'envers du décor, la situation matérielle des envahisseurs

Un reportage allemand avec sous-titres français, que vous ne risquez pas de voir dans les grands merdiats

NDF

03:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

MERKEL : FÜHRER DE LA MONDIALISATION PAR LES MIGRATIONS

 MERKEL : FÜHRER DE LA MONDIALISATION PAR LES MIGRATIONS - L’opinion allemande ne va pas tarder à se retourner

L’opinion allemande ne va pas tarder à se retourner



Jean Bonnevey
le 03/09/2015
Angela Merkel est devenue la chancelière des réfugiés et des clandestins. Ils ne jurent que par elle et tous veulent aller en Allemagne où ils se sentent les bienvenus. Ils sont les  bienvenus d’un gouvernement qui joue avec le feu.

Comment comprendre la générosité de Merkel

Le besoin de main d’œuvre face à la dénatalité n’explique en rien  l’ouverture à des réfugiés non européens. L’avenir  de ce côté là serait bien plus raisonnablement à l’est.
 Il y a surtout l’obsession nazie - vouloir démontrer à tous prix que l’Allemagne est devenue la plus repentie des nations anti racistes et qu’ « un  état, un  peuple » n’existe vraiment plus dans l’esprit allemand aujourd’hui humanitaire et cosmopolite.

C’est une erreur qu’elle paiera très cher dans les urnes si d’ici là, la rue ne vient pas transformer en tsunami xénophobe la vague migratoire. Alors que les Etats d’Europe centrale s'opposent aux quotas de réfugiés, la chancelière allemande a appelé les Etats européens à respecter » leur devoir de dignité, pilier des droits civils universels ».

Le devoir de dignité, n’est ce pas surtout de protéger le peuple qui vous a  élu, de protéger son identité, ses valeurs et son histoire. Apparemment pour Angela pur produit d’une Allemagne de l’est où la haine de l’Allemagne d’avant justifiait  un autre totalitarisme. Qui est vraiment Merkel, d’où vient-elle vraiment, quel est son objectif, des questions récurrentes, oubliées au regard des réussites économiques, mais qui pourraient bien ressurgir.

La première économie européenne attend jenviron 800.000 réfugiés cette année , quatre fois plus que l’an dernier et deux fois plus que le précédent record de 1992. Au premier semestre, elle a concentré 43 % des demandes d’asile en Europe. « Le monde voit l’Allemagne comme un pays de l’espoir et des chances », a déclaré Angela Merkel, affirmant que son pays serait « assez fort  » pour surmonter le défi. « Notre économie est solide, notre marché du travail est robuste », a-t-elle souligné.

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy a estimé mardi à Berlin que la crise migratoire actuelle était "le plus grand défi pour l'Europe pour les années à venir". Lui et Angela Merkel ont insisté sur la nécessité d'une politique commune aux pays de l'UE.

"Nous devons trouver une réponse face à ce grand défi", a insisté le dirigeant conservateur lors d'une conférence de presse avec son homologue allemande. L'Espagne a connu à ses frontières "des tragédies similaires à celles qui se déroulent actuellement ailleurs, à d'autres frontières de l'Union européenne", a-t-il rappelé.

Comparer ce qui se passe à l’exode des républicains espagnols ou des populations allemandes chassées de terres germaniques par les soviétiques dans des conditions de terreur si longtemps occulté c’est tout de même une sacrée révision de l histoire pour la tordre et l’adapter.
Ce qui se passe aujourd’hui n’a rien à voir sauf à être comparé à des migrations invasions germaniques ou ottomanes ayant changé a jamais les pays concernés.

Mais n’est ce pas le but final d’une compassion européenne dirigée par Merkel la chancelière au si grand cœur ?
 
METAMAG

02:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Tsunami de racisme anti-blanc à l'occasion de la rentrée des classes

http://www.fdesouche.com/642075-tsunami-de-racisme-anti-b...

02:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Michel Onfray réagit à la sortie de BHL sur les migrants: "Il ferait mieux de rester caché"

01:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ignoble : les mondialistes jouent avec les cadavres d’enfants pour arriver à leurs fins

3 septembre 2015 par admin4  - Contre-info.com

Par Thibaut de Chassey :

Utilisant cyniquement la photo d’un enfant syrien mort noyé alors que sa famille tentait de se rendre en Europe, les médias et leurs compères politiciens lancent une offensive de grande ampleur, fondée sur la tyrannie de l’émotion.

Par le choc des photos, la tragédie que connaissent certains « migrants » est utilisée pour abolir la raison et – dans un émoi rendu plus puissant car collectif – pour culpabiliser les Européens afin de les amener à ouvrir totalement les frontières à des millions d’immigrés supplémentaires, pour le bonheur des mondialistes.

Ces derniers peuvent compter sur la complicité perverse ou idiote du clergé moderne qui, globalement, confond comme d’habitude morale individuelle et morale politique (c’est-à-dire relative à la Société) et exige avec une inconscience consommée des mesures politiques qui entraîneraient rapidement le chaos chez les peuples européens et accélérerait leur disparition par changement de population.

Il convient de rappeler les responsabilités dans la situation qui prévaut au Proche-Orient :

La photo de cet enfant de Gaza tué par l'armée israélienne a-t-elle fait réagir BHL ? Non, bien sûr.

La photo de cet enfant de Gaza tué par l’armée israélienne a-t-elle fait réagir BHL ? Non, bien sûr.

– d’une part les États-Unis, l’État israélien et certains pays européens (au premier rang desquels le nôtre, hélas) se sont acharnés à déstabiliser l’Irak et la Syrie et à soutenir des groupes islamistes, le tout pour servir des intérêts qui n’étaient ni ceux des Français, ni ceux des populations locales. A ce titre, voir un Bernard-Henry Lévy invité dans les studios et sur les plateaux pour verser des larmes de crocodile et donner hypocritement des leçons (mauvaises) est insupportable.

– d’autre part, ces mêmes États européens appliquent une politique d’immigration délirante qui crée un appel d’air pour de très nombreux étrangers convoitant notre pays et ce qui leur est promis, quitte à prendre de grands risques au lieu de se réfugier – pour ceux qui en ont vraiment besoin – dans des zones plus proches.

La responsabilité du Système politico-médiatique est écrasante et les Français ne doivent se sentir coupables que de tolérer un tel régime.

Cette vague d’émotion savamment orchestrée est l’occasion de pointer du doigt les méthodes répugnantes et inhumaines de ces médias et des « bonnes consciences » qui s’y expriment (mais qui n’accueilleront jamais un immigré sous leur toit), et qui jouent avec les cadavres d’enfants.

Pourquoi ne diffusent-ils pas d’ailleurs avec la même indignation les photos des milliers de Français parfois très jeunes, tués, violés, estropiés du fait de l’immigration ?

Enfin, pourquoi ne pas rappeler le cas de l’Australie, qui est convoitée par de nombreux immigrés clandestins potentiels ?
Ce pays immense ne connaît pas ces drames et ces polémiques : en effet tout le monde sait désormais dans cette région du monde que le gouvernement australien ne tolère – dans les discours et dans les faits – aucune entrée en force.
Résultat : aucun mort en 2014 ni en 2015.

_______________________________________

4923203.jpg NO WAY.jpg


« Pas question, vous ne serez pas chez vous en Australie
»

01:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Manifestation des agriculteurs à Paris : « On rentre à la maison, comme des chiens à la niche »

 

Plus de 1.500 tracteurs aujourd’hui place de la Nation, à Paris. Des milliers d’agriculteurs ont effectué un périple, vers la capitale, pour obtenir une aide concrète du gouvernement. Résultat : des subventions… Une fois de plus le syndicat FNSEA a bien joué son rôle de larbin du système en calmant les manifestants et en leur demandant de rentrer tranquillement à la niche. Ci-dessous le reportage audio poignant de Nathalie Bourrus pour France Info.

Audio Player: http://www.contre-info.com/manifestation-des-agriculteurs...

00:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Steve Maman, le "sauveur des esclaves sexuels", est-il un mythomane ?

 

Depuis la médiatisation des activités du Montréalais Steve Maman, qui affirme avoir libéré plus de 120 femmes et enfants détenus par l’État islamique, des voix s’élèvent pour remettre en cause ses activités de sauvetage.

La polémique enfle autour de Steve Maman, l’homme d’affaires qui prétend avoir aidé à la libération d’esclaves sexuelles détenus par Daech. Comme de nombreux autres médias, Le Figaro lui avait consacré un article le mois dernier. Ce Montréalais affirmait avoir libéré près de 130 femmes et enfants issues des minorités yazidies et chrétiennes, grâce à sa fortune personnelle puis par le biais d’une fondation qu’il avait créée en juin dernier : le CYCI (Liberation of Christian and Yazidi Children of Iraq). Il avait dans la foulée lancé un appel aux dons pour poursuivre ses opérations de sauvetage.

Déjà critiquée par des universitaires et des spécialistes du terrorisme au moment de la médiatisation de son initiative, d’autres voix se sont élevées depuis deux semaines pour remettre en causes ses activités de sauvetage. Dans une lettre publiée le 26 août sur le site d’informations Vice News, une vingtaines de personnes parmi lesquelles des représentants de la communauté yazidie et des travailleurs humanitaires ont demandé à l’homme d’affaires de fournir des preuves.

 

« Personne ne le connaît »

En effet, ces derniers émettent de nombreux doutes quant à la véracité de son action. Notamment sur le fait que ce père de famille puisse sauver des femmes chrétiennes des griffes de Daech. En effet, aucune femme chrétienne n’est actuellement esclave sexuelle du groupe terroriste, relèvent-ils, seule la communauté yazidie étant concernée. « En conséquence, il est difficile de savoir comment M. Maman peut prétendre sauver ces femmes ». Ils se montrent également perplexes quant à l’ampleur de ces sauvetages. « Il y a plusieurs semaines, quand son site web disait avoir recueilli 80.000 dollars, le nombre de ‘femmes et enfants’ secourus s’élevait à 102. Le nombre élevé de libérations pour une somme si faible semblait douteux », écrivent encore les signataires de la lettre, dont le chef spirituel de la communauté yazidie Babasheikh Kherto Ismael.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 

E&R

00:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Information: Hautetfort ne publie plus de stats

Depuis le 1er août,  Hautetfort ne publie plus les statistiques des blogs comme il le faisait jour par jour avec le total à la fin du mois.

Je le regrette mais c'est ainsi. Je tenais à vous en informer.

Et à remercier mes fidèles lecteurs et commentateurs !

Gaëlle MANN

 

 

00:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Une carte de crédit personnalisée

Un juif au nez crochu sur fond de pièces d’or pour décorer une carte de crédit : la Norvège horrifiée

Une photo commandée par un client pour une carte Visa montre un juif au nez crochu souriant à des pièces d’or.

DNB, la plus grande institution financière de Norvège, a émis une carte de crédit sur laquelle est imprimée une caricature antisémite, ont révélé des médias norvégiens mardi.

La carte, représentant un visage d’homme au nez long et portant un châle de prière juif (talith) sur un fond de pièces d’or, a fait polémique sur Internet. L’homme qui a commandé la Carte Visa est un Australien vivant en Norvège. Il se dit avoir été très surpris en recevant la carte du fait que le design ne correspondait pas à sa commande.

Cet incident a été porté à l’attention de l’ambassade d’Israël à Oslo, qui a demandé des explications à la direction de la banque. Celle-ci a immédiatement présenté des excuses à l’ambassadeur, expliquant que la banque a mis en place un système permettant aux clients de commander des cartes personnalisées.

Lire la suite de l’article sur i24news.tv

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

03/09/2015

Jamais coupable : Israël clôt le dossier sur la mort de quatre enfants tués sur une plage de Gaza

 

 

 

 
 

 

L’armée israélienne a annoncé jeudi qu’elle abandonnait les poursuites dans l’enquête sur la mort de quatre enfants de 9 à 11 ans sur une plage de Gaza en plein conflit l’été dernier, et que le dossier était clos sans que personne ne soit condamné.

"Le dossier a été clos après une enquête criminelle complète", selon un communiqué militaire, qui ajoute que deux autres cas portant sur la mort de Palestiniens dans des combats avaient aussi été clos. Une enquête criminelle sur une attaque contre un café dans laquelle 9 personnes avaient perdu la vie a en revanche été ouverte.

Fin avril, la justice militaire israélienne avait inculpé trois soldats pour pillage, les premiers à être poursuivis pour des agissements de l’armée lors de la dernière guerre de Gaza, qui a fait rage à l’été 2014 dans l’enclave palestinienne.

Le conflit a tué environ 2 200 Palestiniens, dont 1 500 civils selon l’ONU, et détruit de larges pans du territoire. Côté israélien, 73 personnes ont trouvé la mort, dont 67 soldats. La conduite de cette guerre par Israël fait l’objet de différentes enquêtes internationales, qu’Israël juge partiales, assurant être capable de rendre la justice lui-même.

Les dirigeants palestiniens eux veulent faire juger les dirigeants israéliens par la justice internationale pour crimes de guerre.

E&R

23:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Dictature de l'émotion

 

Le faux philosophe Bernard-Henri Lévy explique comment la photo de l’enfant syrien de trois ans échoué sur une plage de Turquie va faire basculer les opinions européennes en faveur de l’accueil des clandestins.

   

Rappel

Gaza, 16 juillet 2014 :

Qu’en pense Bernard-Henri Lévy ?

23:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

AUDIO - Florian Philippot sur RTL - 03 09 15

http://www.frontnational.com/videos/florian-philippot-sur...

23:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

" Mes enfants m'ont glissé des mains" raconte Abdullah Kurdi, le père du petit Syrien noyé

http://www.leparisien.fr/faits-divers/mes-enfants-m-ont-g...

+ 4 VIDEOS - BHL

5059383_pere-syrien-noye_545x460_autocrop.jpg

22:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

GR - Migrants : Paris et Berlin veulent des quotas contraignants d'accueil en Europe

XVM428fed6c-5240-11e5-98c8-947cb59aedef.jpg

Crime et châtiment !

 

 

 

 

  Les propositions de François Hollande et Angela Merkel seront soumises le 14 septembre à un conseil des ministres de l'Intérieur de l'UE.

 
 

 

François Hollande a déclaré avoir «proposé avec la chancelière Merkel un mécanisme permanent et obligatoire» d'accueil des migrants lors d'une prise de parole avec le premier ministre irlandais, Enda Kenny, ce jeudi. François Hollande et Angela Merkel «ont décidé d'une initiative sur la situation des réfugiés qui cherchent à rejoindre l'Europe». Les deux dirigeants qui se sont entretenus au téléphone jeudi matin sur la crise des migrants, déclarent dans un communiqué que ces hommes et femmes «ont besoin de la protection internationale» qui «leur est due» et que «l'Europe doit protéger ceux pour qui elle est le dernier espoir».

Ainsi, François Hollande et Angela Merkel ont décidé de transmettre dès aujourd'hui «des propositions communes pour organiser l'accueil des réfugiés et une répartition équitable en Europe» qui seront soumises le 14 septembre à un conseil des ministres européens de l'Intérieur. Dans un premier temps les objectifs seront de «rapprocher les normes pour renforcer le système d'asile européen, assurer le retour des migrants irréguliers dans leur pays d'origine, et apporter le soutien et la coopération nécessaires avec les pays d'origine et de transit», précise le communiqué.

 

«J'ai parlé ce matin au président français, la position franco-allemande que nous allons transmettre aux institutions européennes est que nous sommes d'accord que nous devons obéir à des principes de base, à savoir que ceux qui ont besoin de protection (...) la reçoivent et que nous avons besoin de quotas contraignants au sein de l'Union Européenne pour se partager les devoirs, c'est le principe de solidarité», a dit Angela Merkel dans une conférence de presse pendant sa visite en Suisse.

En parallèle, la Commission européenne demande aux États membres de répartir en urgence 120.000 réfugiés supplémentaires au sein de l'UE afin de faire face à l'accélération de la crise migratoire, a indiqué jeudi après-midi une source européenne. «Comme les mécanismes permanents pourraient prendre du temps, et que nous avons une situation très pressante en Italie, en Hongrie et en Grèce, il va y avoir une proposition pour la réinstallation urgente de 120.000 (réfugiés)», a expliqué cette source.

«Une lutte contre la montre»

L'ensemble des ministres concernés par la question des migrants s'est réuni dans l'après-midi à l'Elysée autour de François Hollande et de Manuel Valls. Outre le président et le premier ministre, Ségolène Royal (Ecologie), Bernard Cazeneuve (Intérieur), Sylvia Pinel (Logement), Harlem Désir (Affaires européennes) et Christian Eckert (Budget) étaient autour de la table, Laurent Fabius (Affaires étrangères), en déplacement, étant représenté par son directeur de cabinet. «Nous sommes dans une lutte contre la montre», a déclaré Bernard Cazeneuve à l'issue de la réunion. «L'Europe doit être à la hauteur de ces enjeux car si elle ne l'était pas (...) c'est tout le système Schengen (de libre-circulation) qui se retrouverait fragilisé.»

Dans la matinée, François Hollande s'est également entretenu avec le président en exercice de l'Union européenne, le premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel, et devait joindre également le président du Conseil européen Donald Tusk et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. C'est sur une plage de Turquie qu'a été prise la photo du corps d'un enfant syrien noyé qui a suscité une immense émotion à travers le monde jeudi. L'Élysée a toutefois assuré que la réunion prévue dans l'après-midi avait été convoquée depuis plusieurs jours déjà, même si elle n'avait pas été inscrite à l'agenda officiel du président.

21:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Viols d'enfants en Centrafrique: 14 militaires français mis en cause dont six non-européens

http://www.leparisien.fr/international/viols-d-enfants-en...

20:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Question du Jour du Parisien: Selon vous, l'Europe...

Capture.PNG question.PNG

OUI: 21,3%

NON: 78,7%

20:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Hongrie: tensions avec des migrants qui refusent d'aller dans un camps de réfugiés

20:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

GR - « L’Europe commet un suicide en accueillant les migrants », selon l’ancien président tchèque

 

s53jQoI.jpg

 

18h04

 

L’Europe commet un « suicide » en accueillant les migrants, a affirmé mardi l’ex-président eurosceptique tchèque Vaclav Klaus, en s’en prenant au chef de la diplomatie française Laurent Fabius qui avait récemment jugé « scandaleuse » l’attitude de certains pays d’Europe de l’Est à l’égard des réfugiés.

« Les déclarations du ministre français des Affaires étrangères et d’un grand nombre d’autres politiciens ont attiré mon attention et m’ont irrité », a expliqué M. Klaus, chef de l’Etat tchèque entre 2003 et 2013, au site web du journal Dnes.
« Si l’Europe veut commettre un suicide en recevant un nombre illimité de migrants, qu’elle le fasse, mais sans notre accord », a-t-il asséné. « Nous devrions dire un ‘non’ résolu ».

M. Fabius avait qualifié dimanche de « scandaleuses » les réticences d’un « certain nombre de pays d’Europe » à l’égard d’une répartition des réfugiés, en précisant que ces pays se trouvent « dans l’est de l’Europe ».

M. Klaus, connu pour son discours très eurosceptique, a affirmé à cette occasion que l’immigration n’était « pas un droit de l’Homme ».

« En attendant que l’Europe ose dire que l’immigration n’est pas un droit de l’Homme, le temps passe et la situation devient toujours plus menaçante ». Selon lui, le « mode de pensée (de l’UE) doit changer ».

Les Premiers ministres de quatre pays d’Europe centrale (Hongrie, Pologne, Slovaquie, République tchèque) se réuniront vendredi à Prague, pour se pencher en commun sur l’actuelle crise migratoire.

La République tchèque est à l’heure actuelle surtout un pays de transit vers l’Europe de l’Ouest. Dans la nuit de lundi à mardi, la police tchèque a interpellé dans le sud-est du pays 214 migrants, Syriens pour la plupart, dans des trains en provenance de la Hongrie et de l’Autriche.

Source

 

03:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Une cité engloutie datant de l'âge de Bronze découverte en Grèce

XVM31f3e8a0-50e7-11e5-ac71-3c4444a0b059.jpg cité engloutie.jpg

  Home ACTUALITE Sciences & Environnement

 

Tessons de céramique découverts @ministère grec de la Culture

Une équipe de chercheurs a découvert une ville fortifiée engloutie dans un golfe du Péloponnèse datant du troisième millénaire avant l'ère chrétienne. Plus de 6000 objets ont également été mis à jour, indique Julien Beck qui dirige l'équipe de recherche.

 
 

 
 

La découverte d'une équipe internationale d'archéologie pourrait renouveler notre perception de l'histoire de la Grèce. «Nous avons mis à jour une ville entière d'au moins 1,2 hectare dotée d'un important système de fortification qui date de l'âge du bronze, du IIIe millénaire avant l'ère chrétienne», indique Julien Beck, à la tête de l'équipe de recherche qui a fait cette incroyable découverte. «Cette ville est fantastique à la fois par sa taille et par sa qualité de conservation. Elle va nous forcer à reconsidérer l'histoire de la Grèce continentale au IIIe millénaire», ajoute le chercheur émerveillé.

Véritables témoins préhistoriques, ces vestiges ont été mis à jour près de la plage de Lambayanna. «Il semblerait que nous ayons identifié des rues parallèles, comme s'il y avait une planification urbaine des ruelles, comme si quelqu'un avait organisé la ville, ce qui serait exceptionnel pour cette époque», indique Julien Beck. Par ailleurs, les archéologues ont découvert des fortifications dont «le caractère massif est d'un genre encore inconnu en Grèce pour la période».

Le Ministère grec de la culture explique, en outre, que les recherches ont permis d'identifier «des tronçons d'un mur de fortification extérieur, relié aux fondations d'au moins trois grandes structures en pierres (18 mètres sur 10) en forme de fer à cheval». Des surfaces dallées, probablement des rues, ainsi que les ruines d'autres bâtiments ont également été aperçues.

«A priori il s'agit d'une ville côtière qui a été immergée après un mouvement de plaques tectoniques»

Julien Beck, directeur de l'équipe de recherche

Tous ces trésors préhistoriques découverts dans le cadre d'une mission de recherche d'archéologie sous-marine lancée en 2014 gisent à quelques mètres de profondeur dans la baie de Kiladha, dans le Péloponnèse grec. «Je ne comprends pas pourquoi nous n'avions pas découvert ces fortifications avant car ce site est proche de la grotte de Franchthi, sur la rive nord de la baie de Kiladha dans le Golfe de Nauplie en Grèce, une zone bien connue des archéologues. D'autant que ces murs étaient très près de la côte et à seulement entre 1 et 3 mètres de fond», indique Julien Beck.

Le professeur à l'Université de Genève évoque, en outre, «la présence de milliers de tessons de céramique, plus de 5000 fragments de poterie et, au total, près de 6000 objets. Ces morceaux de poteries laissent supposer que le village a été abandonné brutalement», ajoute le chercheur. «A priori, il s'agit d'une ville côtière qui a été immergée après un mouvement de plaques tectoniques mais nous devons poursuivre nos recherches pour confirmer cette hypothèse», indique Julien Beck.

L'équipe va en effet poursuivre les investigations. L'objectif du programme de recherche, débuté en 2014, est double: découvrir cette ville mais également le plus vieux village d'Europe immergé, datant du néolithique (il y a 9000 ans) et qui pourraient bouleverser l'histoire du Vieux Continent.

Le Figaro

02:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

L’Allemagne et l’immigration : entretien avec Frank Franz, président du NPD

 

Propos recueillis pour E&R par Alimuddin Usmani

La politique migratoire est au centre du débat en Allemagne, particulièrement depuis la spectaculaire augmentation de l’afflux de migrants cet été. Ces derniers passent à travers les Balkans, notamment pour rejoindre l’eldorado allemand. Frank Franz, le président du Parti national-démocrate, parti nationaliste fortement opposé à la politique du gouvernement Merkel, nous a accordé un entretien exclusif.

 

Le ministre fédéral allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière, a annoncé que le nombre de réfugiés arrivant en Allemagne pourrait atteindre cette année 800 000. Comment le gouvernement Merkel gère-t-il cette crise ?

L’Allemagne soutient les guerres des États-Unis qui conduisent à l’afflux de réfugiés. À cet égard, le gouvernement est dans une position difficile. La solution serait cependant facile. Les gouvernements européens devraient, en fin de compte, suivre leur propre chemin et dire aux États-Unis de rentrer chez eux. Ensuite, nous ne devons également pas nous soucier des conséquences des guerres américaines auxquelles le gouvernement fédéral participe de manière plus ou moins forcée.

 

L’économie allemande voit, dans le flot des réfugiés, une chance pour combler les lacunes sur le marché de l’emploi. Par conséquent, Ingo Kramer, le patron des patrons allemands, souhaiterait considérablement accélérer les procédures d’asile. Que pensez-vous de cette déclaration ?

L’économie ne se soucie que des bilans et des actionnaires. Bien entendu, les responsables de l’économie souhaitent obtenir une force de travail qui soit la moins chère possible. Cependant, en cas de chômage, l’économie ne va pas contribuer aux coûts. Les coûts engendrés par les millions de chômeurs immigrés sans qualification demeureront à la charge du contribuable. Ainsi, les profits seront privatisés et les pertes et les coûts socialisés. La politique doit mettre un terme à tout ça.

 

Il y a eu plusieurs incidents à proximité du centre de requérants d’asile à Heidenau. Comment vous positionnez-vous face à la violence ?

Le NPD rejette strictement la violence en tant que moyen dans le débat politique. Nous reconnaissons le monopole de la violence exercée par l’État sans y mettre de condition. L’État doit cependant être capable et désireux de protéger ses citoyens. Si les citoyens sentent – et c’est de plus en plus le cas – que l’État ne veut pas les protéger, alors ils prennent eux-mêmes les choses en main.

 

L’année passée, la République tchèque a fait face à environ 1000 demandes d’asile. La politique sociale allemande n’est-elle pas trop attractive comparée aux autres pays européens ?

Oui, tandis que les autres pays disent clairement qu’il n’y a pas de place pour ceux qui abusent du droit d’asile, l’Allemagne fait pratiquement la promotion de celui-ci à l’aide de films à l’étranger. C’est une position grotesque. L’Allemagne ne peut pas jouer le rôle de service social à destination du monde entier. À un moment donné nous devons dire : Maintenant ça suffit !

 

Le média Info Direkt a écrit que des organismes américains payaient des passeurs pour qu’ils acheminent quotidiennement plusieurs milliers de réfugiés vers l’Europe [1]. Pensez-vous que cette information est crédible ?

Je crois que ces informations sont crédibles. Les États-Unis ont un intérêt géopolitique à déstabiliser politiquement l’Allemagne et l’Europe. C’est-à-dire de recréer les Etats-Unis partout dans le monde. Il serait temps que les gouvernements européens disent finalement aux Etats-Unis qu’ils s’occupent de leur propre continent et qu’ils laissent les autres nations vivre en paix.

02:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)