18/09/2014

VIDEO - Serge Moati raconte sa relation ambiguë avec Jean-Marie Le Pen

Par le 17/09/2014

22h35

LCI 17/09/2014
Serge Moati, journaliste juif et de gauche, sort ce mercredi son nouveau livre, « Le Pen, vous et moi », dans lequel il raconte ses conversations avec Jean-Marie Le Pen et s’interroge sur leur relation.

la diabolisation du FN « a été contre-productif » – Serge Moati

FDS

01:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Italie : record d’étrangers inscrits dans une maternelle, sur 66 enfants 1 seul italien !

21h30

PADOUE – Maintenant dans les écoles italiennes il y a de plus en plus d’enfants étrangers. Selon les dernières données prévisionnelles du Ministère de l’Education Nationale , on parle de 740 000 nouveaux étrangers inscrits dans les écoles italiennes pour la nouvelle année scolaire.

Mais dans l’école maternelle  le « Trèfle à quatre feuilles » d’Arcella, quartier de Padoue, on a atteint un vrai record : sur un total de 66 enfants une fillette  seulement est italienne !

Un choix contesté par la mère de la fillette qui n’a pas hésité à dénoncer la disproportion et à critiquer le choix éducatif, la didactique de l’institut.  Selon  Le Matin de Padoue, Eleonora Baccaro a écrit au maire Massimo Bitonci pour obtenir une réponse précise :

« sa protestation n’est pas liée à des motifs raciaux mais à la préoccupation que sa fille ne puisse être dirigée vers la culture chrétienne. Une préoccupation partagée par tous les enseignants qui déplorent l’absence de médiateurs linguistiques et culturels et dénoncent les difficultés des rapports avec des parents qui ne parlent pas non plus l’italien. »

Pour cette mère, la protestation, « n’a pas pour base le racisme ou l’intolérance vis-à-vis de ceux qui arrivent de loin. »

« La préoccupation est de nature culturelle et pédagogique. Pour la maman il s’agit d’une « intégration inversée », avec sa fillette contrainte, d’une façon ou d’une autre, à s’adapter aux autres cultures et à renoncer, par exemple, aux récits typiques de la période de Noël. »

Source

Merci à TokkoKai

FDS

Le Grand Remplacement est particulièrement visible dans les écoles !

01:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Pays-Bas : Geert Wilders veut faire signer une déclaration anti-charia aux Hollandais ayant un passeport d’un pays islamique

22h50

Pays-Bas : Le dirigeant du PVV Geert Wilders estime que toute personne qui dispose d’une double nationalité, nationalité néerlandaise et celle d’un pays musulman doit signer une déclaration anti-charia (anti-loi islamique).

Geert Wilders proposera aujourd’hui au Parlement une mesure visant à faire signer une déclaration anti-charia aux Hollandais qui détiennent également un passeport d’un pays musulman.

Les citoyens qui ont la double-nationalité devront démontrer qu’ils ne veulent pas introduire la charia au Pays-Bas.

«S’ils ne déclarent pas officiellement leur position anti-charia, il n’y a selon moi pas de place pour eux aux Pays-Bas. La charia, c’est de la haine. Nous ne pouvons pas avoir des centaines de milliers de personnes aux Pays-Bas qui veulent y introduire la charia. Vous devez choisir la démocratie néerlandaise et prendre vos distances par rapport à la charia.»

La déclaration doit, selon Geert Wilders, indiquer que la personne qui la signe ne désire pas vouloir instaurer la charia aux Pays-Bas et qu’elle se distancie des passages violents que contient le Coran.

Wilders, député des Pays-Bas, précise cependant que cette mesure s’appliquerait seulement aux personnes qui ont un passeport d’un pays islamique et qui vivent aux Pays-Bas. Les Hollandais convertis à l’Islam ne devraient pas avoir à signer de déclaration anti-charia.

Geert Wilders réagit ainsi à une enquête qui montre que pour 73 % des musulmans néerlandais qui vivent aux Pays-Bas, les djihadistes sont des héros.

Source1 + Source2

 

FDS

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Réaction de Marine Le Pen au vote de confiance

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La vie politique française n’est plus qu’un théâtre d’ombres. Manuel Valls a entretenu un faux suspens puis obtenu, comme c’était prévisible, une majorité étriquée pour l’empêcher de tomber tout de suite à l’Assemblée Nationale.

Après un discours totalement vide, et même ridicule, tant les formules employées s’éloignaient du contenu réel de la politique menée, il s’est trouvé assez de moutons pour se jeter dans le précipice ouvert par le gouvernement.

Les soi-disant « frondeurs » ont ainsi avant tout pensé au confort douillet de leur fauteuil du palais Bourbon, méprisant l’intérêt supérieur de la Nation. Ces gens-là n’ont de frondeurs que l’étiquette ; ils n’ont ni courage ni honneur. Quant à l’UMP, elle a feint de s’opposer au gouvernement, mais n’a en réalité rien d’autre à proposer qu’une aggravation de la politique actuellement menée.

Il n’en reste pas moins que ce gouvernement tombera bientôt, qu’il ne résistera pas, de l’aveu du Premier ministre lui-même, aux résultats désastreux qui s’annoncent. Le retour au peuple alors s’imposera, via des élections législatives anticipées, ce n’est l’affaire que de quelques mois.

Les Français prennent en attendant conscience, chaque jour un peu plus, que le PS, comme l’UMP, ne portent plus aucun projet d’espoir pour la France. Notre pays ne prendra le chemin du renouveau que par des choix patriotes, ceux portés par le Front National et le Rassemblement Bleu Marine, barrant la route à l’UMPS. Car notre mouvement seul dit la vérité sur l’étau européen et allemand qui met la France à l’agonie.

00:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

17/09/2014

Prison ferme pour avoir profané une mosquée

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/09/17/97001-201409...

23:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Digne-les-Bains : Un père de famille séquestré, torturé et tué lors d’un cambriolage

 

20h00

Addendum :

« Je lance un appel aux pouvoirs publics. Les honnêtes gens vont craquer si rien ne bouge » – René Avinens, maire de Digne-les-Bains

 

 

Source

__________________________________

Un père de famille, âgé d’une quarantaine d’années, est décédé après avoir été violemment agressé lors d’un cambriolage vers 1 heure dans la nuit de mardi à mercredi à son domicile à Aubignosc (Alpes de Haute-Provence).

Selon les premiers éléments de l’enquête, trois cambrioleurs ont fait irruption dans une maison de ce petit village, situé à une trentaine de kilomètres de Digne-les-Bains, où dormaient un couple et leur fils âgé de 15 ans.

«Plusieurs individus se sont introduits de nuit dans une maison assez retirée du village d’Aubignosc a priori pour perpétrer un cambriolage durant lequel le propriétaire des lieux a trouvé la mort», a indiqué le procureur de la République de Digne-les-Bains, Stéphane Kellenberger.

La famille a été séquestrée, le père et la mère violemment frappés alors que les cambrioleurs étaient à la recherche de bijoux ou d’argent liquide. Les malfrats, qui ont mis la main sur un butin assez faible, ont ensuite pris la fuite. Inconscient à l’arrivée des secours, le père est décédé des suites de ses blessures. L’épouse, qui a donné l’alerte, et son fils, tous deux en état de choc, ont été hospitalisés.

Le parquet de Digne-les-Bains a confié l’enquête à la Section de Recherche de Marseille et à la Brigade de Recherche de Forcalquier. «D’importants moyens de gendarmerie» ont été déployés dans le secteur du cambriolage pour retrouver les trois suspects, avec notamment l’appui d’un hélicoptère, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Source

Merci à marie salers

FDS

23:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Une volontaire française de MSF infectée par Ebola au Liberia

agent-santiaire-combinaison-protection-procede-a-operation-desinfection-quartier-monrovia-ou-personne-decedee-1677845-616x380.jpg

Le Monde.fr avec Reuters | 17.09.2014 à 20h40

 

 

Une volontaire française de Médecins sans frontières (MSF), actuellement en mission à Monrovia, au Liberia, a été contaminée par le virus Ebola, a annoncé mercredi 17 septembre l'organisation non gouvernementale dans un communiqué.

La malade contaminée a été placée en isolement mardi, « dès l'apparition des premiers symptômes ». Les tests de laboratoire réalisés le même jour ont confirmé une infection au virus.

La volontaire, dont Médecins sans frontières ne précise pas la fonction, doit être transférée vers un centre de traitement spécialisé en France. « MSF applique des protocoles de protection extrêmement stricts. Cependant, ce risque fait partie de ce type d'interventions et nos équipes ne sont pas complètement épargnées », explique Brice de la Vigne, directeur des opérations de MSF, dans ce communiqué.

Lire l'article : Ebola : quel scénario si une personne infectée arrive en France ?

Il s'agit de la première ressortissante française touchée par cette épidémie, la plus grave depuis l'apparition de la maladie, en 1976, qui frappe l'Afrique de l'Ouest depuis mars. Le Liberia est l'un des pays les plus affectés, avec la Guinée, où l'épidémie s'est d'abord déclarée, et la Sierra Leone.

Selon le dernier relevé de l'Organisation mondiale de la santé, la maladie a tué 2 461 personnes sur 4 985 contaminées depuis mars.

 

21:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Un nouveau dérapage de Jean-Marie Le Pen ?

jean-marie-le-pen-moati-2830726-jpg_2465011_652x284.jpg

Il est connu pour ses phrases-chocs. Après l'affaire de "la fournée", le président d'honneur du Front national en remet une couche. C'est ce que révèle le réalisateur Serge Moati, dans son livre Le Pen, vous et moi. Publié aujourd'hui, l'auteur y retranscrit les conversations qu'il a entretenues avec Jean-Marie Le Pen. L'une d'entre elles ne passe pas inaperçue. À la page 37 du livre, le documentariste livre la discussion suivante:

"Pardon, mais vous m'avez bien dit que votre père avait été en camp de concentration ?" se demande l'ancien chef du FN. "Oui, en Allemagne", répond alors le réalisateur. "Il est mort ?" continue le frontiste. "Non, sinon je ne serais pas là." Ce à quoi Jean-Marie Le Pen aurait alors rétorqué : "Alors, vous voyez. Il s'en est sorti, ça prouve qu'on ne fourrait pas tout le monde dans les chambres à gaz. Vous en êtes la preuve vivante, si j'ose dire... Bon, attention à la loi Gayssot."

L'affaire de "la fournée"

Début juin, l'ancien président d'honneur du FN avait déjà créé la polémique après des propos jugés antisémites. Alors que Patrick Bruel annonçait son refus de chanter dans les villes remportées par le Front national, il avait déclaré : "On fera une fournée la prochaine fois."

Même si Marine Le Pen a condamné les propos de son père, elle n'entend pas l'éloigner de son parti. Comme elle l'a indiqué le 1er septembre dernier : "Je ne crois pas du tout que nous puissions nous passer de la sagesse et de l'expérience de Jean-Marie Le Pen."

6MEDIAS

LE  POINT - 17 09 14

 

20:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

VIDEO - Scandale: "L'énergie éolienne, la grande escroquerie"

http://www.altermedia.info/france-belgique/uncategorized/...

20:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La gymnaste préférée de Poutine à la tête d'un grand groupe media en Russie

PHOb8f3c25e-3e54-11e4-94a2-c5f1a831a326-805x453.jpg

  

 

Alina Kabaeva Crédits photo : © Alexander Demianchuk / Reuter/REUTERS

LE SCAN SPORT - Présentée depuis plusieurs années comme la maîtresse de Vladimir Poutine, qui a toujours démenti toute liaison avec elle, l'ancienne gymnaste Alina Kabaeva vient de prendre la tête de l'un des plus grands groupes medias privé, pro-Kremlin, de Russie.

Alina Kabaeva poursuit sa reconversion réussie. Sous la bienveillante protection du Kremlin. Après avoir été élue députée à seulement 24 ans, en 2007, sous l'étiquette de Russie unie, le parti de Vladimir Poutine, l'ancienne championne olympique de gymnastique rythmique (en 2004 à Athènes) vient de prendre la tête du Groupe médiatique national (NMG), dont elle dirigeait déjà le conseil de surveillance depuis 2008. «Alina a accepté de prendre le poste de président du conseil d'administration» du Groupe médiatique national (NMG), a indiqué mardi la porte-parole du groupe, Oksana Razoumov.

NGM est l'un des principaux groupes de médias privés de Russie, pro-Kremlin, qui englobe notamment les chaînes de télévision REN-TV, Pervy Kanal et Piaty Kanal, les quotidiens populaires Izvestia, Tvoï Den et la radio Rousskaïa Sloujba Novosteï. L'un des co-fondateurs de la holding, créée en 2008, Iouri Kovaltchouk, présenté comme «le banquier de Poutine» a récemment fait l'objet de sanctions de la part des Etats-Unis pour ses liens avec le Kremlin en représailles de l'annexion de la Crimée et de la crise en Ukraine. Kabaeva, âgée de 31 ans, devient ainsi l'une des femmes les plus influentes du pays. Ce qui ne devrait pas manquer d'alimenter les rumeurs au sujet de sa vie privée.

Un journal fermé après des révélations sur la vie privée de Poutine

Neuf fois championne du monde et seize fois championne d'Europe durant sa carrière, l'ancienne gymnaste est régulièrement présentée par certains médias russes comme la maîtresse de Vladimir Poutine. Le président russe, qui a annoncé l'an dernier son divorce d'avec son épouse depuis 30 ans, Lioudmila et dont les médias russes savent peu de choses de la vie privée, a toujours nié toute relation avec celle qui a été élue femme russe la plus sexy de l'année en 2006 et que l'on présente souvent en Russie comme «la femme la plus souple de Russie.»

Le Moskovski Korrespondent, qui avait laissé entendre, dès 2008, que le président russe avait divorcé de son épouse pour convoler en justes noces avec Kabaeva, avait été suspendu puis fermé peu de temps après ses révélations. L'hiver dernier, elle avait porté la flamme olympique dans le stade de Sotchi lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux.

LE FIGARO

20:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

" Illettrés": Macron présente "ses excuses les plus plates" aux salariées de Gad


Gad: Macron présente ses "excuses les plus plates" par BFMTV

 

                                                                                                                              

«Mes excuses les plus plates vont vers les salariés que j'ai pu blesser, que j'ai blessés par mes propos». Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron s'est excusé sans détours ce mercredi après-midi à l', après sa sortie malheureuse le matin même sur Europe 1.

Le nouveau patron de Bercy avait estimé qu'il y avait «beaucoup d'illettrées» à l'abattoir de porc Gad, une déclaration qui a déclenché une foule de réactions. <btn_noimpr>  

«C'est inacceptable», reconnaît Macron

«Je ne m'excuserai jamais assez» a insisté le ministre, interpellé lors de la séance de questions au . «C'est inacceptable et ce n'est pas ce que j'ai voulu faire» a-t-il encore dit.

Quelques heures plus tôt, alors qu'il défendait la réforme du permis de conduire - qui vise à réduire les délais et coûts de passage de l'examen - sur les ondes, le ministre avait pris l'exemple des salariés de l'abattoir breton de Gad, placé jeudi en liquidation judiciaire : «Il y a dans cette société (Gad), une majorité de femmes, il y en a qui sont pour beaucoup illettrées, pour beaucoup on leur explique: vous n'avez plus d'avenir à Gad ou aux alentours. Allez travailler à 50 ou 60 km!». «Ces gens-là n'ont pas le permis de conduire, on va leur dire quoi?», s'est interrogé le ministre, regrettant le coût et les délais nécessaires pour ce permis.

 
 

«C'est clairement du mépris», a rapidement réagi Jean Marc Detivelle, délégué FO chez Gad, tandis que les accusations de condescendance ont fleuri sur les réseaux sociaux, quelques jours après la polémique sur les sans-dents. Côté politique, le député Marc Le Fur a été le plus virulent, appelant même «le Premier ministre prenne ses responsabilités et renvoie M. Macron chez Rothschild ». «Cette déclaration d’un mépris inimaginable en dit long sur le regard que pose le Ministre de l’économie sur la réalité de l’industrie bretonne dans laquelle il n’a jamais mis les pieds», a-t-il ajouté sur ouest-france.fr.

Alors que son entourage a immédiatement tenté d'éteindre ce départ de feu dans le Télégramme, évoquant un «mot malheureux» mais démentant toute forme de «mépris», le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a également dû renfiler son costume de pompier pour secourir le jeune ministre :«Ce que voulait dire Emmanuel Macron ce matin c'est qu'il y avait un gros déficit en termes de formation initiale au départ, ce qui peut se corriger, mais en termes de formation continue ensuite», a-t-il commenté.

Une réalité déjà énoncée par Michel Sapin

Bien que maladroitement énoncé, l'exemple pris par Emmanuel Macron recouvre pourtant une réalité : au sein de l'entreprise Gad, 20% de l'effectif souffre effectivement d'illettrisme, c'est-à-dire que ces salariés maîtrisent mal l'écriture et la lecture, soit plus du double de la moyenne nationale. La société d'abattage de porcs et de transformation propose depuis 2010 une formation pour soutenir des salariés en lecture et en écriture.

Une réalité qui avait déjà résonné dans un hémicycle, celui de la Haute Assemblée, en février dernier. En pleine discussion sur le projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale, un certain Michel Sapin, ministre du Travail, avait expliqué avoir «discuté avec des gars de Gad. Pas facile, certains sont illettrés...». Quelques minutes, plus tard,  Maryvonne Blondin, sénatrice du Finistère, avait été un peu plus loin : «Je veux aussi apporter mon témoignage sur les salariés de Gad. Malheureusement, beaucoup d'entre eux, nous l'avons constaté, ne savaient plus lire ni écrire. Les réglementations de sécurité étaient élaborées à partir de pictogrammes... »


LeParisien.fr

 

En plein grotesque!

19:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

BHL invite les juifs de France à rester car « ce pays est le leur. Cette république est leur œuvre »

 16 septembre 2014 par Pierrot  - Contre-info.com

Bernard-Henri Lévy a publié sur son site la Règle du Jeu  un texte appelant les juifs à ne pas quitter la France pour Israël. Et s’il demande aux juifs de ne pas céder à la panique, il donne également trois raisons concrètes pour rester :

Les pouvoirs publics sont aux ordres : « Les juifs de France, d’abord, ne sont pas si seuls qu’ils le croient. Et, des meetings de Dieudonné interdits par Manuel Valls aux manifestations antisémites dont Gaza fut le prétexte et que les maires de grandes villes, qu’ils soient de droite ou de gauche, ont tous eu le courage d’interdire, l’honnêteté oblige à dire que les pouvoirs publics n’ont pas failli et se sont montrés, jusqu’ici, d’une vigilance sans faille »

Les juifs de France sont un lobby puissant et détiennent le pouvoir : « Les juifs de France, ensuite, sont moins faibles qu’ils ne le pensent. [...]. Mais, pour le reste, que de voix fortes ! Que de responsables qui, ayant tiré les leçons de la timidité de ces aînés qu’on appelait les « israélites français » et qui virent venir le pire sans réagir, ne laissent désormais rien passer ! »

La république est « leur œuvre » et la France leur appartient : « Et puis, il y a une troisième raison encore peut-être la plus importante de ne pas baisser les bras. Ce pays est le leur. Cette république est leur œuvre. »

Finalement ce que dit BHL n’est pas totalement faux, le « lobby qui n’existe pas » (selon les politiciens) détient le pouvoir et peut réprimer tranquillement les dissidents. Mais si nous ne doutons pas que la République maçonnique soit l’œuvre du lobby, en revanche ce pays est le nôtre !

Plus le temps passe et plus les langues se délient. Il y a quelques années aucune personnalité juive de premier plan n’aurait osé sortir un texte aussi scandaleux ; on entendait ce discours uniquement dans la bouche des « affreux complotistes ».

18:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Halluin (59) : Le maire prêt à décréter l’état d’urgence dénonce « un début de guérilla urbaine »

aJe0wy9.jpg

22h38

Dix-sept voitures ont été brûlées en deux semaines dans le quartier de la Rouge Porte, à Halluin. Excédé, le maire a envoyé un courrier au Président de la République pour qu’il donne à la police les moyens d’intervenir.

[...] Un courrier de deux pages dans lequel Gustave Dassonville emploie des mots forts et des formules chocs.

 

Extraits. « Pendant que vous faites la police en Irak ou en Syrie, ça brûle chez nous, sans que cela ait l’air d’émouvoir votre gouvernement. » « Mes administrés n’en peuvent plus. Je me suis rendu sur place hier dimanche pour aller à la rencontre des victimes de la nuit précédente : façades de maisons noircies par les flammes, carcasses de véhicules brûlés autour de nous. On se serait cru à Beyrouth dans les années quatre-vingt. Et que fait l’État ? Rien. » « Ce qui se passe dans les rues de ma ville n’est rien d’autre qu’un début de guérilla urbaine. Bientôt, si vous ne faites rien, c’est l’état d’urgence que vous serez contraint de décréter. » [...]

[...] Ce qu’il attend [...] de François Hollande ? « Une vraie volonté politique » en matière de lutte contre l’insécurité. « Qu’il donne les moyens et les effectifs à la police pour faire son travail. C’est incroyable qu’en France, sixième puissance mondiale, on n’arrive pas à interpeller dix voyous qui terrorisent un quartier ! C’est invraisemblable. Les riverains sont choqués de la passivité du gouvernement. Il faut qu’il s’attaque au problème. S’il me répond qu’il ne peut rien faire, alors qu’il démissionne… »

Source

FDS

03:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Ces bêtes sauvages...

tumblr_inline_nc04pjsE1q1r5ed6h.jpg

Ces bêtes sauvages me sont éminemment sympathiques car elles ne doivent leur nourriture et leur confort qu’à elles-mêmes; elles n’ont de joies de l’amour que celles qu’elles ont méritées, par la lutte, et leur joie de vivre éclate cependant dans tous leurs gestes. Elles ont un petit air guilleret qui vous redonne du courage. Auprès d’eux, les animaux domestiques, repus, sans aucune initiative, me répugnent. Leur mort sans lutte ne réjouit que la cuisinière.

Henri Vincenot, Prélude à l’aventure (1941), page 62.

ZENTROPA

02:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

RED IS DEAD !

tumblr_nbybhzXsMg1rnng97o1_500.jpg

ZENTROPA

02:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le wifi des ambassades inquiète le régime de Pyongyang

Posté le 16 septembre 2014 à 15h39 | Lien permanent

  

La Corée du Nord reste un des rares pays au monde à interdire à sa population l'usage d'internet. Seuls les étrangers y ont droit. Pour seules sources d'information, les Nord-Coréens ne disposent que de la presse officielle, d'un réseau intranet sous contrôle, et de quelques DVD sud-coréens passés en fraude. On comprend donc qu'ils fassent tout pour accéder à internet, mais les autorités de Pyongyang ne l'entendent pas de cette oreille.

"La Corée du Nord veut interdire le wifi, l’internet sans fil, dans les ambassades étrangères de sa capitale, Pyongyang. Le régime de Kim Jong-un tente par tous les moyens de couper sa population de toute information venant du monde extérieur. La Corée du Nord est l’un des rares pays où Internet est interdit. Or, certains Nord-Coréens avaient trouvé une parade : ils utilisaient les réseaux wifi des ambassades étrangères.

La semaine dernière, le régime a annoncé aux ambassades et aux organisations internationales qui résident à Pyongyang que tout réseau internet sans fil était désormais interdit. On a même vu des représentants du gouvernement se promener dans le quartier diplomatique, téléphone à la main, pour détecter les wifi contrevenants. Amende prévue : 9 000 euros ! L’excuse invoquée par le régime, c’est que ces réseaux auraient un « effet sur les zones environnantes ». Mais vendredi, une concession a été trouvée, les ambassades peuvent garder leur wifi à condition qu’il soit protégé par un mot de passe, et surtout que leurs ondes ne sortent pas du quartier diplomatique. Il faut savoir que les étrangers à Pyongyang sont les seuls à avoir droit à Internet, via des réseaux satellites installés par des entreprises chinoises."[...]

Marie Bethanie

Le Salon Beige

 

01:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

CHARD

Present-8189-chard-2.jpg

 

via NOVOPRESS

01:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Angers : les “Accroche-cœurs” censurés par l’islam avec l’accord du maire

angers.jpg

Partager sur Facebook Tweeter 

 

16/09/2014 – ANGERS (NOVOPress) – L’affaire est symptomatique de l’islamisation du pays, où une religion encore minoritaire pèse de plus en plus sur la société, imposant son diktat moral, ses tabous et ses interdits. Elle est révélatrice également du silence gêné, voire de la soumission de la part des médias locaux comme des autorités politiques et administratives…

À Angers se déroule chaque année en septembre le festival des « Accroche-cœurs » consacré au théâtre et aux arts de la rue. Durant trois jours, la ville vit au rythme des représentations publiques sur les places et dans les rues avec une soixantaine de compagnies offrant plus de 100 spectacles drainant plus de 250 000 spectateurs.

L’édition 2014 du festival a débuté ce vendredi 12 septembre en soirée par une représentation théâtrale dite des « squames » qui visait à dénoncer les intégrismes religieux. Joué sur une des places centrales d’Angers devant un millier de spectateurs, la pièce fut interrompue par un groupe d’islamistes brandissant le Coran, traitant le spectacle « d’impur » et menaçant de s’en prendre physiquement aux acteurs.  Les comédiens ont alors décidé d’arrêter la représentation et la police est intervenue pour éviter que l’incident ne dégénère. Aucune interpellation n’a été effectuée.

L’incident fut pris très au sérieux par le maire UMP d’Angers, Christophe Béchu, qui décida d’annuler séance tenante les deux autres représentations de la compagnie prévues les samedi et dimanche. Cédant non seulement sur le champ aux menaces des islamistes, le communiqué de la mairie s’empressa même d’indiquer que “Christophe Béchu et la municipalité souhaitent présenter leurs excuses aux spectateurs qui ont pu être heurtés par ce spectacle“…

 

La décision d’annulation, prise dès le vendredi soir et publiquement annoncée le samedi matin, manqua d’entraîner l’annulation pure et simple du festival, la déprogrammation du spectacle étant vécue comme une véritable censure par les autres compagnies qui menacèrent de cesser de jouer par solidarité. Devant la catastrophe annoncée, un compromis fut trouvé, la représentation étant finalement rejouée le dimanche mais dans un espace fermé, le théâtre de la ville, et sous bonne garde policière.

L’épisode est révélateur à plus d’un titre :

- Angers n’est pas Marseille, ni la Seine-Saint-Denis et même si cette ville moyenne est, comme toutes les grandes villes du pays, touchée par une immigration endémique, on pouvait encore la croire à l’abri de provocations islamistes. Ce n’est visiblement plus le cas.

- Une vingtaine de jeunes musulmans brandissant des corans auront suffit à remettre en cause l’organisation d’un festival important, brassant 250 000 spectateurs, sans que les autorités publiques ne réagissent fermement pour assurer l’ordre et maintenir les représentations. Pire, elles ont aussitôt cédé au diktat en déprogrammant la pièce et en s’excusant piteusement.

- Tout a été fait par les politiques et les médias locaux pour minorer, voire cacher, les aspects politico-religieux de cet incident. Ainsi dans une touchante unanimité, les journaux locaux se sont employés dès le lendemain à oublier les causes réelles de cette déprogrammation… De manière évidente, il ne fallait surtout pas trop en parler et veiller à ce que les Angevins en sachent le moins possible.

Un nouveau cap a-t-il ainsi été franchi ce week-end dans l’état de dhimmitude volontaire ? Après les horaires réservées dans les piscines, la disparition du cochon dans les assiettes des cantines scolaires, la généralisation du halal, voilà désormais le temps des spectacles interdits…

01:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Manuel Valls obtient une confiance relative mais perd la majorité absolue

4140121_vlcsnap-2014-09-16-20h22m58s199.jpg

Yannick Moreau, Député de la Vendée Littorale, réagit au discours du Premier Ministre et au vote de "confiance relative" de l’Assemblée Nationale :

"Manuel Valls venu chercher la confiance des députés Français n’a récolté que leur défiance. Alors que la majorité absolue est de 289 voix, les 269 votes favorables révèlent toute la fragilité de ce Gouvernement. Jamais cette majorité n’a été aussi étriquée, jamais le gouffre entre les Français et leurs dirigeants n’a été aussi important.

Si les frondeurs avaient le courage de la cohérence de leurs opinions, il n'y aurait plus de gouvernement Valls II bis.

Il rappelle également qu’en six mois, en plus des sondages catastrophiques, Manuel VALLS a perdu la confiance de 37 parlementaires, frôlant de très près le renversement de son gouvernement. [...]

Michel Janva

Le Salon Beige

00:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

16/09/2014

Vote de confiance: une majorité fragile

vallsiiconfiance.jpg

http://www.lefigaro.fr/politique/2014/09/16/01002-2014091...

23:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)