27/02/2008

WATTEAU (1684-1721)

1783439278.jpg
Pierrot dit "Gilles" - 1718-1718- Musée du Louvre

22:43 Publié dans Blog | Tags : peintres, tableaux, watteau | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Plus efficace que le Prozac pour instiller de la joie et détourner le spectateur du champ d'horreur sarkozo-mondialiste.

Encore un grand maître de la peinture classique à l'instar de David et un peu plus tard Delacroix.

Écrit par : marcel | 28/02/2008

Répondre à ce commentaire

Ingénu ? Ingénue ?
Dans le blanc virginal, quel est l'Être ?
Soyeux et bouclé, les plis recouvrent
Ce qui le fait
Démuni, offert, exposé
Sa naïveté confond
Tel l'astre de la nuit,
Il s'élève et dépasse
Ceux qui l'entourent
Et si tout n'était qu'illusion
Et si tout n'était que Beauté
Flagrante, immaculée
Si voyante, si persante
Qu'il faille fermer les yeux
Pour enfin l'apercevoir !

Juste quelques mots pour souligner ce plaisir de re-découvrir, chère Gaëlle, cette beauté de Watteau
Amicalement

Écrit par : Christian | 28/02/2008

Répondre à ce commentaire

@marcel et à christian: ce tableau me fascine, il nous rapproche de la beauté, et de tant de réflexions sur l'être et sa solitude... merci, Christian, pour ton poème qui exprime tant de choses si justement...

Écrit par : Gaëlle Mann | 28/02/2008

Répondre à ce commentaire

Magnifique tableau ; on dirait que le clown va nous parler !

Écrit par : abad | 28/02/2008

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.