31/05/2012

Tremb lemen t de terre en Italie: charognards d'en bas, charognards d'en haut

 

30/05/2012 – 12h00
BOLOGNE (NOVOpress) – Hier matin, juste avant que l’Émilie-Romagne ne soit frappée par un nouveau séisme, de 5,8 d’amplitude sur l’échelle de Richter (seize morts selon le dernier bilan, 350 blessés, 14.000 nouveaux sinistrés), les journaux locaux revenaient sur le problème des familles d’immigrés, qui sont de très loin majoritaires dans de nombreux camps d’accueil.

Après l’affaire de la sauce bolognaise, qui avait déclenché une émeute dans le camp de San Felice, la Gazzetta di Modena rapportait un nouvel incident toujours dans le même camp, à propos d’une louche « impure ». Il y avait deux plats du jour au choix, poulet et côtelettes de porc, mais une jeune musulmane a fait un scandale parce que le cuisinier lui servait un morceau de poulet avec une louche qui avait touché du porc et qui était donc devenue « impure, contaminée ».

Selon Il Resto del Carlino, un certain nombre de travailleurs immigrés, surtout marocains et roumains, commencent à quitter la région dévastée, qui ne les intéresse plus, pour retourner dans leur pays d’origine. Mais ce sont uniquement des hommes seuls : femmes et enfants restent dans les camps.

Le nouveau tremblement de terre a fait repasser, provisoirement du moins, ces problèmes à l’arrière-plan. Parmi les urgences, il y a celle d’empêcher les pillages, non seulement des maisons particulières mais aussi des églises, dont certaines abritent un patrimoine précieux. Deux individus ont ainsi été surpris par des secouristes alors qu’ils étaient en train d’arracher la croix d’une colonne votive, renversée par le séisme. Une patrouille de police a arrêté un groupe de charognards (de chacals, comme on dit en italien). Leur origine n’a été précisée que pour l’un d’entre eux, un mineur issu de l’ex-Yougoslavie, qui a été ramené à sa famille : sa sœur s’en est vivement prise aux agents, ce qui lui a valu d’être inculpée pour menaces et injures à la force publique. Dans un commentaire à l’article de la Gazzetta di Modena, un lycéen, dont le témoignage est à prendre avec précaution, même s’il affirme avoir pris des photos, dit par ailleurs avoir vu de nombreux immigrés non-européens rire et plaisanter devant les ruines de l’église de San Felice.

Mais il y a aussi les charognards d’en haut. Dès l’annonce du nouveau séisme, plusieurs entreprises ont cherché à l’exploiter pour des campagnes de publicité sur les réseaux sociaux. « Peur du tremblement de terre ? Exorcisez la peur avec un bon déjeuner dans l’un de nos 800 restaurants » (pour un service de réservation de restaurants en ligne). « À partir d’aujourd’hui, tu peux absorber les vibrations des tremblements de terre avec Brux !!! » (les protège-dents Brux, dont le PDG a dû s’excuser pour ce « message inapproprié et de mauvais goût », qui est « loin de notre philosophie de vie et de travail ».

Mais ce qui a le plus indigné les Italiens est un tweet du voyagiste Groupalia Italia : « Peur du tremblement de terre ? Laissons tout tomber et filons à Saint-Domingue ». Devant le déluge de protestations (« Mais vous savez qu’il y a des morts et des gens à la rue ?», « Honte à Groupalia Italia », « Répugnant »), le groupe a cru se rattraper en donnant une couleur humanitaire à sa publicité macabre : « Tremblement de terre pour clarifier le malentendu sur le récent tweet Groupalia versera 1 euro à la Croix Rouge italienne pour tout deal [en anglais dans le texte] acheté aujourd’hui ». Charognards !

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

01:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

depuis la nuit des temps les charognards à face humaine existent bel et bien!!
quant à ceux et celles qui crient à l,impureté à tout moment , qu,ils ou elles aillent au bout de leur logique et regagnent leurs contrées si belles et si pures , loin des infidéles qui polluent leur air!!
salutations.

Écrit par : parvus | 31/05/2012

Répondre à ce commentaire

La louche est "impure" parce qu'elle a touché une côtelette de porc! Quelles sornettes stupides et arriérées! Halal et casher!

Nos ancêtres les Gaulois aimaient le sanglier, vivant ou la broche! Et avec le porc, ils faisaient de délicieuses charcuteries, appréciées des Romains! Un monde nous sépare de ces interdits judaïques et islamiques...

Au moins, les porcs n'ont pas à subir leur cruel abattage sans étourdissement préalable!

Écrit par : Gaëlle Mann | 31/05/2012

Répondre à ce commentaire

Que cent mille sangliers rejettent ces parasites allogènes dans le trou à m*rde où ils sont nés !

Écrit par : téléphobe | 31/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.