31/07/2012

Moniteurs suspendus: le Conseil du culte musulman veut porter plainte

L'affaire des quatre animateurs de colonie de vacances de Gennevilliers, suspendus pour avoir jeûné pendant le Ramadan, continue de faire des vagues. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) envisage une plainte pour dicrimination contre la mairie de Gennevilliers qui a décidé de les suspendre au nom de la sécurité des enfants.

 



«Je condamne avec la plus grande fermeté la décision arbitraire et discriminatoire du maire de la ville de Gennevilliers» écrit Abdallah Zekri, de l'Observatoire contre l'islamophobie, composante du CFCM, dans un communiqué. «La liberté religieuse est une liberté fondamentale et on ne peut en aucun cas interdire à une personne de pratiquer sa religion. L'observatoire se réserve le droit de porter plainte pour discrimination», poursuit M. Zekri.

Pour le président du CFCM, Mohammed Moussaoui, cette décision de la mairie «est de nature à porter atteinte à la liberté religieuse des animateurs de colonies qui pratiquent le jeûne», une «pratique millénaire commune à de nombreuses traditions religieuses et philosophiques». Des «centaines de millions de personnes» observent le jeûne sans qu'il soit «un frein à l'exercice de leur activité professionnelle», souligne-t-il, en rappelant que «la jurisprudence musulmane a prévu des aménagements pour les personnes qui en jeûnant mettent leur en péril».


Le Front des banlieues indépendant (FBI) envisage aussi de porter plainte

Les quatre animateurs ont été suspendus après la visite d'un responsable des centres de vacances lors d'un séjour sportif à Port-d'Albret, dans les Landes, vendredi 20 juillet, le premier jour du jeûne du ramadan.

Le responsable a rappelé aux animateurs que, selon leur contrat de travail, ils devaient se restaurer et s'hydrater pendant la journée. Les quatre animateurs ont dû quitter la colonie le lendemain.

Ils «n'ont pas respecté, en cours de séjour, les obligations de leur contrat de travail, pouvant ainsi mettre en cause la sécurité physique des enfants dont ils avaient la responsabilité,» a expliqué la mairie dans un communiqué transmis lundi. «On réfléchit à aller devant les Prud'Hommes» a dit mardi Samir, qui n'a pas souhaité donné son patronyme, et qui est l'un des quatre employés suspendus. Le Front des banlieues indépendant (FBI) envisage également de porter l'affaire en justice.

Le FN soutient le maire

Le Front national a apporté mardi son soutien au maire PCF de Gennevilliers, Jacques Bourgoin. «Responsable de la sécurité des enfants, la mairie de Gennevilliers a eu raison de suspendre les quatre animateurs d'une colonie de vacances qui auraient rompu leur contrat de travail en observant le jeûne du ramadan», écrit le Front national dans un communiqué.

Le parti d'extrême droite «condamne les réactions qui s'opposent à cette sage décision, réactions communautaristes qui font fi des principes de sécurité et de laïcité», jugeant que «partout, la République doit tenir bon!».




LeParisien.fr

18:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Mais, ça y est, il n’y a plus d’affaire : le maire a annulé la suspension : la sécurité des enfants s’arrête là où commence l’Islam !

Écrit par : abad | 31/07/2012

Répondre à ce commentaire

"Devant l'afflux de réactions indignées qui ont suivi sa décision de suspendre quatre animateurs pour avoir suivi le ramadan, le maire PCF de Gennevilliers à décider de ne plus interdire le jeûne aux employés."
Tous complices, tous pourris.

Écrit par : anonyme | 31/07/2012

Répondre à ce commentaire

Mohamed la ramène parce que personne ne le fait taire, au contraire, pourtant il a voulu l'indépendance , ainsi que ses congénères, qu'attend-il donc pour rentrer au bled et nous foutre la paix.
Nous aussi aspirons à l'Indépendance, surtout vis à vis de barbares, de demi fous et autres détraqués.
Nous finirons par nettoyer la France, elle n'a jamais été aussi souillée.

Écrit par : turigol | 31/07/2012

Répondre à ce commentaire

Très bon réflexe du FN ! Pour un front uni des patriotes et identitaires contre la chariatisation du pays ! Le Ramadan en cours d'institutionnalisation, c'est l'institutionnalisation de la charia ! Nous devons nous allier, au moins ponctuellement sur cette question, à tous ceux qui résistent à l'islamisation du pays, indépendamment des convictions politiques et religieuses !

Écrit par : dirk | 31/07/2012

Répondre à ce commentaire

Cher abad, finalement cela se passe à des centaines d'années-lumière de notre civilisation!

Écrit par : Gaëlle Mann | 01/08/2012

Répondre à ce commentaire

quelle horreur pour le maire coco , d,étre soutenu par le FN , diabolique pour la bien-pensance , un front rouge -brun contre les croyants!!
turigol , désolé , momo , pas si béte ne veut pas rentrer au bled , car le paradis est ici , malgré que certains assurent que c,est l,enfer , en fin de compte une histoire religieuse qui passe mal!!
on n,a pas fini de se marrer dans la république des drh!!
salutations.

Écrit par : parvus | 01/08/2012

Répondre à ce commentaire

Il n'a pas résisté longtemps le coco !!! J'ai parlé trop vite !
L'arbre finit toujours par tomber du côté où il penche !

Écrit par : dirk | 01/08/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.