Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2012

Après la tuerie de Newton, l'interdiction des armes à l'école remise en cause

sans-titre.png pistolet.png

Il faut plus d'armes dans écoles pour qu'on y déplore moins de victimes. S'il a tout pour surprendre, cet argument est d'une logique imparable aux yeux de certains defenseurs de la libre circulation des armes a feu. En dépit du silence du principal lobby des armes américains, la NRA (National Rifle Association), des voix se sont élevées en ce sens au lendemain de la tuerie de Newtown.

Comme celle de Larry Pratt, qui dirige l'association pro-armes Gun Owners of America, forte de 300 000 membres : "Les lois fédérales et nationales ont permis qu'aucun adulte n'ait le droit d'avoir une arme dans l'école de Newtown, où des enfants ont été tués. Cette tragédie souligne l'urgence qu'il y a à se débarasser de ces interdictions dans les zones scolaires", a -t-il estimé.

Lire : Après la tuerie, Obama mis 'au défi d'agir' contre les armes

Quelque 1 800 personnes ont d'ores et déjà signé une pétition allant dans ce sens, publiée vendredi sur le site de la Maison blanche "We The People" – ces pétitions, envoyées par les citoyens américains, doivent dépasser le seuil de 25 000 signatures en un mois pour recevoir une réponse du gouvernement. Le texte, qui requiert "des armes dans toutes les classes d'école", affirme que "si les professeurs et directeurs sont armés et entraînés à se défendre en cas d'attaque d'une école, il y aurait moins de victimes et moins de tentatives d'attaques d'école. C'est un fait : le taux de crimes diminue quand les gens sont mieux armés."

Un point de vue démenti par une enquête du magazine américain Mother Jones, qui montre qu'au cours des 61 tueries de ces trente dernières années, aucun civil n'a jamais réussi à arrêter le massacre avec son arme.

UN PROJET DE LOI POUR AUTORISER LES ARMES À L'ÉCOLE

Armer plus pour tuer moins dans les écoles, c'est encore le point de vue de législateurs du Michigan qui, selon le quotidien USA Today, ont présenté un projet de loi pour autoriser le port d'arme en milieu scolaire moins de 24 heures avant la tuerie de Newtown. Le texte vise également d'autres lieux où les armes ne sont, jusqu'ici, pas les bienvenues : centres de soin, hôpitaux, bars, églises, stades. En échange, les propriétaires d'arme devront se plier à huit heures d'entraînement supplémentaires.

Dans le Michigan, les partisans d'une telle loi brandissent le même argument, renforcé selon eux par la tuerie de vendredi : "Si quelqu'un – un personnel de l'école ou un parent d'élève – avait pu légalement porter une arme, il aurait au moins pu limiter, en partie, cette pagaille, explique ainsi Rob Harris, du Michigan Open Carry Inc. Cette législation doit passer pour, au moins, avoir une chance de lutter contre le démon qui habite ce monde." La Michigan Education Association n'est pas du même avis : "L'idée que les enseignants devraient porter des armes et faire feu quand il y a une menace est une bonne méthode pour qu'il y ait plus de morts encore – pas plus de sécurité", a estimé son président.

LA CONSTITUTION AMÉRICAINE ET LES ZONES "SANS ARMES"

Jusqu'ici, les écoles sont protégées par la loi sur les zones scolaires sans armes – une législation ajoutée au code du commerce en 1990. Elle a été jugée inconstitutionnelle en 1995 par la Cour suprême américaine, qui a estimé qu'elle n'avait pas de rapport avec le commerce, avant d'être réintroduite sous la présidence de Bill Clinton. Elle interdit le port des armes à feu dans un périmètre d'environ 300 mètres autour des écoles.

Cette loi introduit ainsi une exception au fameux second amendement de la constitution américaine, qui garantit, "une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé". Il fait partie des dix amendements originaires de la Déclaration des droits (Bill of rights), adoptés en 1791. Par ailleurs, la Cour suprême américaine "protège le droit des individus à posséder une arme à feu, sans connexion avec une milice, et à utiliser cette arme pour des motifs licites, comme la légitime défense dans sa maison".

Lire le décryptage : Contrôle des armes : que peut faire Washington ?

Après la tuerie de Newtown, Barack Obama s'est, une fois encore, gardé d'appeler clairement à un durcissement de la législation sur la circulation et la possession des armes à feu. La dernière loi votée par le Congrès dans ce domaine remonte à 1994 : elle a suspendu la vente libre des fusils d'assaut – jusqu'à ce qu'elle soit de nouveau autorisée en 2004. En 2010, la Cour suprême américaine a limité les possibilités, pour les pouvoirs locaux, de restreindre la possession des armes à feu. Selon Mother Jones, depuis quatre ans, pas moins de 99 lois ont permis de libéraliser le port d'armes aux Etats-Unis. Ces dernières sont passées de 200 millions en 1995 à 300 millions aujourd'hui.

Angela Bolis

LE MONDE - 15/12/12

 

23:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

Que les citoyens adultes et responsables aient droit à une arme à feu individuelle pour protéger les leurs est une bonne chose. Nous devrions tous en posséder une en France par les temps qui courent et qui viennent !
Mais la possession et la libre circulation d'armes de guerre avec un nombre de munitions illimité est une stupidité indéfendable !...et dans les écoles, ça fait quand même se poser bien des questions sur l'état mental d'une catégorie d'Américains ! Ce pays est-il devenu fou ?

Écrit par : dirk | 16/12/2012

Répondre à ce commentaire

Les Etats-Unis paient les massacres d'Indiens, leur extermination quasi totale.
Vous devinez qui faisait alors le trafic des armes.
L'auteur de cette dernière atroce tuerie (des gosses...) est décrit comme une sorrte d'autiste, très intelligent par ailleurs...

Combien de morts d'enfants à Hiroshima, Nagasaki, au Vietnam, en Irak, en Afghanistan, et en Syrie? Alors sur la balance, le poids des petits Américains pèse fort peu... en termes mondialistes. Demain, ce sera oublié... Triste pays!

Si un prof ou un surveillant de cette école de Newton avait eu une arme, il aurait pu liquider ce tueur avant qu'il abatte 28 personnes ?

Écrit par : Gaëlle Mann | 17/12/2012

Répondre à ce commentaire

dirk , absolument en accord avec vous sur le principe d,autodédense en possédant une arme individuelle ,sans tomber dans l,excés d,un arsenal à domicile , cela aurait surement permis à certains (es) de rester en vie!!
Gaelle , si cela peut permettre d,éviter un massacre du à un coup de folie ou autre , mieux vaut que les profs soient armés ou alors établir un service de protection armé dans chaque école , mais encore une question de budget!!
par contre en France , hors de question , sinon imaginer le tollé hystérique des syndicats de gauche , des profs et autres parents d,éléves etc etc!!
salutations.

Écrit par : parvus | 17/12/2012

Répondre à ce commentaire

honte à ces abrutis qui continuaient à pratiquer le tir le lendemainde ce crime en serie ! je ne suis hélas pas sùr qu ils ne fassent pareillement les jours des obséques !! , certains "yankes" ,comme beaucoup d europeens le pensent ne seraient t ils pas des IDIOTS ? .GAUTHIER MICHEL

Écrit par : GAUTHIER | 17/12/2012

Répondre à ce commentaire

@ Gaelle : je souscris mille fois a l ensemble de votre commentaire, la facture arrive immanquablement. Il nous rappelle le tres beau film "Little big man" avec la scene terrifiante du massacre d un campement d Indiens ... cela nous donne une petite idée.

Écrit par : Décée | 18/12/2012

Répondre à ce commentaire

Tous les rats de la secte se sont précipités dans les media dits français pour exiger le désarmement du peuple américain, qui reste un sacré obstacle au projet mondialiste.
La soirée a été abjecte sur les radios de la secte.

Écrit par : anonyme | 18/12/2012

Répondre à ce commentaire

@ anonyme: pas de désarmement du peuple américain! - J'ai lu que les ventes d'armes augmentaient en ce moment, forcément! Ils ont bien de la chance de pouvoir s'armer!

Écrit par : Gaëlle Mann | 19/12/2012

Répondre à ce commentaire

Cette tuerie de Newton peut servir d'excellent prétexte pour interdire aux citoyens américains de s'armer...

Écrit par : Gaëlle Mann | 19/12/2012

Répondre à ce commentaire

@ Décée: merci.
Je me souviens d'un très beau film de John Ford, avec John Waine: de longues files, interminables, d'Indiens, surtout des femmes et des enfants, marchaient dans la neige, affamés... Beaucoup tombaient, mouraient comme des chiens, avant d'atteindre leurs réserves... Un film terrible. Je ne me rappelle plus le titre, mais les images sont restées gravées dans ma tête.
John Ford avait voulu tourner ce film à la fin de sa vie, en repentance pour tous les westerns pro-américains qu'il avait réalisés pour Hollywood.

Écrit par : Gaëlle Mann | 19/12/2012

Répondre à ce commentaire

@ Décée:le titre de ce film me revient: "Les Cheyennes".

Écrit par : Gaëlle Mann | 19/12/2012

Répondre à ce commentaire

Gaelle , effectivement! contrairement aux Américains , nous n,avons pas cette chance , elle est seulement réservé à la racaille et autres criminels de tous poils , il ne faut surtout pas horrifier les nombreux gogols qui vivent parfaitement heureux sous le politiquement correct!!
salutations.

Écrit par : parvus | 20/12/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.