Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2013

Le Canada retire sa nationalité à un ancien collaborateur nazi de 88 ans

Le gouvernement canadien a révoqué la nationalité à un homme d’origine ukrainienne de 88 ans, qu’il tente de renvoyer du pays, pour ses liens avec une unité d’extermination nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, a indiqué, vendredi 28 décembre 2012, le ministère de l’Immigration.

« Arrivé au Canada en 1954, il n’avait alors rien dit sur son appartenance à un Einsatzkommando »

«La citoyenneté de Helmut Oberlander a été révoquée par un décret adopté le 27 septembre 2012», a confirmé Nancy Caron, porte-parole du ministère de l’Immigration. Le gouvernement canadien a déjà déchu Helmut Oberlander de sa nationalité en 2007 pour avoir menti sur son passé en immigrant au Canada. Arrivé au Canada en 1954, il n’avait alors rien dit sur son appartenance à un Einsatzkommando (EK), une unité mobile d’extermination nazie, ayant mené de nombreuses exécutions sur le territoire de l’ex-URSS après l’invasion allemande.

Crif - 02.01.13

23:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Il y avait longtemps, au moins deux heures, que je n’avais pas entendu parler des Nazis. C’est fait !

Écrit par : abad | 02/01/2013

Répondre à ce commentaire

Le Canada a aussi persecute Ernst Zundel.. D'apres lui, c'est au Canada que les prisons lui ont semble les plus dures, on lui refusait meme le droit de porter des chaussettes en hiver.. alors qu'il n'avait tue personne.
Quand finiront-ils cette chasse aux sorcieres? Quand ils seront tous morts!
Ce qui ne devrait pas tarder.

Écrit par : nelly | 03/01/2013

Répondre à ce commentaire

@ Borowic: je ne publie jamais de "lettre ouverte" sur le blog.
Il me semble que vous devriez adresser cette Lettre ouverte directement à M. Alain Finkielkraut ou chez son éditeur. A.F. ne fréquente pas mon blog, et il y aurait de toute manière peu de chances pour qu'il la lise ici.
Il doit être facile de connaître l'adresse de son éditeur par un libraire.

Cordialement

Écrit par : Gaëlle Mann | 04/01/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.