Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2013

Valence: quatre étudiants de 21 à 24 ans sauvagement agressés

sans-titre.png agression Valence.png

Les coups portés ont été d’une rare et d’une extrême brutalité. Un déchaînement de violence commis par deux jeunes hommes âgés d’une vingtaine d’années, et qui a fait quatre victimes. Quatre étudiants de l’École régionale des Beaux-arts de Valence, qui ont été sérieusement blessés jeudi en début d’après-midi.

Il est 13 heures quand les quatre étudiants, un jeune homme âgé de 21 ans et trois jeunes femmes de 21, 22 et 24 ans, patientent à l’arrêt de la rue Georges-Bizet dans le quartier Fontbarlettes, avant de prendre leur bus.

Les quatre jeunes gens sont rapidement abordés par deux individus qui leur demandent des cigarettes. C’est à partir de là, que le cauchemar des quatre étudiants va débuter.

De 20 à 45 jours d’ITT

Manifestement sans raison, les deux agresseurs vont s’acharner sur le jeune homme. Ils lui portent de violents coups de poing et de pied. Des coups qui ne cessent de pleuvoir alors que leur victime s’effondre au sol.

Une de ses camarades, qui s’écarte de la “scène” pour tenter de prévenir la police, est rattrapée par les cheveux et est également rouée de coups.

Les deux autres sont à leur tour violemment frappées alors qu’elles veulent porter secours au jeune homme à terre.

Ces deux jeunes filles sont par ailleurs dépouillées de leur téléphone portable.

L’arrivée d’un bus, dans lequel les quatre étudiants vont trouver refuge, va enfin mettre un terme à ce déchaînement de violence. Même si des menaces sont encore proférées à leur encontre.

Les quatre victimes ont été prises en charge par le centre hospitalier de Valence. Le jeune homme s’est vu délivrer 45 jours d’incapacité totale de travail, l’étudiante qui a tenté d’alerter les secours a 30 jours d’ITT et les deux autres, 20 jours d’ITT.

Depuis jeudi après-midi, les policiers valentinois, qui ont ouvert une enquête pour “vols avec violences en réunion” multiplient leurs investigations pour identifier ces deux jeunes agresseurs.

 

par Thomas ZIMMERMANN le 23/02/2013 à 06:02
 
 
ledauphine.com

23:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

Commentaires

Les policiers ne trouveront rien.
Ces agressions racistes, pour le motif de cigarette refusée, est un grand classique des forces ennemies constituées de racailles étrangères sur le sol Français, qui veulent casser du Français.
On devrait prendre les armes, et les "neutraliser".
Ils ne comprendront que cela. Mais alors, ils iront très vite pleurer face caméra, implorant l'aide de forces coalisées mondialistes, qu'ils détestent pourtant, pour les aider. Comme en Serbie.
Ce genre de oufmas n'ont aucuns principes. Leur souplesse sur ce plan donne envie de vomir et de devenir extrêmement méticuleux et systématique, dans la désinfection.

Écrit par : raul | 24/02/2013

Répondre à ce commentaire

ces individus sont extrément violents, ce qui est sur c,est que beaucoup de souchiens ne le sont plus assez pour se défendre , car trop enfumés par les drh et autre tolérance !!!
salutations.

Écrit par : parvus | 25/02/2013

Répondre à ce commentaire

Il faut absolument avoir des notions de sel-défense, il y a moyen de se protéger par des gestes rapides et simples. Faire un petit tour dans un club de karaté ou de krav-maga est très utile, et éventuellement compenser la défaillance (voulue) des autorités par une arme devenue légitime et nécessaire.

Écrit par : turigol | 25/02/2013

Répondre à ce commentaire

@ turigol: une paire de ciseaux, pourquoi pas? Il faut bien se défendre contre de telles agressions. Pauvres jeunes gens!

Écrit par : Gaëlle Mann | 26/02/2013

Répondre à ce commentaire

Turigol a raison, il faut que chacun, dans chaque famille, se mette à un sport de combat ou à défaut, porte sur lui, dans une poche rapidement accessible, de quoi se défendre et de quoi alerter (le bon vieux sifflet à roulettes). Personnellement, j'en suis presque à souhaiter qu'une racaille m'importune !

Écrit par : Dirk | 26/02/2013

Répondre à ce commentaire

Dirk, sur le conseil d'un commissaire de police parisien, je porte depuis longtemps un sifflet accroché à mon trousseau de clés - qu'il faut tenir en main - ! Il m'avait dit: si vous criez , personne ne viendra à votre secours car les gens ont PEUR, mais si vous sifflez, ils croient que la police est déjà là et ils viennent !

Écrit par : Gaëlle Mann | 26/02/2013

Répondre à ce commentaire

Dirk, attention, ces voyous ont des couteaux et des armes avec lesquelles ils n'hésitent pas tirer! Ils attaquent à deux ou trois, lâchement, et il faut être rompu aux sports de combat pour les neutraliser.

Écrit par : Gaëlle Mann | 26/02/2013

Répondre à ce commentaire

UNE clef à molette dans la poche !, le bras gauche comme bouclier et le bras droit bien relevé et....HAUTE la clef et UN BON COUP sur la téte ! GAUTHIER MICHEL13009 ps: attention taubira essaiera de nous donner tort !

Écrit par : GAUTHIER | 26/02/2013

Répondre à ce commentaire

Si les agresseurs sont plusieurs, le mieux et de détaler, ce qui n'est pas toujours possible, car la racaille est par nature lâche quand elle est seule, alors en cas de non possibilité de fuite, il faut essayer d'esquinter au maximum le plus proche, quitte à ce qu'il y reste, les autres seront ennuyés , il est difficile de ramener un crevard chez lui, agir très vite et contre-attaquer le suivant si possible, sinon invoquer son Ange Gardien, avant, et surtout pendant l'agression
(voir vidéo "karaté dans la rue)

Écrit par : turigol | 26/02/2013

Répondre à ce commentaire

Une Afro-Americaine de Washington, m'avait conseille de prendre son trousseau de cle et de le mettre en position de defense... elle avait l'habitude de s'en servir et m'a assure que ca marchait tres bien.. Je n'ai bien heureusement, jamais eu a m'en servir...

Écrit par : nelly | 26/02/2013

Répondre à ce commentaire

Gauthier, je crois qu'une simple clef au bras aurait raison de votre clef à molette en moins de temps qu'il faut pour le dire !
Essayez autre chose à mon avis ! :-)

Écrit par : Dirk | 26/02/2013

Répondre à ce commentaire

dirk , le probléme est que pour une personne agée , fragile, etc etc , difficile de se lancer dans un programme de self-défense ou autre cours de karaté , d,ailleurs ces individus sont rarement seuls dans leurs agressions , et ont généralement un surin sur eux!!
en fait , vu la démission de l,autorité en la matiére et n,étant pas aux States , il ne reste peu de chose pour se défendre , à moins soit méme d, étre armé , au risque de se trouver devant un tribunal!!
dans quelle merde nous sommes!!
salutations.

Écrit par : parvus | 27/02/2013

Répondre à ce commentaire

@ nelly: c'est ce qu'on m'a expliqué également, cela forme une sorte de "coup de poing américain" (moyen de défense interdit en France).

Il y a aussi la petite matraque télescopique, très efficace.

Écrit par : Gaëlle Mann | 27/02/2013

Répondre à ce commentaire

@ turigol: les asperger de gaz lacrymogène et s'enfuir. Mais la vie n'est plus vivable, si on doit toujours être sur ses gardes...

Écrit par : Gaëlle Mann | 27/02/2013

Répondre à ce commentaire

Gaelle , vous avez citer le mot de la fin ! la vie n,est plus vivable dans l,ex-royaume de France , sauf pour certains (es)!
salutations.

Écrit par : parvus | 28/02/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.