23/11/2013

Quimper : le boulanger qui donne ses invendus tous les soirs

1457625_529482963814899_1022668293_n.jpg

side_4273160_1_apx_470_.jpg 2.jpg

 

 

Étudiants, sans abris… Tous les soirs, ils sont nombreux à attendre devant la boulangerie de José Louiset les invendus qu’il donne à la fermeture de sa boutique.

José Louiset, boulanger depuis plus de 15 ans dans le centre Quimper, a pensé à donner ses invendus voilà un an et demi, quand il a vu revenir à plusieurs reprises un homme qui fouillait ses poubelles à la fermeture de sa boutique. En ces temps de crise et alors que plus de 8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, José Louiset ne veut plus voir ça.

« Jeter des aliments frais, encore bons, ça ne ressemble à rien quand on sait que certains crèvent la dalle… » dit-il.

Le boulanger a alors décidé de ne plus jeter ses invendus. Désormais, vers 19 h 30, il dépose sur le muret en face de la boulangerie des pains, des sandwiches et des viennoiseries, emballés dans des sacs blancs. « Tout ce qui n’a pas été vendu dans la journée », explique José Louiset, propriétaire des boulangeries "Au bon vieux temps" et du "Fournil du Chapeau rouge".

 

Cela fait maintenant un an et demi que les étudiants et les sans-abri se regroupent à proximité de la boutique pour repartir avec croissants, pains au chocolat, casse-croûte au jambon…

« Il ne s’agit pas de se foutre des gens ou de les diminuer », commente le commerçant de 48 ans.

« On ne pourrait pas s’acheter autant de pain sinon. Et le sandwich ça fait un repas », commente Lola, étudiante aux Beaux-arts de Quimper qui vient ici « au moins une fois par semaine ».

Sources : Quimper.maville.com / Le Journal du Siècle

01:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Cela lui sera rendu, un jour, n'en doutons pas.
C'est ainsi qu'une société unie doit agir.
Espérons que la racaille n'en profite pas trop ou ne tente pas de pourrir cet acte de bonté.

Voilà un brave homme.
Un homme digne de ce nom.

Écrit par : raul | 23/11/2013

Voilà une action bien stupide qui ne peut durer qu’un temps : car que fera-t-il quand Les clients ne lui achèteront plus rien pour attendre qu’il distribue ses invendus ? Et pourquoi a-t-il tant d’invendus ? Il les vend trop cher à ceux qui les paient ?

Écrit par : abad | 23/11/2013

Quel brave homme!
En voila un qui merite une medaille! Et pas n'importe laquelle!
Ce sont des gens comme cela qui vous rendent fiers d'etre Francais( de souche)

Écrit par : nelly | 24/11/2013

Ce boulanger est un homme très bon, qui m'émeut beaucoup. Pour moi, c'est cela la vraie charité chrétienne, celle qui vient du cœur et de la raison. Il n'y a aucune compassion factice ou ostentatoire chez José Louiset.

PS Les musulmans ne mangent pas de sandwiches au jambon...
Et ils ont leurs propres boulangeries: le pain est différent, je l'ai goûté.

Écrit par : Gaëlle Mann | 24/11/2013

rèponce à Abad, toutes les boulangeries ont des invendus tant que les clients iront acheter du pain de merde en supermarché .
bravo à cet homme de cœur en espérant qu'il ne lui arrive rien de grave parce qu'un jour qu'il sera fermé il n'y est rien sur le petit muret, on a déjà vu un pizzaiolo se faire poignarder par un habitué qui venait chercher sa part de pizza régulièrement et ce jour là il n'y en avait pas !!!!!
longue vie à José et encore bravo.

Écrit par : mimirebelle | 24/11/2013

C'est un geste de solidarité naturelle, pas spécialement chrétien. Mais si les chrétiens pouvaient se limiter à ce type de "charité" pour le vrai "Prochain", plutôt que de servir en priorité l'étranger qui occupe notre pays, ce serait un sacré progrès !
"La charité chrétienne nous conduit au désastre" Jean RASPAIL

Écrit par : Dirk | 24/11/2013

abad,
Cela m'etonne de vous!
Savez vous que les magasins d'alimentation se voient obliges de jeter les invendus?
Comment savoir a l'avance ce qui sera vendu? Pour satisfaire sa clientele, il faut toujours en avoir de trop..
Quant a etre recompense de son bon coeur, c'est autre chose!

Écrit par : nelly | 24/11/2013

Démagogie qui va détruire la paix d'un quartier. Ce type est un irresponsable.

"commente Lola, étudiante aux Beaux-arts de Quimper"
Dans la majorité des pays, les étudiants ont des bourses au mérite ou travaillent .

Écrit par : anonyme | 25/11/2013

un acte de solidarité !! dommage que les ultras-riches ne connaissent pas ce mot . . !!!
salutations.

Écrit par : parvus | 25/11/2013

Les commentaires sont fermés.