Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2013

Poutine : "Les événements en Ukraine évoquent plus un pogrom qu’une révolution"

 

Le président russe Vladimir Poutine a fustigé lundi les manifestations en Ukraine protestant contre la décision de Kiev de ne pas signer un accord d’association avec l’Union européenne et de se rapprocher de la Russie.

"Les événements en Ukraine ressemblent plus à un pogrom qu’à une révolution", a déclaré M. Poutine lors d’une visite en Arménie.

"Cela n’a pas grand chose à voir avec les relations de l’Ukraine avec l’Union européenne", a-t-il ajouté.

"Ces actions ont été préparées de l’extérieur. Nous voyons comment des groupes bien organisés sont impliqués", a-t-il affirmé.

"C’est une tentative de déstabilisation du gouvernement légitime", a ajouté M. Poutine.

Il a estimé que les manifestations étaient liées aux luttes politiques internes à l’Ukraine et jugé que c’était un faux départ pour l’élection présidentielle de 2015 en Ukraine.

Les manifestants de l’opposition pro-européenne bloquaient lundi le siège du gouvernement, avec l’intention de forcer le pouvoir à partir, après son refus de signer l’accord d’association avec l’UE.

La veille, une manifestation avait rassemblé à Kiev au moins 100.000 personnes - des centaines de milliers selon l’opposition. Des affrontements ont fait de nombreux blessés samedi et dimanche lors de manifestations monstre.

Il s’agit de la plus forte mobilisation depuis la Révolution orange de 2004.

À voir également, sur E&R :

« Vladimir Poutine protège le marché russe face à l’offensive libérale de Bruxelles »

 

E&R

01:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Un peu facile de mettre systématiquement toute contestation sur le dos de l'étranger. En France , c'est sur le dos du "fascisme".

Écrit par : anonyme | 03/12/2013

Bravo Poutine : c’est un vrai patriote russe !

Écrit par : abad | 03/12/2013

Les commentaires sont fermés.