20/03/2014

Pierre Hillard - Poutine fait partie du système mondialiste

A écouter attentivement

Contre-info.com - 20 03 14

19:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

Je préfère les analyses authentiquement géopolitiques d'un Chauprade ou de Xavier Moreau, ou de bien d'autres dans le camp nationaliste et identitaire européen (que vient faire Fatima dans cette histoire ?)
Poutine est le premier défenseur de l'Eglise orthodoxe russe, ce n'est déjà pas si mal !

Écrit par : Dirk | 20/03/2014

Je préfère les analyses authentiquement géopolitiques d'un Chauprade ou de Xavier Moreau, ou de bien d'autres dans le camp nationaliste et identitaire européen (que vient faire Fatima dans cette histoire ? Ce n'est pas très sérieux pour un géopoliticien même chrétien)
Poutine est le premier défenseur de l'Eglise orthodoxe russe, ce n'est déjà pas si mal !
…enfin, qu'est ce que ça veut dire "Poutine fait partie du Système…"?
En fait, Hillard est hostile au référendum qui s'est déroulé en Crimée, comme il est hostile à toutes les formes de régionalisme en France et en Europe, et comme il est viscéralement antigermanique (je connais bien sa pensée pour l'avoir lu). Il fait parfois de bonnes analyses, mais il est dans un cul de sac dogmatique.

Écrit par : Dirk | 20/03/2014

Non, Poutine doit négocier avec le système mondialiste. Il a eu la finesse de se faire admettre par le système en tant qu’ancien apparatchik du PC soviétique. Mais maintenant il est en conflit avec le système ! Et, il peut ainsi nous servir !

Écrit par : abad | 20/03/2014

Personnellement, je trouve que ce que dit Pierre Hillard est très intéressant.
Par exemple, il n'y a pas eu de "Nuremberg du communisme", c'est exact, or il y a eu sous Staline des crimes contre l'humanité, des goulags véritables camps de la mort. Il y a eu l'abominable Katyn!

Pierre Hillard rejoint ici Soljenytsine sur bien des points!

J'ai vu une photo toute récente de la Douma: certains députés portaient la kippa. C'est normal quand on sait que nombre de citoyens russes sont d'origine juive. Les signes religieux ne sont pas interdits en Russie. Et c'est très bien.

Je connais l'histoire de Fatima, elle ne me choque pas dans cette interview alors que précisément on parle de la "Sainte Russie", de son retour grâce à Vladimir Poutine. Le rôle de l'Eglise orthodoxe est important en Russie.

Écrit par : Gaëlle Mann | 21/03/2014

Réduire le conflit est-ouest à une querelles entre membres de la communauté se disputant le gâteau est une explication qui en toute logique pourrait être appliquée à toutes les guerres, y compris froide, à partir du 20 ème siècle.
A mon avis, les membres de la communauté ne se font pas la guerre mais tentent d'imposer leur domination mondiale sur les deux blocs; il se trouve que, peut-être, dans chacun des deux blocs, à chaque moment de l'histoire, existe alternativement une force de résistance nationale qui les entrave.

Écrit par : anonyme | 21/03/2014

Déception ici : analyse confuse, mélange des genres (Fatima), Poutine fait partie du systeme : oui et avec son yacht etc ... j'ai déja eu a dire qu un homme d état de son niveau ne peut s imposer dans une izba de moujik ( a moins d'etre un grand maitre mystique) mais doit frayer dans la meme cour que ses interlocuteurs, parfois sous les ors de ses somptueux palais, c'est ainsi. La Russie n'est pas le Zimbabwe. On lui reprochait aussi d'avoir des hommes de la haute finance parmi ses conseillers, nous connaissons bien sur leur cursus, mais Poutine aussi, devrait-il pour ses importantantes questions choisir quelques oies blanches ?

Écrit par : Décée | 21/03/2014

@Gaëlle,
C'est vrai qu'il n'y a pas eu de Nuremberg du communisme alors que ce système aura été le plus criminel de toute l'histoire de l'humanité avec ses 100 millions de morts, dont le tiers en URSS. Mais un "Nüremberg" suppose une victoire militaire étrangère, et l'écrasement psychologique des vaincus jusqu'à la nuit des temps, ce qui n'a pas été le cas de l'URSS. Le communisme est tombé pacifiquement, sans effusion de sang, ce dont il faut se féliciter malgré tout, et il y a quand même eu de longues campagnes de déstalinisation. Certes, et c'était sans doute le prix à payer, de nombreux apparatchiks communistes se sont reconvertis dans les nouvelles instances politiques, à commencer par l'ex colonel du KGB Poutine. Les occidentaux ont du mal à comprendre que même le sanguinaire et paranoïaque Staline a encore des partisans en Russie. C'est le "tsar rouge", l'artisan d'une mobilisation patriotique sans précédent et de la victoire finale qu'ils retiennent. On peut le déplorer, surtout les descendants des 27 millions de Russes assassinés par les bolcheviques ! C'est aussi la manifestation d'un patriotisme que nous ne comprenons plus.
Je pense néanmoins que nous devons soutenir Poutine, envers et contre tout, avec lucidité, l'homme n'étant certes pas parfait,
parce qu'il joue serré dans un environnement international dominé par les vraies forces mondialistes qui ont juré de l'abattre. Poutine a restauré la Sainte Russie, n'en déplaise à Hillard, il a coffré les oligarques, même s'il en subsiste, et sur le plan moral, on aimerait voir nos femen punies de Goulag ou du knout cosaque comme en Russie, et interdites les gay-prides et la propagande homo auprès des mineurs.

Écrit par : Dirk | 21/03/2014

Dirk, ce que je crains, c'est que l'œuvre de Vladimir Poutine (que j'ai toujours reconnue sur ce blog!) soit grignotée peu à peu, sapée au fil du temps et des événements par les nostalgiques, toujours existants, de l'URSS. On a vu ressortir en Crimée le drapeau rouge frappé du marteau et de la faucille. Et des femmes jeunes avec enfants entourant dévotement la statue de Lénine... Pas seulement des "vieux"! Les photos ne mentent pas. Or, imaginez le "parallèle" en Allemagne... C'est impossible à imaginer. Ils seraient immédiatement arrêtés et condamnés.
La Russie n'a jamais été vaincue ni occupée. Certes. Staline était à Yalta avec les vainqueurs.
Les patriotes ukrainiens sont traités aussitôt de "néo-nazis": le sont- ils vraiment? Existe-t-il un patriotisme ukrainien qui pourrait ne pas être marqué du sceau de l'infamie ? Je me pose la question puisque le patriotisme russe est bien vu.

Écrit par : Gaëlle Mann | 22/03/2014

J'ajoute que le patriotisme français est également mal vu! Et taxé de "fascisme"...
En règle générale, tous les patriotismes européens sont mal vus! Est-ce à cause de l'UE?

Écrit par : Gaëlle Mann | 22/03/2014

@Gaëlle,
Je ne crains rien d'un retour du bolchevisme en Russie, malgré quelques manifestations d'arrière garde, davantage liées au souvenir de la "Grande Guerre Patriotique" menée par Staline qu'à une quelconque défense d'un système idéologique. La grande majorité des Russes est née après la guerre. La dénonciation des "néo-nazis" en Ukraine fait partie de cette même mémoire collective. Il ne faut quand même pas oublier le très lourd tribu payé par la population russe dans la guerre contre les nazis.
Je pense que le véritable danger qui menace Poutine, c'est la décadence occidentale, le pourrissement de la société russe par le mondialisme, la multiplication de campagnes de subversion du style Pussy Riot, le financement par des oligarques de l'opposition politique "libérale", l'agitation manipulée par des ONG US dans les régions périphériques de la Russie, etc. C'est vraiment tout ceci que je crains vraiment.
L'utilisation du terme "fasciste" pour diaboliser l'ennemi est d'origine soviétique. Les communistes du monde entier l'ont utilisé à tour de bras après la guerre pour diaboliser leurs ennemis. Que les Russes l'utilisent pour déconsidérer le nouveau pouvoir ukrainien auprès de l'opinion publique occidentale est de bonne guerre. Aujourd'hui, tout le monde l'utilise, sans que cet anathème ait un quelconque lien avec le vrai fascisme mort en 1943. "Quand vous discutez avec un adversaire de droite, traitez le de fasciste, le temps qu'il se défende il ne pourra pas développer d'autres arguments" (Staline)…et ça marche plus que jamais ! Les 'nationalistes', ce sont toujours les autres, ce mot ayant également une connotation négative et par contagion, le 'patriotisme' également. Marine et F.Philippot se disent à juste titre "patriotes" plutôt que "nationalistes", et même ça, c'est déjà de trop pour nos ennemis !!!
Oui, bien sûr l'UE a contribué à tuer tous les patriotismes chez ses membres, comme toutes les valeurs assurant l'homogénéité des peuples européens, sous le faux prétexte que "le nationalisme c'est la guerre" !
A nous de tuer cette UE qui nous tire vers les bas-fonds de la décadence et vers notre disparition de l'Histoire ! C'est aussi une des raisons fondamentales de mon soutien à Marine !

Écrit par : Dirk | 22/03/2014

@Gaëlle
Je viens d'écouter une vidéo passionnante qui répond (bien mieux que moi) à vos questions. A écouter jusqu'au bout !
http://www.fdesouche.com/436185-petit-traite-de-deculpabilisation-par-alexandre-del-valle-radio-courtoisie

Écrit par : Dirk | 22/03/2014

Merci Dirk. Je viens de mettre cette vidéo en ligne. elle me semble extrêmement intéressante!

Écrit par : Gaëlle Mann | 22/03/2014

Les commentaires sont fermés.