Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2014

Marion Sigaut sur la décadence de l'école

(merci à abad)

02:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

100% d'accord avec ces constats que nous faisons régulièrement ici. Marion Sigaut le dit avec sa verve habituelle. Mais pourquoi s'entiche-t-elle de Farida Belgoul ?

Écrit par : dirk | 09/12/2014

Belghoul avait commencé par un discours pertinent et courageux et puis ... il y a la mystification de Joué les Tours et du gamin tchétchène et bien d autres choses encore. Elle a été mise au placard depuis. Tant mieux !

Écrit par : Décée | 10/12/2014

Voilà un pays qui me convient, bien dirigé...
Jusqu'à ce qu'il écoute les Occidentaux.
Espérons que cela ne se produira jamais.

http://www.youtube.com/watch?v=PdcJeshbB-4

Écrit par : albert | 10/12/2014

Mais pourquoi n'allez-vous pas vivre en Chine?

Le fils d'une amie vit et travaille en Chine, où il s'est marié avec une Française. Ils habitent à Hong-Kong.

Écrit par : Gaëlle Mann | 11/12/2014

@ décée: F.B est une aventurière, certes intelligente et sachant séduire son (naïf) auditoire, mais elle a dépassé la mesure avec l'histoire truquée de Joué-les-Tours, c'était trop gros pour être crédible, et puis ce PACS avec une vieille dame riche, qui lui laisse son pavillon... Trouble!
Elle va certainement réapparaître un de ces jours. Pour le moment elle s'est mise au vert!
Dès le début, je m'étais méfiée d'elle, de sa grande gueule, de ses exagérations, etc... J'ai une petite sonnette d'alarme en moi.

Écrit par : Gaëlle Mann | 11/12/2014

Je n'ai regagné mon pays que pour y scolariser mon fils .
Une erreur . Les établissements privés catholiques auxquels je l'ai confié diffusent des idées en tout point comparables à celles de nos lycées et collèges publics .
- je ne m'installerais pas à Hong Kong . Ma femme et moi nous y sommes restés deux ans et n'en gardons qu'un souvenir mitigé .
J'ai acquis il y a longtemps déjà un grand appartement à Chengdu , la capitale du Sichuan . C'est l'endroit où nous rêvons de terminer notre vie .
Auparavant il faudrait que notre fils soit sérieusement établi ici . Il a beaucoup d'amis et il ne veut pas nous suivre . Nous lui avons dit et répété qu"avec son CAPES il pourrait vivre à l'aise et tranquille dans une Alliance française ou un lycée français , non loin de nous .
Rien n'y fait .
Et j'ai beaucoup de choses impossibles à transporter : des meubles anciens , des livres dont certains sont rares ( édition originale de Cyrano ( le vrai ), Winckelmann ...) , des tableaux , des gravures ... et des souvenirs qui ne me quittent guère . Quelques copains que j'aime même si je ne partage pas souvent leurs idées .
Quelle dégringolade pour notre pays au cours d'une vie !

Écrit par : albert | 11/12/2014

Les commentaires sont fermés.