Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2016

Présidentielles US : Trump et le « choc en retour » de l’homme blanc

thumb.jpg écran télé.jpg

 

Télécharger en PDF et imprimer
 

Jean Bonnevey, journaliste ♦

La victoire du grand blond présenté comme raciste et misogyne est tout d’ abord une balle dans la tête du politiquement correct dont les Usa étaient la terre promise. C’est une excellente nouvelle pour les esprits libres et critiques.

Cela prouve une fois de plus mais à l’échelle d’un pays continent, première démocratie et puissance du monde, que les médias et les oligarques des démocraties libérales qui savent tout ne comprennent rien. Leur expertise est discréditée, c’est une excellente nouvelle. Encore une fois cependant, ils expliquent, péremptoires, ce qu’ils ont été incapable de comprendre.

Nos journalistes et sondeurs ne peuvent admettre qu’un représentant de l’homme blanc, mâle, soit élu. Ils sont giflés en pleine face par le blacklash,  le choc en retour. Que le vivre entre nous comme avant, l’emporte sur le vivre ensemble présenté comme l’avenir. Sont-ils stupides- certains oui et très nombreux- mais la plupart sont aveuglés par leurs préjugés considérés comme des valeurs. Ainsi l’Amérique des ouvriers, des sudistes, des oubliés,des porteurs d’armes a mis à terre par ko Hollywood, les artistes et les propagandistes de la drogue et de l homosexualité.

L’Amérique post raciste d’Obama a voté selon des critères largement raciaux.

L’Amérique n’aura donc pas sa première présidente femme, une aigrie artificielle et fausse, candidate de la banque internationale et des faucons. C’est une bonne nouvelle. Elle a mobilisé les hispaniques mais moins que prévue et a perdu énormément de votes noirs. Même les femmes se méfiaient d’elle. Elle a été incapable de mobiliser et d’attirer des sympathies populaires. Lady Gaga heureusement ce n’est pas l Amérique.

Pour le premier président noir, ce vote d’un candidat soutenu par les suprématistes blancs est un camouflet. Son engagement, celui de sa femme font de la fin de sa présidence un échec.

Pour l’islamisme radical et meurtrier, la victoire de Donald Trump est une mauvaise et nouvelle donc une bonne pour nous.

Quand au président Hollande toujours mal inspiré, il a critiqué Trump et souhaité la victoire de Clinton. Quelle connerie. Déjà il avait Poutine sur le dos, maintenant il a Trump aussi sans parler des Anglais.

Les relations en revanche avec Poutine vont s’améliorer ; c’est une bonne nouvelle pour la paix et la coalition internationale contre le prétendu émirat des sectateurs de Mahomet.

Le seul danger porte sur le coté imprévisible, peut-être mais pas sûrement, de Trump.

Pour le reste, l’échec de l’Amérique interlope et mondialiste par rapport à l’Amérique historique enracinée est pour l’idéologie dominante une catastrophe et pour les patriotes des nations et des peuples dans le respect des différences une excellente nouvelle électorale.

METAMAG

00:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Excellent article ! On ne compte plus les articles de ce genre, qui nous font un plaisir inimaginable et qui nous rendent l'espoir. Maurras avait raison : "le désespoir en politique est une sottise absolue".

Écrit par : dirk | 15/11/2016

tous les Latinos et autres Afro-Américains n,ont pas apprécié la politique du sieur Obama , n,avaient aucune confiance dans l,illuminée Clinton ,et ne pensent pas que le sieur Trump est le diable , et ont donc voté pour lui. . .!!
les "stars" du chaudbise sont généralement à gauche , et ceux et celles de ce milieu pourri qui avaient annoncé qu,ils quitteraient les States en cas de victoire de Trump , nous attendons leur départ . . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 15/11/2016

Les commentaires sont fermés.