Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2016

Marion Maréchal-Le Pen s'affiche de nouveau avec Philippe de Villiers

6454344_duo_1000x625.jpg

La nièce de Marine Le Pen est venue mardi soir à une conférence de Philippe de Villiers. Plus que jamais, elle est décidée à garder sa propre ligne au sein du FN.

Ces deux-là s'apprécient et ne le cachent pas. Mercredi soir, Marion Maréchal-Le Pen était à une conférence de Philippe de Villiers au Palais des Congrès de Versailles (Yvelines).

 

Cette réunion était organisée par Eveilleurs d'espérance, association catholique traditionnaliste. La députée du Vaucluse était au premier rang pour écouter Philippe de Villiers.

  

Ce n'est pas la première fois que Marion Maréchal-Le Pen s'affiche avec le fondateur du Puy du Fou. En mai dernier, elle était venue le saluer à Lyon lors d'une séance de dédicaces. «Je m'entends bien avec elle, j'ai de la considération pour elle comme pour Robert Ménard», avait alors lâché Philippe de Villiers.

 

Il y a deux mois, l'ancien président du conseil général de Vendée était allé encore plus loin en faisant son éloge et en critiquant au contraire Marine Le Pen. Alors que sur TF1 la présidente du FN avait estimé que l'islam était compatible avec la République, Phillipe de Villiers s'était agacé. «Quand je l'ai vu dire ça sur TF1, je me suis dit bon ben voilà, les choses ne changeront pas», avait-il alors déclaré avant d'évoquer Marion Maréchal-Le Pen. «Je l'aime bien parce que c'est une fille qui a des convictions, qui est courageuse et talentueuse», avait-il assuré. 

   

Depuis plusieurs mois, la députée du Vaucluse cherche à tisser des liens avec l'électorat de la droite dure qui hésite à donner sa voix au FN. En mai dernier, elle était ainsi venue aux journées de la droite dure organisées par Robert Ménard à Béziers, avant d'en claquer la porte. Marion Maréchal-Le Pen veut peser et garder sa propre ligne identitaire et catholique, parfois contre celle du parti. Ces derniers jours, elle s'est violemment opposée à Florian Philippot sur la question de l'IVG.  

 

Il n'est pas sûr que la présence de sa nièce mardi soir auprès de Philippe de Villiers plaise à Marine Le Pen. Mais plus que jamais Marion Maréchal-Le Pen joue sa différence au sein du FN. 

  

  leparisien.frRosalie Lucas

20:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Il y a une autre manière de considérer ces deux "lignes", la ligne Marion et la ligne Philippot, c'est d'en faire deux fers au feu, l'un pour rassembler l'électorat plus traditionnel, catholique, historique, conservateur (ce n'est pas un gros mot !), et l'autre pour rassembler d'autres couches de la population, les couches populaires arrachées à la gauche.
A Marine de mettre en musique cette stratégie, la moins pire et la seule susceptible de gagner en 2017. A elle de conserver son sang-froid et surtout de ne pas créer les causes d'une scission qui serait catastrophique ! A Marion et à Philippot d'en faire autant et de faire passer l'intérêt général avant leurs différends et leurs ego.
Mais dans tous les cas de figure, le FN ne peut se passer ni de Marion, très populaire et charismatique, ni de Philippot pièce maîtresse du FN dans les débats et pour son intelligence.

Écrit par : dirk | 14/12/2016

Bravo à Marion : Je me réjouis de ce rapprochement avec de Villiers. Ce serait une excellente chose s’il pouvait rejoindre le giron du FN.
Plus que jamais il nous faut nous unir et non nous diviser !

Écrit par : abad | 14/12/2016

Nous n'échapperons pas à la guerre ethnique et religieuse dans tous les cas de figure, aucune illusion.

Écrit par : pierre | 15/12/2016

Pour gagner dans une élection il faut s'unir sur ce qui nous rassemble et mettre en veille ce qui nous divise. Simple bon sens.

Écrit par : Raymond | 15/12/2016

Ces deux là sont faits pour travailler ensemble et, en effet, rien n'est plus urgent que de nous unir pour sauver ce qui reste de notre France !

Écrit par : téléphobe | 15/12/2016

comme l,ami Dirk , je pense aussi que les deux parties même avec leur sensibilité différente doivent rester unis quand il s,agit de la pérennité du FN , car il ,sagit de l,avenir de la France et des Français (es) qui est en jeu , une scission serait un désastre . . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 15/12/2016

Les commentaires sont fermés.