Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2016

Vladimir Poutine : le meurtre de l'ambassadeur Andreï Karlov est une «provocation»

58583c75c36188b64b8b47ab.jpg Poutine.jpg

 

 
© Sergey Guneev / Sputnik

Le chef d'Etat russe a condamné l'attentat contre l'ambassadeur russe, qu'il qualifie de provocation destinée à «compromettre le processus de paix en Syrie». Une commission d'enquête a été mise en place, en coopération avec la Turquie.

«Nous devons savoir qui a donné les ordres», a martelé Vladimir Poutine, après avoir présenté ses condoléances à la famille de l'ambassadeur russe en Turquie Andreï Karlov.

«Ce meurtre est clairement une provocation, destinée à faire échouer la normalisation des relations entre la Russie et la Turquie et, également, à compromettre le processus de paix promu par la Turquie, la Russie, l'Iran et d'autres pays», a estimé Vladimir Poutine, avant d'ajouter : «La seule réponse possible est de renforcer encore notre combat contre le terrorisme.» Le président a indiqué qu'une commission d'enquête avait déjà été formée, après qu'il se soit entretenu avec le président turc par téléphone.

Les criminels vont sentir la pression

L'ambassadeur Andreï Karlov a été abattu alors qu'il inaugurait une exposition d'art à Ankara. La porte-parole de la diplomatie russe a très vite confirmé la fusillade à RT. Selon plusieurs témoins, l'agresseur a tiré plusieurs coups de feu en criant : «Dégage !» 

D'autres sources rapportent qu'il aurait également hurlé avant de tirer : «N'oubliez pas Alep ! N'oubliez pas la Syrie ! Tant que nos [positions] ne seront pas sûres, vous ne serez pas sûrs. Seule la mort peut me faire partir d'ici ! Quiconque a une responsabilité dans ces atrocités le paiera, un par un ! Allahu Akbar !»

Lire aussi : L'ambassadeur russe en Turquie tué par balles par un assaillant armé à Ankara (PHOTOS, VIDEOS)

23:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

On ne nous fera pas croire que ce meurtre est le fait d'un simple quidam voulant se venger des bombardements russes sur les djihadistes d'Alep ! Poutine le sait parfaitement !

Écrit par : dirk | 19/12/2016

je ne crois pas non plus à la thése de la vengeance d, un lambda Turc , pour venger les morts d, un pays voisin , ce tueur a du être téléguidé en sous-main, la provocation a fait un flop , car la réponse du Président Poutine est raisonnable mais ferme , pas comme l,hystérie d,Obama.
salutations.

Écrit par : parvus | 20/12/2016

Les commentaires sont fermés.