Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2016

Les Lilas : Laforêt suspend la franchise de l’agence à l’annonce raciste

6503307_4c6c4778-cd2c-11e6-a02d-f727a9a6a463-1_1000x625.jpg Laforêt.jpg

 

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine>Levallois-Perret|Elsa Marnette|28 décembre 2016, 20h03|20
Les Lilas, mardi. Une annonce émanant de l’agence immobilière Laforêt mentionne « pas de noirs ». Le groupe annonce qu’il suspend la franchise, le temps d’une enquête administrative. (LP/E.M.)
 
 
Elsa Marnette
 
Levallois-PerretLes LilasLaforetAnnonce RacisteTwitter
 

L’agence des Lilas avait proposé à la location un appartement de Levallois dont la fiche technique mentionnait «nationalité française obligatoire, pas de noirs ». Le Conseil représentatif des associations noires (Cran) prévoit de son côté d'intenter une action en justice collective. 

Conséquence de l’annonce raciste diffusée en masse sur les réseaux sociaux mardi, le groupe Laforêt a annoncé ce mercredi après-midi qu’il suspendait la franchise de l’agence des Lilas (Seine-Saint-Denis) d’où émanait une fiche technique mentionnant «nationalité française obligatoire, pas de noirs ». Cette annonce avait été repérée par un jeune homme qui visitait un appartement à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) fin novembre.

 

 

« La gravité des faits nous conduit à suspendre à partir d’aujourd’hui ce contrat de franchise en attendant le résultat d’une enquête disciplinaire en cours », précise le groupe Laforêt, écrivant que « tous ses mandats de location et de gérance comportent des clauses rappelant l’interdiction faite au propriétaire de refuser une location pour un motif discriminatoire ». « Au cours de ces prochaines semaines, nous mènerons une réflexion, en concertation avec l’ensemble des franchisés du réseau Laforêt, sur les mesures à prendre pour que cela ne se reproduise plus », précise encore l’enseigne.

 

   

Ce mercredi toujours, le Conseil représentatif des associations noires (Cran) a annoncé intenter une action en justice collective contre l’agence des Lilas. Une première d’après l’association. « Il faut qu’un maximum de personnes se manifestent. Souvent, ce n’est pas que les gens ne veulent pas se défendre, c’est qu’ils ne peuvent pas. Cela coûte cher alors ils laissent passer. Il ne faut pas », encourage le chargé des relations police, justice et société civile du Cran. Ghyslain Vedeux explique que l’action collective permet ainsi de partager les frais de justice.

 

 

Le maire (PS) des Lilas s’est également fendu d’un communiqué déplorant que l’image de la commune « soit ternie par cette affaire » : « Au regard du préjudice qu’elle subit, elle souhaite que toute la lumière soit faite, avec célérité, et que les manquements éventuels soient punis comme il se doit », réagit Daniel Guiraud.

 

Contacté, le responsable de l’agence n’était pas en mesure de nous répondre ce mercredi soir.

  leparisien.fr

23:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Le rouleau compresseur de l’Anti-France s’est mis en marche une fois de plus : tout est prétexte à persécuter les patriotes français ! Maintenant je sais à quelle agence immobilière je ne m’adresserai jamais !

Écrit par : abad | 28/12/2016

Répondre à ce commentaire

... et vous aurez raison: ils sont trop bêtes!

Si on possède un bien immobilier dans un quartier dit sensible, il faut le mettre vite en vente et ne pas chercher à le louer: c'est aller au-devant de graves ennuis! Et finalement perdre son appartement, car il n'aura pratiquement plus de valeur, il faudra le brader en vitesse.

Écrit par : Gaëlle Mann | 29/12/2016

Quelle hypocrisie!
Je voudrais bien m'etendre davantage sur le sujet, mais c'est defendu par la loi..

Écrit par : nelly | 28/12/2016

Répondre à ce commentaire

plutôt bizarre cette annonce , car nos compatriotes Antillais sont généralement de couleur noire , et un Français peut avoir des origines Africaines. . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 29/12/2016

Répondre à ce commentaire

Cette agence n'a pas été très subtile ! Elle a ignoré que nous étions dans un régime totalitaire et collabo. Il y a d'autres moyens pour réserver logements et emplois aux FdS sans se faire ramasser par la patrouille !

Écrit par : dirk | 29/12/2016

Répondre à ce commentaire

Question: qui défendrait une annonce ainsi conçue " à louer (à Aubervilliers ou Saint-Denis ou Boissy), pas de blanc, pas de chrétien" ?

Écrit par : Anton | 29/12/2016

Répondre à ce commentaire

Personne! Car le racisme anti-blanc et anti- chrétien n'existe pas, paraît-il. L'homme blanc est touours coupable.

Écrit par : Gaëlle Mann | 30/12/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.