Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2016

DES VOEUX POUR LES VEAUX

XVMc68448b8-cf8d-11e6-8bd8-580394ba5090.jpg

Le président de la République a adressé ses vœux aux Français pour la dernière fois de son mandat, en félicitant leur courage. Il en a profité pour mettre en garde son propre camp contre la dispersion avant la présidentielle.

Sa dernière allocution télévisée avait fait date: pour la première fois sous la Ve République, le chef de l'État annonçait qu'il ne se représenterait pas. Un mois plus tard, le président de la République a profité de ses cinquièmes et derniers vœux pour faire l'éloge de son action.

● Le bilan

«Tout au long de mon mandat, je n'ai eu qu'une priorité: redresser notre économie pour faire baisser le chômage. Je revendique les choix que j'ai faits. Les résultats arrivent. Plus tard que je ne l'avais prévu, j'en conviens mais ils sont là. Les comptes publics ont été rétablis, la sécurité sociale est à l'équilibre, la compétitivité de nos entreprises a été retrouvée, la construction de logements atteint un niveau record, l'investissement repart et surtout, surtout, le nombre de demandeurs d'emploi baisse enfin depuis un an», a-t-il déclaré, ajoutant: «Jusqu'au dernier jour de mon mandat, je serai pleinement à ma tâche».

● Donald Trump interpellé sur la COP21

Costume sombre, le ton offensif, François Hollande a interpellé plusieurs personnalités. Donald Trump a été le premier d'entre eux: «La France ne laissera personne, aucun état, fut-il le plus grand, remettre en cause cet acquis majeur de la communauté internationale», a-t-il dit à l'évocation de la COP21, l'accord sur le climat signé en décembre 2015.

«En cette fin d'année, a-t-il mis en garde, ce que nous croyons acquis parfois pour toujours -la démocratie, la liberté, les droits sociaux, l'Europe et même la paix-, tout cela devient vulnérable, réversible. On l'a vu au Royaume-Uni avec le Brexit et aux États-Unis lors de l'élection du mois de novembre. On le voit sur notre continent à travers la montée des extrémismes. Il y a des périodes dans l'histoire où tout peut basculer. Nous en vivons une.»

● La présidentielle «décisive»

«Dans à peine cinq mois, vous aurez, mes chers compatriotes, à faire un choix. Il sera décisif pour la France», a lancé François Hollande. «Il y va de son modèle social, auquel vous êtes attachés parce qu'il garantit l'égalité de tous face aux aléas de la vie, comme la santé. Il y va de nos services publics, essentiels, et notamment l'école de la République, là où beaucoup se joue», a-t-il poursuivi en faisant une allusion, sans le citer à François Fillon, le candidat de la droite et du centre. Il faut «faire preuve de lucidité et éviter de brutaliser la société», a prévenu le chef de l'État.

C'est avec le Front national qu'il s'est fait le plus tranchant: «Comment imaginer notre pays recroquevillé derrière des murs, réduit à son seul marché intérieur, revenant à sa monnaie nationale, et en plus, discriminant ses enfants selon leurs origines? Mais ça ne serait plus la France».

À la gauche, il a confié un vœu: «Éviter la dispersion pour certaines de nos forces politiques qui entraînerait, d'ailleurs, leur élimination».

● Terrorisme: Hollande «fier» des Français

Le président de la République n'a pas manqué de rappeler que plusieurs attentats avaient frappé la France en 2016: Magnanville, Saint-Étienne-du-Rouvray et Nice. «Je sais l'inquiétude qui est toujours la vôtre face à cette menace terroriste qui ne faiblit pas (...) Il me revient donc avec le gouvernement de Bernard Cazeneuve d'assurer votre protection. J'y consacre tous les moyens nécessaires», a-t-il juré. «Face aux attaques, vous avez tenu bon. Les terroristes voulaient vous diviser, vous séparer, vous effrayer? Vous avez montré que vous étiez plus forts, rassemblés, solidaires et unis», s'est félicité le chef de l'État. «Vous n'avez pas cédé aux amalgames, aux stigmatisations, aux veines querelles. Vous avez continué à vivre, à travailler, à circuler, à sortir, à chérir la liberté. Vous pouvez être fiers de vous. Mais nous n'en avons pas terminé avec le terrorisme», a-t-il complété, précisant qu'il se rendra en Irak lundi pour rencontrer les soldats français engagés contre l'EI.


Hollande avec les forces de sécurité

Aussitôt ses vœux diffusés à la télévision, François Hollande devait se rendre samedi soir sur les Champs-Élysées, à Paris, pour rencontrer les forces de sécurité mobilisées pour assurer l'encadrement des festivités du réveillon. Accompagné du ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, il devait visiter la salle de commandement des opérations, installée au Petit Palais.

21:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Il sera médiocre jusqu'au dernier jour de son mandat ! Nous avons déjà tourné la page de ce personnage malfaisant pour la France et les Français.
Nous n'avons malheureusement pas fini de payer les conséquences de son incompétence et de son idéologie !
Vivement Marine pour le grand nettoyage !

Écrit par : dirk | 31/12/2016

Répondre à ce commentaire

je ne suis pas concerné par ces voeux creux . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 31/12/2016

Répondre à ce commentaire

Moi président, je vous souhaite mes meilleurs veaux, Heu ! meilleurs voeux , je sais les dégâts de mon règne, je ferai mieux la prochaine fois.

Écrit par : turigol | 31/12/2016

Répondre à ce commentaire

@ Gaelle

Vu mon ordi capricieux, j'anticipe en vous souhaitant les meilleurs voeux possibles, sachant que l'An 2017 sera sans doute marqué par des événements inattendus pour le centenaire de Fatima. Notre-Dame fera sans doute un grand miracle si l'on suit les annonces de Malachi Martin , Jésuite qui avait eu connaissance du vrai troisième secret et avait annoncé en 1997 : avant vingt ans, tout sera accompli, '' le millésime est donc fait pour une année,la France a toujours été sauvée par le Ciel.
Bonne année 2017 avec un peu d'avance, le temps passe si vite.

Écrit par : turigol | 31/12/2016

Répondre à ce commentaire

Pathétique et à dégager fissa ;o)

Écrit par : téléphobe | 01/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.