Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2017

Les voeux ahurissants de François Hollande!

 

François Hollande lors de ses vœux le 31 décembre 2016.Les derniers « vœux » du président Hollande ont été minables…
Très satisfait de lui-même, comme d’habitude, et agité, il a vanté son bilan pourtant particulièrement calamiteux, fantasmant une baisse du chômage au dernier moment de son mandat.

Un discours très horizontal, creux, économique, politicien, parlant avec véhémence du réchauffement climatique (car Donald Trump est sceptique à ce sujet), avec une touche de padamalgam bien sûr, et quelques énormités.

Ainsi, cet européiste convaincu, qui aura été pendant 5 ans aux ordres de Bruxelles et de Merkel, ose dire que « la France doit réaffirmer son indépendance » !
Quel culot faut-il…
Mais le plus fort, c’est que quelques minutes plus tard, en essayant d’élever son discours et en parlant de « nos valeurs », Hollande les définit comme suit : « La France elle [sic] est ouverte au monde, elle est européenne, elle est fraternelle. Comment imaginer notre pays recroquevillé derrière des murs, réduit à son seul marché intérieur, revenant à sa monnaie nationale, et en plus discriminant ses enfants selon ses origines ? Mais ce ne serait plus la France. »
Voilà le sommet de son discours.
Énorme…

Reprenons :
« Comment imaginer notre pays recroquevillé derrière des murs [ça s’appelle des frontières, c’est facile à imaginer et c’est ce qui définit un pays], réduit à son seul marché intérieur [on sent la terreur des financiers libres-échangistes… Pourtant pendant la plus grande partie de son existence, la France a échangé avec l’extérieur quand nécessaire], revenant à sa monnaie nationale [lui qui parlait d’indépendance… Et selon cet intellectuel, la France retrouvant sa monnaie ne serait plus la France : elle est donc née en 2002, avec l’arrivée de l’euro !], et en plus discriminant ses enfants selon ses origines ? [mais elle le fait déjà, avec la « discrimination positive » au détriment des vrais Français ! ] »

Nos ancêtres n’auraient jamais pu imaginer qu’un pareil individu soit le chef de l’Etat français…

20:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

nos ancêtres n,auraient pas voter pour lui , ou ne l,auraient pas laisser finir son médiocre mandat .
salutations.

Écrit par : parvus | 02/01/2017

Encore quelques mois à supporter ce nuisible malfaisant !

Écrit par : dirk | 02/01/2017

Mais il a de quoi être heureux : dans 5 mois il sera à la retraite, et comme tous les politicards de son acabit, ce sera une retraite dorée !

Écrit par : abad | 03/01/2017

Les millons d'ahuris qui ont 'veauté' pour ça vont-ils réparer leur cerveau ?

Écrit par : téléphobe | 03/01/2017

Les commentaires sont fermés.