Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2017

Trump exige que les ambassadeurs américains démissionnent avant son arrivée à la Maison Blanche

L’ambassadeur américain au Canada fait partie des premiers représentants diplomatiques à avoir obtempéré à la demande de l’équipe du président élu Donald Trump de démissionner avant son arrivée à la Maison Blanche, en annonçant son départ ce vendredi. »Comme demandé, je démissionne de mes fonctions d’ambassadeur des Etats-Unis au Canada avec effet au 20 janvier », a tweeté Bruce Heyman, proche du président sortant Barack Obama.

Citant des sources diplomatiques, le quotidien New York Times avait révélé jeudi que l’équipe de transition de Donald Trump avait requis que tous les ambassadeurs américains quittent leurs fonctions « sans exception » le jour de l’investiture, le 20 janvier.

Bruce Heyman, en poste à Ottawa depuis avril 2014, est un ancien responsable de la banque d’affaires Goldman Sachs. Il a été un important donateur pour les campagnes de M. Obama en 2008 et en 2012. En nommant M. Heyman au Canada, plus important partenaire commercial des Etats-Unis, le président Obama avait placé un homme de confiance à une époque où l’ancien gouvernement conservateur canadien cherchait à obtenir la construction de l’oléoduc controversé Keystone XL.

Barack Obama a finalement mis son veto à la construction de cet oléoduc pour lequel Donald Trump a exprimé son soutien au cours de sa campagne électorale. 

Les précédentes administrations, qu’elles soient républicaines ou démocrates, avaient pour habitude de laisser une « période de grâce » de quelques semaines ou de quelques mois aux ambassadeurs en poste pour assurer la transition.

BV

19:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Trump a raison de faire le ménage ! Les ambassadeurs sont souvent des agents d'influence récompensés pour les bons services rendus au Système, comme cet ancien directeur de Goldmann-Sachs. Ceci augure, je l'espère de profondes modifications de la diplomatie US. C'est bon signe, comme la manière énergique utilisée !
Le style de Trump, c'est la Blitzkrieg et non les atermoiements et négociations, les tweets et non les messages aux médias tous hostiles !
On ne s'ennuiera pas en 2017 avec Donald ! :-))

Écrit par : dirk | 07/01/2017

Répondre à ce commentaire

Très bonne décision de la part de Trump : s’il veut imposer sa politique, surtout dans le domaine de la politique étrangère, il lui faut des relais en qui il pourra avoir confiance, et en particulier des ambassadeurs partisans de sa politique. C’est pourquoi il doit les changer le plus rapidement possible !

Écrit par : abad | 08/01/2017

Répondre à ce commentaire

ce qui est parfaitement logique , le nouveau Gvt US doit avoir des ambassadeurs qui sont dans la nouvelle ligne de politique .
salutations.

Écrit par : parvus | 08/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.