Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2017

Trump déclare que Soros est « une menace pour la sécurité nationale »

Soros-Trump_001-448x293.jpg Soros Trump.jpg

 

 

 

Donald Trump a l'intention de traiter le milliardaire George Soros comme une «menace pour la sécurité nationale" aux Etats-Unis lorsqu'il prendra ses fonctions ce mois-ci. 

Selon le Kremlin, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a demandé à l'équipe de transition de Donald Trump de fournir "tous les dossiers relatifs" à Soros - citant l'autorité légale de l'Ordre Exécutif du 6 mars 2014 signé par le président Obama, intitulé "Le blocage de la propriété de certaines personnes ayant contribué à la situation en Ukraine" :

 

«Moi, BARACK OBAMA, Président des États-Unis d'Amérique, considère que les actions et les politiques des personnes qui minent les processus et les institutions démocratiques en Ukraine; menacent sa paix, sa sécurité, sa stabilité, sa souveraineté et son intégrité territoriale; et contribuent à l'appropriation illicite de ses actifs, constituent une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis, et je déclare l'état d'urgence nationale pour faire face à cette menace. "

Le site Whatdoesitmean.com relève:

Dans les documents joints à cette demande de soutien diplomatique, ce rapport poursuit: L'équipe de transition Trump affirme que 25 jours après la signature de ce décret par le président Obama, le 31 mars 2014, les câbles diplomatiques américains montrent que Soros a effectivement travaillé à "saper le processus et les institutions en Ukraine » (...).

Le rapport explique que le plan de fédéralisation (similaire aux États-Unis) pour l'Ukraine, soutenu par le président Poutine, la chancelière Merkel et le président Obama, aurait créé une transition pacifique du pouvoir dans ce pays. Mais l'intervention illégale de Soros a, au contraire, conduit à des conflits de masse et à l'effusion de sang qui a coûté la vie d'environ 9'600 hommes, femmes et enfants.

(...)

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à 

02:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.