Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2017

Marine, un programme social et national. Le FN peut-il siphonner Les Républicains?

 

Télécharger en PDF et imprimer
 

Raoul Fougax ♦

On ne dira pas de Marine Le Pen qu’elle a présenté un programme national-socialiste. Mais si on fait abstraction de l’impossibilité d’utiliser un terme diabolisé, c’est tout de même de cela qu’il s’agit.

A Lyon capitale des gaules, elle a déroulé une thématique patriotique, nationale et sociale. En gros, on garde la ligne Philippot sur le social mais on rejoint la ligne Marion sur l’identité.

Un retour aux fondamentaux, mais pas vraiment sur le social. Et c’est là où il sera difficile pour le FN, de séduire l’électorat libéral déçu par François Fillon. Car pour le FN, c’est cela la grande opportunité, casser le plafond de verre du second tour grâce au renfort de bataillons des Républicains les plus à droite. C’est Marion qui l’a énoncé clairement, le vrai plan B pour les Républicains, c’est le plan Bleu Marine.

Tout dépend cependant des jours qui viennent et où l’on saura si Fillon a oui ou non sauvé sa candidature. Car de plan B crédible pour les Républicains il n’y en a aucun. Sauf à présenter Alain Juppé, l’humilié de la primaire, homme du système, vieux de la vieille et condamné lui définitivement pour emplois fictifs.

Sur le positionnement patriote, les électeurs de Fillon peuvent suivre. La fierté française, l’appel à l’histoire face aux menaces mondialistes de la finance et de l’islam, une thématique très « nouvelle droite » qui est séduisante. Face à cette thématique, Mélenchon, hologramme des coupeurs de têtes de la révolution française mâtiné de bolchevisme, souffre de la concurrence de l’apparatchik socialo-gaucho Benoit Hamon. S’ils ne s’additionnent pas ils vont s’éliminer l’un l’autre.

Reste l’inconnue Macron toujours sans vrai programme mais plein de fric pour monter des shows qui plaisent. Il a une chance puisque la primaire a été transformée par les médias en une sorte de télé réalité où l’on élimine dans un spectacle plus proche de « the voice » que du débat de fond. Macron va être l’objet de toutes les attaques et les médias devront bien lui demander d’ou vient l’argent. C’est le candidat de la mondialisation et de l’immigration économique. Pour le FN, c’est l’idéal pour le second tour.

Un candidat discrédité, un candidat sclérosé, un candidat agité et un candidat oligarchisé… C’est pour Marine Le Pen l’occasion rêvée.
Ce qui était inimaginable devient possible. Elle pense déjà à une majorité parlementaire présidentielle. Cela est indispensable pour ne pas faire peur aux électeurs qui peuvent avoir l impression, après avoir voté pour une présidente, de devoir sauter dans l’inconnu d’un pays ingouvernable. On voit déjà l’argument monter.

Le FN peut se venger de la droite qui, du temps de Sarkozy, avait siphonné son électorat en lui rendant la pareille. Mais on en est pas encore là.

METAMAG

23:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Marine est plébiscitée par notre peuple,artisans, agriculteurs, ouvriers,employés, tous les petits ont mis leur confiance en elle pour sauver la patrie,elle va gagner haut la main cette élection cruciale,j'en suis persuadé.
Contre les crapules mondialistes vint Marine!

Écrit par : pierre | 10/02/2017

L'impensable devient possible ! Marine doit résoudre la quadrature du cercle en conservant son électorat populaire tout en séduisant la partie des électeurs de l'UMP-LR qui n'osent pas encore franchir le pas. L'analyse de Raoul FOUGAX est pertinente. Le populisme, ce n'est pas la vieille droite conservatrice, ni la gauche révolutionnaire. Le patriotisme et le souverainisme peuvent être compris par tout le monde (une partie des électeurs de Mélanchon du 1er tour se dit prête à voter Marine au second !). Je fais davantage confiance au petit peuple qu'aux bourgeois !
"La patrie est toujours défendue par les gueux et livrée par les riches." Charles PEGUY

Écrit par : dirk | 10/02/2017

Les commentaires sont fermés.