Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2017

Non à l’opération Macron

   

 

Macron

Tout est fait, c’est désormais parfaitement clair, pour préparer un second tour dont le vainqueur serait presque obligatoirement le candidat issu de l’écurie Hollande, le chouchou des médias, l’homme au programme vide, Macron. Certes quelques naïfs droitiers et centristes, éternels continuateurs de ceux que Beau de Loménie appelait les « grands habiles » misent à nouveau sur cette écurie et son poulain pour promouvoir ce qu’ils appellent les « réformes » sans jamais que soit précisé de quelles dispositions législatives il s’agirait.

Interrogeons-nous d’abord sur l’environnement institutionnel qu’utilise la manœuvre.

Tout est véhiculé bien sûr via les gros moyens de la désinformation, eux-mêmes fabriqués par une corporation qui veut nous faire croire qu’elle est objective, qui se veut intouchable, mais qui vote à gauche à plus de 85%.

Précisons au besoin que la Cour des comptes quand elle ouvre les dossiers de France-Télévision, c’est-à-dire du cœur de ce quatrième pouvoir dépendant de l’exécutif en tire des conclusions effarantes. Les gens qui prétendent incarner la « morale » ne se l’appliquent certainement pas à eux-mêmes. (1)

N’est-il pas pittoresque de s’interroger quant à une autre partie du pouvoir d’État, l’autorité judiciaire, et donc de se souvenir comment a été constitué le parquet national financier. Celui-ci a été créé par Christiane Taubira en 2014. Garde des sceaux celle-ci y a placé ses amis. Le procureur de ce parquet, Éliane Houlette, était commissaire du gouvernement auprès du Conseil des ventes volontaires. Elle doit sa brillante promotion à la ministre, laquelle a également constitué une équipe de procureurs adjoints et vice-procureurs parmi ses très proches … Rappelons aussi à ce sujet qu’en France, le parquet, et particulièrement le parquet national financier, n’est pas indépendant du pouvoir exécutif.

Les derniers soubresauts médiatiques de la campagne électorale n’ont donc, eux aussi, à cet égard, pas manqué de produire leurs effets sondagiers. Pour la première fois en effet un des deux plus récents sondages, celui commandé par Les Échos et Radio Classique à la société Elabe, plaçait, dès le 1er février, le candidat Macron favori de l’élection présidentielle où il arriverait second au premier tour. (2)

Rien n’étant plus mouvant et plus incertain, en fait, qu’un sondage d’opinion, on ne disputera pas ici de la qualité respective des deux. On se contentera de noter que celui d’Elabe, institut présidé par Bernard Sananès, popularisé par Radio Classique et les Échos entre parfaitement dans le dispositif, réel et non virtuel de ce qu’il faut bien appeler l’opération Macron.

 

Ce à quoi vise ce mécanisme est vieux comme la cinquième république. Mais, depuis un demi-siècle, le projet n’avait jamais abouti au résultat désiré par ses promoteurs. Depuis le complot de l’Alma puis du cartel des Non de 1962 jusqu’aux premières illusions de la campagne Hollande de 2012, la grande idée de tous ces intervenants a, bel et bien, toujours été de tendre à un retour de la IVe république par une coalition socialo-centriste. Mais comme le pâté d’alouette cet assemblage inégal composera un cheval social démocrate et une alouette centriste voire droitière. Ne nous laissons pas prendre à cette candidature qui ne repose sur aucune doctrine, qui se refuse à développer, pardon à « dévoiler » un programme et qui laisse entendre qu’il acceptera généreusement les voix de la « droite orléaniste » (sic) en passant par « l’écologie réaliste » et le gaullisme social. Il prend cependant bien soin, quand il révèle, chichement, certains points de sa doctrine, globalement secrète, de ménager les pires poncifs du socialisme, tels que l’État stratège ou le modèle social, etc.

Il faut donc dire clairement non à cette opération Macron.

> Jean-Gilles Malliarakis anime le blog L’Insolent.

Notes :
1. Cf. Les Échos du 24 octobre « France Télévisions : les perles du rapport de la Cour des comptes ».
2. réalisé au même moment un sondage IFOP ne le place certes qu’en troisième position. Mais, depuis plusieurs jours, les commentateurs agréés raisonnent tous sur la base du sondage Elabe sans tenir compte de l’étude IFOP.

NDF

21:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Macron est un ectoplasme sans consistance, sans colonne vertébrale, sans programme et cela commence à se voir et à se savoir. Je commence à croire que cette baudruche se dégonflera aussi vite qu'elle s'est gonflée. Son numéro d'esbroufe sur les tréteaux médiatiques ne tiendra plus longtemps. Il n'a aucun socle solide sur lequel s'appuyer et commence déjà à trébucher.
Il prend vraiment (vraiment !) les gens pour des cons, en flattant le matin l'électorat de droite et, en disant exactement le contraire le soir à l'électorat de gauche, sur la colonisation, sur la sécurité, sur le mariage pour tous…
.Bref, un candidat 100% de ce Système rejeté par de plus en plus de gens ! Un vieillard politicien de la pire espèce derrière son look de fiote "progressiste" et "jeune" !

Écrit par : dirk | 17/02/2017

Dirk :le sieur Macron prend les gens pour des cons, je suis d,accord avec vous , et j,ajouterais au vu des votes précédents , qu,il n,a pas vraiment tort. .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 18/02/2017

Ne pourrait-on pas porter plainte en urgence contre cet étron pour l’obliger à abandonner la campagne électorale, puisqu'il insulte la France et les Français ? Il faudrait pour cela organiser d’énormes manifestations lors de ses meetings pour exiger qu’il soit traduit en justice !

Écrit par : abad | 17/02/2017

Cet homme sera traduit devant le tribunal du peuple français pour répondre de sa trahison, c'est un triste sire,un déchet.

Écrit par : pierre | 18/02/2017

Quand un indésirable s'en va, il est étonnant qu'un plus tordu apparaisse (Valls puis Macron). Ne soyons pas impressionnés par ces roquets, chassons les avec ou sans coup de pieds occultes, mais par une sorte d'exorcisme populaire.
.

Écrit par : turigol | 18/02/2017

Je dirai même plus: c'est un macro con.

Écrit par : Pomègues | 19/02/2017

Les commentaires sont fermés.