Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2017

Présidentielle : la fausse démocratie dévoilée. Un régime délétère aux abois face au suffrage universel

  

Télécharger en PDF et imprimer
 

Raoul Fougax ♦

Il est temps de sortir de cette république et d’en finir avec ce leurre démocratique. La présidentielle n’y suffira peut-être pas.

Quel que soit le résultat de cette présidentielle, cependant, le grand perdant est le système. Il a laissé tomber son masque de démocratie impartiale et égalitaire. Il a été mis en évidence des comportements d’élus se comportant légalement comme des privilégiés. C’est vrai surtout de Fillon, le cas Le Pen est plus discutable, quand à Macron on attend toujours !

L’exécutif, c’est encore pire. Le président, le premier ministre et le ministre de la justice se sont mis en campagne contre la Droite. Or, ils ont fui le verdict populaire. Comment oser interférer dans le choix d’électeurs qu’on n’a pas eu le courage d’affronter. Un président qui fait ses bagages et un premier ministre qui joue les voitures balais devraient se contenter de gérer, s’ils le peuvent, les affaires courantes.

Il est indiscutable que des magistrats dépendants de l’exécutif ou politisés instruisent à charge politique…. Sinon pour qui aurait été dressé le mur des cons, un mur qui fait moins peur aux médias que celui de Trump. La connivence avec la presse idéologique, journaux de gauche et infos audiovisuelles, transforme une instruction en harcèlement judiciaire qui passe par un tribunal de journalistes tous à gauche ou presque. On nous parle de liberté de l’information mais où est la diversité. Toutes les chaines d’infos accablent Fillon et Le Pen et sont plus que complaisantes avec Macron.

En France où est Fox news ? Où est le média… un seul mais un tout de même qui pense comme 30 % des Français et le dit ? Législatif, exécutif , judiciaire, médias, la confusion et la connivence des pouvoirs et des autorités conduisent à une pression sur les électeurs dans un sens unique.
Or, ces dirigeants de compromission sont incapable de lutter contre le terrorisme islamique ou la violence gauchiste.

On voit bien que le peuple veut voir se redresser la France. On voit bien qu’une fausse démocratie, qui ne parle que de république et presque plus de France, est un obstacle à notre survie nationale.

Ce sera le mérite de cette présidentielle d’avoir, par ses dérives surréalistes et son traitement médiatique partisan, révélé aux Français la réalité du régime qui prétend incarner des valeurs universelles au mépris de l’intérêt des citoyens et de leur patrie.

METAMAG

01:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Merci Fougax !
Le régime est aux abois et ne trompe plus personne : il se révèle tel qu’il est : une hideuse dictature mole qui n’hésite pas à employer les moyens les plus ignobles pour se maintenir en place. Hollande fait semblant de défendre les juges qu’il a lui-même traités de lâches il y a peu de temps ! Quant aux magistrats qui se déclarent impartiaux, faut-il leur rappeler leur « mur des cons » ! Voilà un véritable scandale qui révèle leur partialité, qui n’a pas ému le pouvoir : au contraire, il en riait sous cape car, au fond, il s’en félicitait !

Écrit par : abad | 02/03/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, cette élection est celle ou les masques tombent!
Il est clair que tout roule pour le système et c'est tellement évident que les français s'en aperçoivent et dans le contexte actuel de rejet des politiques, il va sans doute y avoir de belles surprises

Écrit par : jean | 02/03/2017

Répondre à ce commentaire

La démocratie, c'est le pouvoir du peuple, par la proportionnelle aux élections, par des référendums d'initiative populaire, par une presse libre et non subventionnée par l'Etat. C'est la souveraineté parce qu'on ne peut être libre que dans un pays libre ! C'est la sujétion de la justice au politique, etc.
Qui défend ces quelques idées basiques si ce n'est le FN !
Les autres n'utilisent ce mot de démocratie que pour mieux poursuivre le muselage du peuple et nous diriger vers l'abîme du mondialisme.

Écrit par : dirk | 02/03/2017

Répondre à ce commentaire

je pense surtout que ces dirigeants de compromission ne veulent pas lutter contre le terrorisme islamique qui doit servir des intérêts Occultes , quant à la violence gauchiste , elle sert le pouvoir en place.
salutations.

Écrit par : parvus | 03/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.