Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2017

Résultats dans le sud et le nord de la France

Emmanuel Macron et Marine Le Pen arrivent en tête du premier tour avec respectivement 23,87% et 21,43% des suffrages. François Fillon, troisième avec 19,94%, appelle à voter Macron le 7 mai. Jean-Luc Mélenchon, avec 19,6%, refuse de donner une consigne de vote.

A VENIR : Début du direct :

EN COURS : Mis à jour

TERMINE : Fin du direct :

 

En Paca, Le Pen frôle le carton plein, Mélenchon l'emporte à Marseille

Marine Le Pen a frôlé le carton plein en Paca. La présidente du Front national en tête dans presque tous les départements de la région. Marseille se distingue avec la victoire de Jean-Luc Mélenchon, en tête, avec 24,84% des suffrages. Le leader de La France insoumise est également en tête à Avignon. Dans la cité phocéenne, Marine Le Pen s'assure la deuxième place, avec 23,62% des voix selon ces résultats partiels. Emmanuel Macron ne récolte que 20,45% des voix, tandis que François Fillon n'est que quatrième, avec 19,81% des voix.

Dans les Alpes-Maritimes, François Fillon arrive en deuxième position (27,39%) devant Marine Le Pen (27,75%). Emmanuel Macron reste huit points derrière la candidate FN. À Nice, François Fillon parvient à s'assurer une première place (26,10%). Marine Le Pen gagne deux points par rapport à 2012, à 25,28%, et Emmanuel Macron est troisième (20,52%). Le Vaucluse met Marine Le Pen très largement en tête (30,55%).
 
Elle laisse loin derrière Jean-Luc Mélenchon, François Fillon et Emmanuel Macron, entre 18% et 19% des suffrages. À Fréjus, dirigée par son directeur de campagne David Rachline, elle est nettement en tête (33,50%, 7 points devant François Fillon). Elle améliore son score par rapport à la présidentielle de 2012 (+7 pts). À Cogolin (Var) et au Pontet (Vaucluse), Marine Le Pen arrive également première avec respectivement 33,43% et 34,05% des voix. Marignane et Vitrolles placent également la fille de Jean-Marie Le Pen en tête, avec 42,47% et 33,79% des voix.

Dans le reste de la région, Marine Le Pen arrive en tête dans les Alpes-de-Haute-Provence (24,53% des voix, 4 points de plus qu'en 2012), devant le chef de file des Insoumis (22,51%). À Forcalquier, Emmanuel Macron n'a pas profité du soutien du député-maire Christophe Castaner, l'un de ses porte-paroles nationaux: le candidat d'En marche! (22,45%) est deuxième, surclassé par Jean-Luc Mélenchon (26,98%). Les Hautes-Alpes sont le seul département de la région à offrir la pole position à Emmanuel Macron (21,80% des voix) et une deuxième place à Jean-Luc Mélenchon (21,62%). Marine Le Pen est troisième (21,25%), en-dessous de son score national.

» Les résultats commune par commune

Le Pen creuse encore son sillon dans son fief des Hauts-de-France

Marine Le Pen a confirmé un peu plus dimanche son ancrage dans les Hauts-de-France, l'une de ses places fortes, arrivant en tête sur l'ensemble des cinq départements, devant Jean-Luc Mélenchon. La présidente du FN ratisse près 31,03% des voix, soit près de dix points de plus que sa moyenne nationale et 220.000 bulletins de plus qu'en 2012. La poussée du FN se manifeste sur tout le territoire. D'abord dans ses bastions du bassin minier comme Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), ville conquise en 2014 (46,50%, contre 35,48% au premier tour de 2012) ou dans l'Aisne à Villers-Cotterêts, seconde municipalité frontiste de la région (34,26%). C'est dans ce dernier département que Marine Le Pen atteint son plus haut régional avec 35,67% des voix.

Elle progresse aussi dans le Nord, terreau historique de la gauche et département le plus peuplé de France, où elle était encore nettement distancée au premier tour de 2012 (21,91%), derrière François Hollande (27,97%) et Nicolas Sarkozy (24,70%). La bascule est cette fois impressionnante: elle y totalise 28,22%, loin devant Jean-Luc Mélenchon (21,28%) et Emmanuel Macron (19,85%). Marine Le Pen fait également course en tête dans la Somme (30,37%). L'autre candidat estampillé Hauts-de-France, son adversaire du 2e tour Emmanuel Macron, arrive loin derrière dans ce département, avec 21,75%. À Amiens même, il se taille en revanche la part du lion, avec 28%, devant Jean-Luc Mélenchon (24,87%) et Marine Le Pen (18,42%).

Occitanie: Le Pen en tête, juste devant Macron et Mélenchon

Marine Le Pen a décroché la première place en Occitanie, région traditionnellement à gauche, confirmant l'ancrage local du FN, juste devant Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Les trois candidats sont dans un mouchoir de poche à l'issue du premier tour de la présidentielle: la candidate du FN avec 22,98%, suivie par M. Macron (22,32%) et M. Mélenchon (22,14%), qui est en tête à Toulouse, Montpellier et Nîmes. Loin devant François Fillon (17,07%) et surtout Benoît Hamon (6,52%).

Mme Le Pen arrive en tête dans 6 des 13 département que compte la région, en réalisant son score le plus élevé dans les Pyrénées-Orientales (30,05%), loin devant M. Mélenchon (21,14%). À Perpignan, Marine Le Pen est en tête (25,86%). Juste derrière les Pyrénées-Orientales, c'est dans le Gard que le FN fait son meilleur score (29,30%) devant l'Aude (28,26%). Les électeurs du Tarn ont aussi placé la candidate d'extrême droite en tête (de justesse avec 22,42% contre 22,14% pour M. Macron) tout comme, plus largement, ceux du Tarn-et-Garonne (26,69%), ancien fief du ministre PRG de l'Aménagement du territoire Jean-Michel Baylet.

Dans l'Hérault, deuxième département le plus peuplé, les électeurs ont placé Mme Le Pen en tête avec 25,70% des voix. À Béziers, Robert Ménard, Marine Le Pen progresse (31,23% contre 25,70% en 2012). Autre ville héraultaise emblématique: à Lunel, le FN atteint 30,48%. À Montpellier, le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon (31,46% contre 15,69% en 2012) devance très largement M. Macron.
 
Le Figaro
 
NdB: N'oublions pas le vote "etnique" dans certaines villes notamment à Marseille.

03:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Melenchon ne peut pas appeler à voter Macron , car il serait démasqué, étant l 'une des facettes du Système destinée à capter les voix nationalistes.
Excepté le FN, tous les autres partis sont des faux partis créés par la même main, ou plutôt un parti unique déguisé en plusieurs partis.
Il fallait entendre l'un des porte - paroles de Fillon, une dénommée Portelli, faire allégeance à Macron et faire mine de défendre Fillon alors qu 'elle l ' enfonçait.

Écrit par : anonyme | 24/04/2017

@ anonyme, votre commentaire est de bon sens !
Je l'approuve et me réjouis que mon village natal de Hte Garonne et toute la région de l'arrogante Carole Delga ait vu la victoire de la rose bleue !
En effet, le rusé Mélenchon, pour l'instant, a ergoté et contesté sa défaite, je ne sais pas ce qu'il va dire en définitive mais il ne nous fera pas de cadeau. Le succès de son score que je n'attendais pas (comme quoi, on est bête !), il le doit à une campagne bien faite et originale et à ses talents oratoires comparables à ceux de Jean-Marie Le Pen, lui et même la Banque Macron nous parlent maintenant de "la France, ma belle Patrie", les SALAUDS, eux qui combattent le seul parti du peuple depuis toujours, le seul qui aurait le droit d'employer de telles phrases ! Mélenchon s'est montré plus dangereux et habile que prévu, il a donc manqué à Marine beaucoup de voix qui lui ont été acquises par ses manières manipulatrices ! Pas sûr du tout que cet électorat ne vote pas Macron, pas sûr du tout ! Le Front reste diabolisé, c'est le seul parti qui voit les "Fémen" le harceler, sans compter les pièges et tricheries diverses et variés.
Je suis écoeuré à en vomir de voir cette jeune marionnette si mal nommée Emmanuel" en tête et prête à nous gouverner avec l'oligarchie ! Nous ne sommes pas près de voir disparaitre non plus des écrans les Elkabach et autres Salamé, Pujadas et toute la clique si bien payée pour mentir tous les jours sur les ondes !
Liberté, chère liberté de nous exprimer sur la toile, combien de jours te reste t'il à vivre ?

Écrit par : verdier | 24/04/2017

même si Mélenchon ne donne pas de consignes de vote en faveur de Macron , certains de ses fans voteront pour ce dernier , d,ailleurs les neuneu ne manqueront pas pour apporter leurs voix au sourire carnassier de la Banque .
salutations.

Écrit par : parvus | 24/04/2017

@ anonyme, votre commentaire est de bon sens !
Je l'approuve et me réjouis que mon village natal de Hte Garonne et toute la région de l'arrogante Carole Delga ait vu la victoire de la rose bleue !
En effet, le rusé Mélenchon, pour l'instant, a ergoté et contesté sa défaite, je ne sais pas ce qu'il va dire en définitive mais il ne nous fera pas de cadeau. Le succès de son score que je n'attendais pas (comme quoi, on est bête !), il le doit à une campagne bien faite et originale et à ses talents oratoires comparables à ceux de Jean-Marie Le Pen, lui et même la Banque Macron nous parlent maintenant de "la France, ma belle Patrie", les SALAUDS, eux qui combattent le seul parti du peuple depuis toujours, le seul qui aurait le droit d'employer de telles phrases ! Mélenchon s'est montré plus dangereux et habile que prévu, il a donc manqué à Marine beaucoup de voix qui lui ont été acquises par ses manières manipulatrices ! Pas sûr du tout que cet électorat ne vote pas Macron, pas sûr du tout ! Le Front reste diabolisé, c'est le seul parti qui voit les "Fémen" le harceler, sans compter les pièges et tricheries diverses et variés.
Je suis écoeuré à en vomir de voir cette jeune marionnette si mal nommée Emmanuel" en tête et prête à nous gouverner avec l'oligarchie ! Nous ne sommes pas près de voir disparaitre non plus des écrans les Elkabach et autres Salamé, Pujadas et toute la clique si bien payée pour mentir tous les jours sur les ondes !
Liberté, chère liberté de nous exprimer sur la toile, combien de jours te reste t'il à vivre ?

Écrit par : verdier | 24/04/2017

Melenchon ne doit son succès qu 'aux médias qui l 'ont porté et encensé. Son talent ( à mes yeux très médiocre) n 'y est pour rien.
Preuve est encore faite que dans un pays où l'expression du pluralisme politique n 'existe pas, le pouvoir peut faire élire qui il veut. La très grande majorité des citoyens sont des veaux et / ou des lâches se moquant de l 'avenir de leur pays, prêts à toutes les bassesses en échange de petits avantages accordés par le pouvoir.
La France vote à l ' extrême - gauche à 30 % ! Et à plus de 60 % pour des individus qui leur promettent encore plus d 'invasion migratoire.
Mais qu 'est devenu le peuple français !
Je vois grouiller toute cette masse informe de moutons fiers d 'eux, se ressemblant tous physiquement à force de vide intérieur, autour d'individus pourtant louches au premier regard mais qui sont devenus leurs gourous, qui leur offrent en guise d 'alibi à leur veulerie et à leur feneantise, le FN comme bouc - émissaire.

Écrit par : anonyme | 25/04/2017

Tous ceux qui voteront Marine le 7 mai sont les véritables Français qui portent l'histoire plus que millénaire de notre pays qu'on veut détruire par l'ectoplasme Macron.
A ceux-là ,oui ,tous leurs péchés sont pardonnés

Écrit par : pierre | 24/04/2017

Les commentaires sont fermés.