Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2017

Evry: Omar se met nu au tribunal, montre son sexe et ses fesses

http://www.leparisien.fr/evry-91000/evry-il-se-met-nu-dev...

03:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

communication --chronique du journaliste malgache

Non, ils disent Non

27.04.2017 | 5:30 Chronique de Vanf, Opinions0

«Le Nord », s’interroge Jean-Christophe Bailly dans son livre «Le Dépaysement» sous-titré «Voyages en France». Les itinéraires qu’il envisageait en 2010, au départ de Paris, « Qu’on aille vers Calais ou Dunkerque (et donc vers l’Angleterre), vers Lille (en direction de la Belgique et des Pays-Bas) ou vers Maubeuge (vers la Belgique encore, mais, à terme, vers l’Allemagne aussi, et l’Est lointain) », sont également sans doute ceux des migrants de 2014-2017, en transit vers l’Angleterre, depuis le Moyen-Orient, la Corne de l’Afrique, le Sahel.
Plus de 710.400 demandeurs d’asile ont obtenu le statut de réfugié en Europe en 2016, dont 445.000 pour la seule Allemagne, annonce l’Institut de la statistique européen, Eurostat. Un réfugié sur dix vient d’Irak ou d’Afghanistan. En 2015, ils avaient été 360.080, dont la moitié en provenance de Syrie : 148.215 furent acceptés en Allemagne, premier pays d’accueil, suivi de la Suède avec 34.470 réfugiés soit 1 pour 141 habitants.
Rappelons qu’en octobre 2015, la Commission européenne a arrêté le principe de quota de migrants par pays : Allemagne (31.443), France (24.031), Espagne (14.931). L’Autriche, avec son quota de 3.460 personnes, devait compter 4 migrants pour 10.000 habitants ; la Suède (4.469 personnes) 5 migrants pour 10.000 habitants ; le Luxembourg, (440 personnes), 8 pour 10.000 habitants…
Le schéma est aussi basique que cynique : les islamistes jettent sur les routes de l’exil des milliers de musulmans que les pays chrétiens d’Europe (et d’Amérique, et d’Australie) s’engagent à accueillir dans leur moindre petit village, à l’abri du clocher traditionnel. Danemark, Norvège, Suède, Finlande, ces pays scandinaves, jadis inaccessibles aux soldats et aux coreligionnaires du sultan Souleiman le Magnifique (1520-1566), sont désormais le terminus de Syriens, Afghans, Irakiens, Iraniens, Érythréens, Somaliens.
Dans cette très démocratique Europe, les peuples n’ont jamais été consultés, sur le sujet. Oui ou non, sont-ils d’accord Combien seraient-ils prêts à accueillir avant de se sentir envahis Toutes les ethnies et toutes les religions sont-elles indifféremment compatibles avec leur modèle social et culturel ?
C’est ainsi qu’à Crouy, en France, les 3.000 habitants durent composer, bon gré mal gré, avec 18 migrants musulmans, infime partie des 1.006 qui devaient être répartis dans la région Hauts-de-France, à partir de septembre 2016.
Les Hauts-de-France, nouvelle région administrative qui regroupe le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie. Troisième Région la plus peuplée de France, après après l’île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes. Avec le département du Nord, département le plus peuplé de France. Ce «Nord» donc, où Marine Le Pen a, partout, largement gagné, ce 23 avril de premier tour de l’élection présidentielle : Oise (30,9%), Aisne (35,7%), Somme (30,4%), Nord (28,2%), Pas-de-Calais (34,3%).
Pourquoi ce plébiscite Parce que la «jungle de Calais» leur a fait toucher du doigt la réalité migratoire Intrusion sur un ferry provoquant l’activité économique du port, abordages de camions sur l’autoroute, détournement d’un bulldozer pour forcer une barrière, incendie du camp de Grande-Synthe, dégradation de la statue du général de Gaulle en marge d’une manifestation pro-migrants, stress et insécurité avec les clandestins déambulant en ville, etc. Cette réalité ne se passe pas à la télé, biaisée par la médiation compassionnelle d’un reportage zoomant sur telle famille afghane fuyant les Talibans, telle petite fille syrienne rescapée de l’enfer de Daesh, ou ces trois soeurs cherchant à fuir la charia de leur Pakistan.
Pour la «solidarité contraignante», les autorités européennes n’ont jamais consulté les peuples. En France, dans le «Nord», ils ont répondu à leur manière en adhérant aux thèses du Front National.

Par Nasolo-Valiavo Andriamihaja

Écrit par : tramoni | 28/04/2017

Répondre à ce commentaire

Son avocat lui avait sans doute demandé de montrer le meilleur de lui-même et Omar, défavorisé et déséquilibré, a cru bien faire ;o)

Écrit par : téléphobe | 28/04/2017

Répondre à ce commentaire

pas si méchant que çà le Omar , il aurait pu violer son avocat .
salutations.

Écrit par : parvus | 29/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.