Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2017

Laurent Jacobelli (Debout La France): «On ne peut pas laisser le pays entre les mains d'Emmanuel Macron»

 

INTERVIEW - Le secrétaire général adjoint de Debout La France et porte-parole de Nicolas Dupont-Aignan était présent lors de la présentation à la presse de l'alliance entre le président de DLF et Marine Le Pen. Il explique ce choix.

Propos recueillis par Emmanuel Galiero

LE FIGARO. - Quel impact attendez-vous après cette alliance de second tour?

Laurent JACOBELLI. - C'est un moment historique. Aujourd'hui, des patriotes aux parcours, programmes et personnalités différents se réunissent face à un enjeu. Ils partagent un même combat pour la France. Quand on est gaulliste, comme le sont Nicolas Dupont-Aignan et Debout La France, on a toujours ce sentiment de devoir aider notre pays. La France va très mal. Nous ne pouvions par regarder le train passer. Rester simplement spectateur de ce qui se passe aurait été une forme de non assistance à France en danger.

» EN DIRECT - Présidentielle: Dupont-Aignant parle d'un «jour historique» pour qualifier son ralliement à Le Pen

«Nous nous opposons à quelqu'un qui affirme qu'il n'y a pas de culture française et qui, inféodé à Mme Merkel, voudra toujours plus de mouvements migratoires»

Cet accord est scellé aussi contre Emmanuel Macron. Pourquoi?

Ce combat nous voulons le mener face à quelqu'un qui va défendre toujours plus de délocalisations, donc toujours plus de chômage. Nous nous opposons à quelqu'un qui affirme qu'il n'y a pas de culture française et qui, inféodé à Mme Merkel, voudra toujours plus de mouvements migratoires. On ne peut laisser le pays entre ses mains. Il faut réagir. Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen ont eu l'intelligence de discuter.

Comment Nicolas Dupont-Aignan appréhende-t-il cette éventuelle fonction de Premier ministre qu'il a réclamée?

C'est un honneur et un double devoir. Le devoir de travailler aux côtés de la future présidente à redresser la France et le devoir qu'au gouvernement, la pluralité des patriotismes soit représentée. Nicolas Dupont-Aignan est l'image de cette ouverture qui existe aujourd'hui avec Marine Le Pen. Il en sera le représentant et le garant.

» Marine Le Pen parie sur le ralliement du «peuple de droite»

Il y a toujours eu un mur entre la majorité des partis politiques et le Front national. Quelles ont été les réactions au sein de votre parti?

Notre parti est très démocratique. Nous avons eu quinze heures de débat, de discussions et d'interrogations avec l'ensemble des membres de notre conseil national. Aujourd'hui, à quelques exceptions près - deux ou trois voix dissonantes - Nicolas Dupont-Aignan est soutenu très largement. Le parti a confiance en lui. Il sait qu'il est un démocrate et que jamais il ne trahira nos valeurs.

03:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

…j'ai écouté ce proche de NDA dans un débat avec des journalistes du régime. Il a été percutant, et des alliés comme celui-là seront précieux pour Marine et le FN.
Pour en revenir au "gaullisme" duquel se réclament NDA, Philippot, Marine, MF Garaud…c'est de la politique souverainiste et indépendante du Général qu'il s'agit (sortie de l'OTAN, dissuasion nucléaire,indépendance de la France, ouverture vers la Russie, souverainisme…) tous sujets abandonnés par les ectoplasmes carriéristes de l'UMP qui osent encore enfiler un uniforme bien trop grand pour eux.
Ceci n'ôte rien aux côtés mesquins et fourbes du personnage par ailleurs (NB : je n'ai jamais été gaulliste !)

Écrit par : dirk | 30/04/2017

Laurent Jacobelli apporte la preuve que la majorité du parti de Nicolas Dupont-Aignan le suit, contrairement ce que les merdiats veulent nous faire croire !

Écrit par : abad | 30/04/2017

toujours pas de nouvelles du Vicomte , il pourrait lancer un appel à voter FN , lui le défenseur du terroir et de ses traditions .
salutations.

Écrit par : parvus | 30/04/2017

Je n'ai jamais eu confiance dans le vicomte. Je pensais dernièrement m'être trompé mais apparemment non.
De toute façon maintenant c'est un peu tard.

Écrit par : Pomègues | 02/05/2017

Les commentaires sont fermés.