Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2017

Marseille: les riverains du boulevard de la Corderie veulent que le site grec soit préservé


Site grec à Marseille

Les travaux entrepris en octobre dernier, boulevard de la Corderie à Marseille ont mis au jour des vestiges de l'époque grecque. Les habitants se mobilisent pour que le site soit valorisé et préservé. Les fouilles archéologiques s'achèveront dans deux semaines.

Par Annie Vergnenegre

Dès qu'on creuse à Marseille, son passé grec refait surface. C'est une nouvelle fois le cas, boulevard de la Corderie, dans le 7e arrondissement, où a débuté la construction d'un immeuble de huit étages en octobre dernier. Le chantier a été immédiatement mis à l'arrêt. Les archéologues sont depuis à pied d'oeuvre pour étudier ces vestiges. Les habitants du quartier souhaiteraient que le site soit valorisé en jardin des vestiges ou en musée à ciel ouvert.

Quel avenir pour la carrière ?


Cette ancienne carrière servait à extraire du calcaire. Ce même calcaire qui a servi à construire la cité phocéenne. Les sous-sols de ce quartier proche de l'abbaye Saint-Victor sont riches de traces des tous premiers habitants de la ville. 

Les fouilles s'achèveront dans deux semaines. La direction régionale des affaires culturelles assure que ces vestiges millénaires méritent d'être valorisés et qu'ils seront préservés.

Reportage de Mélanie Frey et Malik Karouche : vidéo
 
France 3

21:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

« Marseille, son passé grec » : non, mais ça va pas la tête ? Chirac, Sarko, Hollande et Macrotte nous ont tout bien expliqué : Ce sont les arabes qui ont fait la France il y a plus de 3000 ans ! D’ailleurs Macrotte a enfoncé le clou récemment : il n’existe pas de culture française et encore moins de civilisation française !

Écrit par : abad | 07/06/2017

il vaut mieux avoir vue sur ces Vestiges plutôt que d avoir vue sur des "cages à poules".....GAUTHIER MICHEL

Écrit par : gauthier michel | 07/06/2017

Merci pour ce reportage. J'ajouterai en complément que la roche dans laquelle a été creusée cette carrière (par les grecs? à confirmer) s'est formée il y a environ 30 millions d'années à une époque appelée l'Oligocène (étage Rupélien). Un lac entourait alors le massif calcaire de Notre Dame de la Garde dans lequel se déposait une fine vase calcaire qui en se consolidant donnera cette pierre tendre du boulevard de la Corderie. Cette couche calcaire se trouve sur tout le pourtour du massif de NDG. La crypte de Saint Victor y a été creusée, ainsi qu'une partie du tunnel du carénage. A la fin du XIXe siècle il existait une grande carrière en haut du Bd Perrier (rue de la Turbine et espace Perrier) qui exploitait cette roche. De nombreux fossiles (gastéropodes lacustres) y ont été trouvés et décrits par le grand géologue Charles Depéret qui était alors professeur à la faculté des sciences de Marseille.
On voit ainsi que l'histoire du site du Bd de la Corderie s'étend bien au delà dans le temps de ce que l'archéologie nous dévoile. J. P. Professeur émérite au CEREGE, Aix-Marseille Université.

Écrit par : PHILIP Jean | 07/06/2017

Tout ce qui peut témoigner du passé grec de la ville (à en juger par certains commentaires...) est bon à conserver. D'autant que, contrairement à d'autres cités grecques du Bassin Méditerranéen, Marseille (la Massalia des Phocéens) ne posséde aucun monument spectaculaire, comme des temples ou un théatre...Alors le peu qu'on découvre représente beaucoup !

Écrit par : Estord | 17/06/2017

Les commentaires sont fermés.