Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2017

Le Grand Remplacement: Renaud Canus vs Hervé Le Bras

http://www.fdesouche.com/865565-le-grand-demenagement-du-...

A écouter absolument!

04:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Cela fait longtemps que nous assistons à l'INSEEmination des cerveaux ou ce qu'il en reste ;o)

Écrit par : téléphobe | 25/06/2017

Nous avons affaire à deux approches radicalement opposées. Celle de Le Bras, « Hervé la Science », est typiquement celle d’un technocrate jacobin pétri d’économisme à la mode, pour lequel, le peuple c’est une « population » et la patrie un « territoire ». Le Bras, chouchou des plateaux TV est dans le déni de réalité permanent. A la racine de cette schizophrénie, l’impossibilité pour lui de penser les peuples en tant qu’entités raciales et culturelles attachées charnellement à une terre donnée depuis des millénaires.
Renaud Camus ne se défend pas toujours bien et aurait dû éviter la digression sur "la science toujours du côté du pouvoir". Les Copernic, Galilée & Co apprécieront…Mais ce n'était pas l'essentiel de son intervention, avec lequel nous sommes d'accord. Il restera l'homme du Grand Remplacement.
Ceci dit, j’ai noté deux belles citations qu’il a faites :
« Les mots du menteur rougissent parfois, mais les chiffres du statisticien n’ont jamais honte » (Nicolas GOMEZ DAVILA) et celle-ci, de BERNANOS définissant le peuple comme « un profond murmure ».
Je doute qu’Hervé la Science soit capable d’accéder à cette dimension-là. Comment mesurer et chiffrer un « murmure » ?

Écrit par : dirk | 25/06/2017

Les commentaires sont fermés.