Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2017

L'association proche de Cédric Herrou achemine 130 "migrants" dans le centre-ville de Nice

596d01a2488c7b5a178b4568.jpg Migrants Nice.jpg

 

 
 

Une colonne de réfugiés venant de Vintimille est parvenue a rejoindre Nice avec l'aide d'activistes. En attendant le traitement de leurs dossiers de demande d'asile, les migrants se sont installés dans le parc urbain au cœur de la ville.

«Encore et toujours la même scène», constate le quotidien Nice-Matin. Ce 17 juillet 2017, dans la matinée, quelque 130 migrants sont arrivés par train dans le centre-ville de Nice. Bloqués à Vintimille, les réfugiés ont fait un crochet par la commune de Breil-sur-Roya, village d'un peu plus de 2 300 habitants situé à la frontière entre la France et l'Italie, où réside un certain Cédric Herrou, connu pour son aide apportée aux migrants.

Après son arrivée en gare de Nice, le convoi a été escorté par la police ainsi que des militants d'une association d'aide aux migrants, «Roya Citoyenne», afin que les réfugiés puissent déposer leurs dossiers auprès de la Plateforme d'aide aux demandeurs d'asile (Pada).

 

Accompagnés de militants de "Roya Citoyenne", environ 130 demandeurs d'asile sont arrivés en gare de  ce lundi matin.

 
 

En attendant que leurs demandes soient traitée, rapporte Nice-Matin, les migrants prendront leurs quartiers dans le parc départemental d'Estienne d'Orves. «Ce parc urbain de 15 hectares au cœur de Nice est composé d'une oliveraie [...] de sentiers agréables et d'une belle aire de jeux pour enfants», détaille le site récréanice.

Le 7 juin, parmi d'autres convois réguliers, Cédric Herrou et l'association Roya Citoyenne avaient déjà acheminé plus de 80 migrants dans le centre-ville de Nice. Un record battu ce 17 juillet.

Lire aussi : Vintimille : un camp de réfugiés de fortune à deux pas de la frontière française (VIDEO)

Commentaires

si l,état ne prend aucune mesure contre ces collabos petits blancs , c,est qui l,est lui même complice .
la blanche qui est devant le cortège , j,espère qu,elle va ramener chez elle quelques uns de ces gaillards ,pour les nourrir , etc , afin d, avoir une véritable solidarité citoyenne .
salutations.

Écrit par : PARVUS | 18/07/2017

Répondre à ce commentaire

Ce pays est un moulin à vent, aux frontières non seulement incontrôlées, mais aussi incontrôlables où des collabos des envahisseurs sont en liberté, avec la bénédiction silencieuse du Pouvoir ("Justice", médias, politiciens…). Ce Herrou et ses amis devraient être mis hors d'état de nuire au pays !

Écrit par : dirk | 18/07/2017

Répondre à ce commentaire

Cédric Herrou et ses complices devraient être jugés pour crime contre l’humanité : les nouveaux esclavagistes du XXIème siècle, ce sont eux !

Écrit par : abad | 18/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.