Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2017

VIDEO - Florian Philippot divise au FN...

http://rmc.bfmtv.com/emission/philippot-divise-au-fn-s-il...

20:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Philippot a dépassé les bornes en créant ce parti dans le parti qu'est son association "les patriotes". Il prépare depuis longtemps sa sortie inéluctable du FN et n'ignore pas les sondages qui lui sont majoritairement hostiles. Son pari de changer la nature profonde du FN est perdu.
Marine doit montrer qu'elle n'est pas sous l'emprise de celui qui se prend parfois pour son gourou et qui pèse de tout son poids sur une stratégie de moins en moins identitaire.

Philippot est responsable de quatre erreurs stratégiques majeures :
- la priorité donnée à la sortie de l’euro (qui a "rediabolisé" le FN !)
- la mise au second plan du thème de l’immigration
- son positionnement politique « souverainiste de gauche »
- la stratégie de « dédiabolisation » Que le FN ait abandonné les références provocatrices à la seconde guerre mondiale est une bonne chose. Il reste que la dédiabolisation constitue une entreprise vaine. En se positionnant le champion de la lutte contre l’immigration, le FN sera nécessairement diabolisé par le Système, dont il est l’ennemi. La diabolisation par le Système, notamment par les journalistes, n’est d’ailleurs pas forcément un handicap et pourrait séduire une bonne partie des électeurs de la vieille droite! Philippot, en homme de gauche qu'il a toujours été ne peut l'accepter.

Le FN doit également évoluer sur l’Europe, se montrer toujours plus anti-UE, mais beaucoup plus pro-européen !
Avec ou sans Philippot, il est temps pour Marine de reprendre la barre du navire et de fixer clairement le cap. Car avec 11 millions d’électeurs au second tour, le néo-FN restera la seule force conséquente capable de fédérer les patriotes et les identitaires. A condition de savoir se remettre en question.
Ce n’est pas joué !

Écrit par : dirk | 21/09/2017

Cher Dirk, merci pour votre excellent analyse.

Pour ma part, F. Philippot ne devrait absolument pas exhiber son gaullisme: de Gaulle a vraiment fait trop de mal à la France, il a donné une terre française à nos pires ennemis, il a déserté le combat et marché dans le sang des pieds-noirs et des harkis, se moquant pas mal de leurs souffrances, et aussi de celles des soldats français. Dont beaucoup sont morts. Philippot ne peut pas venir dans le MIdi: il est hué! Détesté! - Ici, on attend le retour de Marion!

Écrit par : Gaëlle Mann | 21/09/2017

D'accord avec votre analyse sauf sur les " références provocatrices à la seconde guerre mondiale ". Il n'y a jamais eu de provocations mais des réponses à des attaques dont le seul argument était l'accusation de nazisme.

Écrit par : anonyme | 22/09/2017

ADDENDUM suite à la démission de Philippot (sans surprise):
Marine doit retrouver toute son autorité et maîtriser la communication vengeresse de certains de ses proches (Alliot).
Le FN ne doit pas avoir un vocabulaire de groupuscule marginal
(cf.: les "félons" et autres noms d'oiseau de JMLP en 1998 à Mégret et ses amis).
Tout n'est pas à jeter dans l'apport de Philippot, il faudra trier avec sang-froid, mais il est allé trop loin en voulant imposer sa stratégie anti identitaire. La DEDIABOLISATION était nécessaire (et payante électoralement) aussi longtemps qu'elle se limitait aux évènements de la dernière guerre et aux outrances suicidaires et contre productives de JMLP. Elle n'a pas lieu d'être lorsqu'il s'agit de lutter sans concession contre le GR et l'islamisation du pays: Cf.: "l'islam compatible avec la république", "le grand remplacement est un fantasme"…selon Marine elle-même, sans doute sous l'influence de son gourou ?

Écrit par : dirk | 21/09/2017

Je réitère: considérer que Jmlp était coupable de " provocations " équivaut à donner raison à ceux qui souhaitent la fin des Nations.
Car la diabolisation relative aux événements de la seconde guerre mondiale a pour but justement le grand Remplacement.
Il n'y avait pas lieu à diabolisation car le FN n'a jamais été diabolique.

Écrit par : anonyme | 22/09/2017

Philippot m'a fait un peu pitié ( au contraire de Montel) ayant servi en partie de fusible.
Mais lorsque je l'entends dire que le FN " retourne à ses vieux démons " je réalise qu'il n'a rien compris à la nature des forces qui combattent le FN.

Écrit par : anonyme | 22/09/2017

il est grand temps que s,apaisent les querelles de chapelle au FN, et que Marine qui est candidate à sa propre succession,doit définir une ligne et s,en tenir , rassembler et renforcer le parti.
car pour l,heure le "tribun" le frère Mélenchon a le vent en poupe . . .!!
quant à Philippot , il ne manquait pas de qualités , c,est dommage qu,il n,était pas, plus dans la ligne du parti.
salutations.

Écrit par : parvus | 22/09/2017

Les commentaires sont fermés.