Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2017

Sur la libération de Patrick Henry condamné à perpétuité

Mathieu Johann, l'ex-finaliste de la Star Academy 4, revient en exclusivité pour telestar.fr sur son violent coup de gueule lancé sur les réseaux sociaux à l'annonce de la suspension de peine de Patrick Henry. Ce dernier avait assassiné un enfant de sept ans, Philippe Bertrand, en 1976. Sauvé de la peine de mort par Robert BadinterPatrick Henry a été condamné à perpétuité en 1977. Après quarante ans de détention, malade d'un cancer du poumon, il a obtenu en septembre 2017 une suspension de sa peine et va s'installer à Lille pour y être soigné.

Dans son tweet du 16 septembreMathieu Johann affirmait : "Rien de devrait autoriser la sortie de prison d'un assassin d'enfant. Rien, absolument rien." Lorsqu'il développe, Mathieu Johann se fait encore plus mordant : "Patrick Henry est un lâche. Le justice française est bien trop clémente et bienveillante avec un homme qui ne le mérite pas. [...] il est tout à fait insupportable qu'un [homme] qui a enlevé un enfant, réclamé une rançon, l'a séquestré dans une chambre d'hôtel, et tué en l'étouffant puisse sortir de prison."

Mathieu Johann poursuit : "Patrick Henry, atteint d'un cancer des poumons doit terminer sa vie en prison. Je ne me réjouis pas de son état de santé, mais il est tout à fait indécent, par respect pour la mémoire de l'enfant, par respect pour sa famille, qu'il soit libéré, même en fin de vie."

Les violences faites aux enfants sont un sujet sensible pour Mathieu Johann, lui-même père de deux fils (Louis et Marin) nés de ses amours avec Clémence Castel. Le jeune homme avait notamment révélé en 2005, dans un livre autobiographique, qu'il avait été victime d'agressions pédophiles de sept ans à dix ans. Mathieu Johann conclut : "La perpétuité ne devrait en aucun cas être négociable pour les crimes commis en général, et en particulier sur les mineurs."

03:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Si la peine de mort avait été appliquée il y a 40 ans, on n'en serait pas là !

Écrit par : dirk | 21/09/2017

Tout à fait d'accord avec Mathieu.
Henry est de toute façon un sale type dont seule sa soeur n'acceptait de venir le voir au parloir et qui rasait les murs en prison que pour aller à la douche après tous les autres prisonniers de son quartier ou étage de peur de se faire taper , ce qui lui est arriver maintes fois.
Sa peine a été suspendue par application de la loi dite Kouchner votée à l'instigation dudit ex-ministre ex-trostkiste en 2001 mais si sa santé s'améliorait, il retournerai en prison puisqu'il est sous le coup de la poursuite de sa peine perpétuelle re-prononcée à la suite de son "incartade espagnole en 2003.

Écrit par : Anton | 21/09/2017

le sieur Badinter qui ne regrette pas sa décision.
la justice , encore faudrait il qu,il en ait une qui fasse son job dans ce pays , idem pour les politiques .
le coup de gueule de ce finaliste , ne sera qu,un coup d,épée dans l,eau. . .!!
aucune compassion pour l,assassin .
salutations.

Écrit par : parvus | 21/09/2017

C'est ça la prétendue perpétuité: on se retrouve libre assez vite! Rappelons qu'il avait déjà été libéré il y a quelques années; mais pris à nouveau dans un trafic de drogues et diverses agressions, il était retourné en prison.
La justice qui n'aime pas que les condamnés restent oisifs, tient à ce qu'il reprenne ses petites activités: trafic de drogues, agressions diverses, assassinats, etc; Elle l'a donc libéré!

Écrit par : abad | 21/09/2017

Les commentaires sont fermés.