Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2017

Attentat à la gare Saint-Charles de Marseille : les deux victimes étaient des cousines de 20 et 21 ans

 
 Marseille
  
2 réactions

Selon nos informations, les deux victimes de l'acte terroriste survenu en début d'après-midi avaient 20 et 21 ans. Elles seraient cousines. L’'une étudiante à Marseille, l’'autre à Lyon. Cette dernière rentrait d'’un agréable week-end dans la cité phocéenne.

 
 

L’'homme qui leur a ôté la vie serait un Tunisien en situation irrégulière d’'une trentaine d’'années, connu pour des délits mineurs. Il avait été, pas plus tard que la semaine dernière, arrêté en flagrant délit de vol à Lyon. Sans aucun papier d'’identité sur lui, les enquêteurs ont dû procéder à l’'examen de ses empreintes digitales, lesquelles auraient "matché" dans leurs fichiers avec pas moins de huit identités. Reste qu’'aucune de celles-ci ne faisait l’'objet d’'une fiche au Renseignement intérieur.

Toutes nos informations sur l'attentat de Marseille en direct

 

05:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

un Tunisien en situation irrégulière d’'une trentaine d’'années, connu pour des délits mineurs.

Et jamais expulse!!!!!!!
Et personne pour rendre des comptes?

Écrit par : jean | 02/10/2017

Répondre à ce commentaire

Le traitement de cette atrocité par les médias " français " a atteint le comble de l'abjection.
Le tueur a été décompté dans le nombre des victimes de l'attaque.
Les deux jeunes filles ont été qualifiées de " femmes " ( les plaçant ainsi dans la catégorie " femelles ") , jamais de jeunes filles, alors que les maghrébins délinquants sont qualifiés de " jeunes " jusqu'à plus de 40 ans.
Les journalistes n'ont cessé de dire qu'il fallait être " très prudent " sur les causes de cette attaque, dans le but de relativiser cette dernière.
On sentait bien que la priorité des ordures de journalistes était de diaboliser le tweet de Marine Le Pen sur cette affaire. Étonnamment les invités présents sur les plateaux n'ont pas répondu aux sollicitations des ordures. De rage, Appoline " de Malherbe " a déclaré que dénoncer le terrorisme était " le fonds de commerce de Marine Le Pen ".
Mais le summum de l'abjection a été atteint par l'avocat Leclerc ( de la Ligue des droits de l'homme) sur Bfm tv, avec la complicité du journaliste Rizet, qui ont quasiment justifié cette atrocité. Abominable.

Écrit par : anonyme | 02/10/2017

Répondre à ce commentaire

Le traitement de cette atrocité par les médias " français " a atteint le comble de l'abjection.
Le tueur a été décompté dans le nombre des victimes de l'attaque.
Les deux jeunes filles ont été qualifiées de " femmes " ( les plaçant ainsi dans la catégorie " femelles ") , jamais de jeunes filles, alors que les maghrébins délinquants sont qualifiés de " jeunes " jusqu'à plus de 40 ans.
Les journalistes n'ont cessé de dire qu'il fallait être " très prudent " sur les causes de cette attaque, dans le but de relativiser cette dernière.
On sentait bien que la priorité des ordures de journalistes était de diaboliser le tweet de Marine Le Pen sur cette affaire. Étonnamment les invités présents sur les plateaux n'ont pas répondu aux sollicitations des ordures. De rage, Appoline " de Malherbe " a déclaré que dénoncer le terrorisme était " le fonds de commerce de Marine Le Pen ".
Mais le summum de l'abjection a été atteint par l'avocat Leclerc ( de la Ligue des droits de l'homme) sur Bfm tv, avec la complicité du journaliste Rizet, qui ont quasiment justifié cette atrocité. Abominable.

Écrit par : anonyme | 02/10/2017

Répondre à ce commentaire

"" vous n'aurez pas ma haine ''
l'ennemi est averti .A chaque attentat on eteindra la tour Eiffel de Paris

Écrit par : tramoni | 02/10/2017

Répondre à ce commentaire

sortir en ville , effectuer une promenade , devient un risque permanent dans ce pays , il faut donc s,équiper en conséquence . . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 03/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.