Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2017

Peut-être le dernier chanteur français

2416010-sipa-00232548-000015.jpg

Blond aux yeux clairs, un homme du Nord

09:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Johnny…ce sont mes 16 ans en 1961 et un bouleversement dans la musique de variété française de l’époque, triste et ennuyeuse à mourir ! Comment un ado en bonne santé des années 60 pouvait-il écouter les Bécaud, Trénet, Aznavour, Piaf, André Clavaud, Dario Moreno, etc. ? Johnny, c’était l’irruption d’une musique jeune, énergique, virile, de révolte, quelque chose de neuf, venu certes d’Amérique (mais d’une Amérique à peu près saine, pas de celle que nous vomissons). J’ai eu ma période rock, mais préférant les originaux (Bill Haley, Eddie Cochrane, Buddy Holly, etc.) aux pâles copies françaises. J’ai aimé les toutes premières années de JH, celles où il était vraiment « rocker ». Ensuite, je ne m’y suis plus intéressé. Il n’avait jamais quitté son côté ado, timide et révolté, tout en se coulant dans des modes musicales éloignées du rock pur et dur des origines (le seul que j’aime toujours, je l’avoue – on ne renie pas sa jeunesse !). Impossible d’être méchant avec lui et sa bonne et belle gueule de Flamand ! Le personnage est incontournable, un géant, tout a été dit sur lui. Qu’il ne se soit jamais engagé politiquement…je crois qu’il s’en foutait, bien que vaguement « de droite »…S’il l’avait fait sur notre ligne, il aurait été boycotté par la « profession » (si vous voyez ce que je veux dire), et n’aurait jamais connu la carrière qu’il a connue.
Concernant sa vie privée, j’ai décidé une fois pour toutes de ne pas tenir compte des vies privées des artistes (sauf exceptions), poètes, peintres, écrivains, musiciens...

En complément, un petit échantillon de ce que j'écoutais sur le transistor de la ferme familiale lorsque j'étais ado (nul n'est parfait ) :
https://www.youtube.com/watch?v=FQzZo7WucI4

https://www.youtube.com/watch?v=7V2nY3xMENM

J'ai aussi beaucoup aimé celle-ci adressée au chanteur Antoine, un pré-soixantehuitard "pacifiste" aux cheveux longs qui s'en était pris à lui (le pauvre!) ! C’est ma préférée, parce qu’elle exprime une véritable colère saine et virile et bien d’autres choses (NB : zéro Black dans l’assistance !)

https://www.youtube.com/watch?v=L0tVWmlRWQY

C'était dans une autre vie !

Il y aurait cependant bien d'autres choses à dire sur l'américanisation de la jeunesse, dans laquelle, il joua un rôle…hélas ! Mais ce n’est pas le moment, et l’américanisation de la société ne doit rien à Johnny, qui n’en est qu’un produit. Mais c’est un autre débat que je n’ai pas envie d’ouvrir.

Comme le conclut un de mes vieux camarades : « Sa mort nous rappelle nos âges, et c'est un petit bout de nous qui sombre. C'est dommage le monde ancien, imparfait, me semble moins lugubre que celui que nous laissons à nos enfants. »
Repose en paix Johnny !

Écrit par : dirk | 08/12/2017

Répondre à ce commentaire

Votre com est parfait,ma génération,plus sage que celle de johnny,aimait sa musique,pas son mode de vie,il est vrai que nous avions des parents....

Écrit par : JLA | 09/12/2017

Votre com est parfait,ma génération,plus sage que celle de johnny,aimait sa musique,pas son mode de vie,il est vrai que nous avions des parents....

Écrit par : JLA | 09/12/2017

un chanteur populaire, interprète , qui s,est adapté aux époques , vu la longévité de sa carrière , un public qui lui est resté fidèle jusqu,au bout , je ne suis pas fan , par contre j,ai aimé écouter certains de ses succès ,années 60/70 .
sa vie privée plutôt compliquée , destructrice , malgré tout une santé de fer pour avoir mener autant de frasques .
les derniers :Aznavour , Dutronc, Eddy , après que restera t,il?? pas vraiment grand chose pour les générations qui ont connu et écouter, tous ceux et celles qui ont déjà disparus :Bécaud , Brel , Brassens , Ferré ,Barbara . . .!!
d,ailleurs dans un entretien , il disait:" quand je vais en boite ,je ne danse pas , j,entend que de la musique de naze bombardée par des HP " .
qu,il repose en Paix dans l,endroit qu,il a choisi pour son dernier sommeil.
salutations.

Écrit par : parvus | 08/12/2017

Répondre à ce commentaire

Vous n'êtes pas très physionomiste...

Écrit par : anonyme | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

"C'était une autre vie"!
Bien vu Dirk. Je suis juste un peu plus âgé que vous et j'ai connu cette période de rêve. Enfin pas pour tous car il y avait certain de nos copains qui partaient pour l'Algérie.
J'ai l'impression qu'il n'y avait aucune similitude entre les jeunes de 15 25 ans des années 50 55 et les "teenagers" que nous étions juste quelques années plus tard en 58 65.
Tout à changé vers 1956 avec Bill halley et ses Comets puis Paul Anka en 58 avec Diana... Enfin je l'ai toujours ressenti ainsi.
Surprises parties, rock endiablé, twist... chaussettes noires, chats sauvages, Johnny! Cette subite américanisation s'accordait apparemment très bien avec notre état de jeunesse. Le pays était beau et sûr. Tout fonctionnait dans des règles que l'on croyait immuables. Et puis vint 68. Le début de la dégringolade.
Johnny n'a pas eu un engagement politique de conviction mais finalement c'est mieux ainsi. Tous ces chanteurs soi disant engagés toujours dans le sens du politiquement correct sont répugnants.
Un petit regret quand même qu'il ait chanté pour la fête coco et non pour les BBR.
Quelques chansons de l'époque dont je me régalais en écoutant Radio Luxembourg "The station of the stars"!

paul anka
https://www.youtube.com/watch?v=Bh0doCIySw4

gene vincent
https://www.youtube.com/watch?v=O4_5593-skQ

eddie cochran
https://www.youtube.com/watch?v=mgQg4ze1_KU

cliff richard
https://www.youtube.com/watch?v=1-3p84gWVNU

j hallyday
https://www.youtube.com/watch?v=1ohw2OqFQl8

floyd robinson
https://www.youtube.com/watch?v=37iokPeIWWE

bill halley
https://www.youtube.com/watch?v=ZgdufzXvjqw

Écrit par : Pomègues | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

ADDENDUM
Lorsqu'on regarde les foules immenses de ses concerts et celles présentes sur les Champs Elysées ce jour, on a beau écarquiller les yeux, on ne voit que des Blancs ! JH fédérait le peuple de souche et appartient incontestablement à ce puissant courant populiste qui traverse la société et s'exprime spontanément sans le filtre des médias.
Qui dira la nostalgie inconsciente de ces millions de FdS sur ce jeune mâle blanc hétéro défendant sans complexes des valeurs désormais honnies ? Il représentait, malgré tous ses défauts, ses excès et ses faiblesses, un type humain en voie de disparition.

Écrit par : dirk | 09/12/2017

Répondre à ce commentaire

Il défendait quelles valeurs ?
En 2011, il déclarait que, bien que ne voulant pas se mêler de politique, il appelait ses fans à ne pas voter FN, qu 'il fallait" être fou" pour voter FN, que c'était " aberrant " que " ce ne sont pas mes racines ", que " le FN me fait peur ".
Il défendait le peuple de souche ? Lequel ? En 1967 il a voulu s'engager dans l'armée... israélienne. Il était un très fervent ami d'Israël, lequel pratique pourtant une politique en matière migratoire mille fois plus drastique que celle préconisée par le FN " qui lui fait peur ".
Hallyday était un ennemi des peuples européens à l'instar de tous ses amis proches ( Bruel, Darmon etc...) . Allons disons, au mieux, c'était une p.te.
Il est resté discret sur ses opinions pour que ses fans puissent s'identifier à lui et lui acheter sa camelote ( car il était très loin d'avoir le talent d 'un Elvis Presley) .
Ah il avait une grande croix ! Oui, comme Madonna.
Au fait sur sa croix était représentée une femme crucifiée avec une guitare barrant son corps.
Il vous a bien eus. Mais après tout la naïveté n'est pas une excuse.
La situation catastrophique de la France est de la responsabilité du peuple français, et aussi de celle des " natios " ne voulant pas affronter la réalité, préférant s' étourdir dans des délires oniriques sur un peuple de souche soudé, prêt à défendre son pays. Ce peuple je ne le vois pas défendre notre pays, je le vois accepter les pires coups portés par l'ennemi, se contentant, et seulement sur ordre, de beugler " je suis Charlie ", je le vois se précipiter par centaines de milliers aux obsèques d'un saltimbanque sans talent particulier autre que d'avoir réussi, grâce à ses mentors et à leurs réseaux, à être son Dieu.

Écrit par : anonyme | 10/12/2017

Il défendait quelles valeurs ?
En 2011, il déclarait que, bien que ne voulant pas se mêler de politique, il appelait ses fans à ne pas voter FN, qu 'il fallait" être fou" pour voter FN, que c'était " aberrant " que " ce ne sont pas mes racines ", que " le FN me fait peur ".
Il défendait le peuple de souche ? Lequel ? En 1967 il a voulu s'engager dans l'armée... israélienne. Il était un très fervent ami d'Israël, lequel pratique pourtant une politique en matière migratoire mille fois plus drastique que celle préconisée par le FN " qui lui fait peur ".
Hallyday était un ennemi des peuples européens à l'instar de tous ses amis proches ( Bruel, Darmon etc...) . Allons disons, au mieux, c'était une p.te.
Il est resté discret sur ses opinions pour que ses fans puissent s'identifier à lui et lui acheter sa camelote ( car il était très loin d'avoir le talent d 'un Elvis Presley) .
Ah il avait une grande croix ! Oui, comme Madonna.
Au fait sur sa croix était représentée une femme crucifiée avec une guitare barrant son corps.
Il vous a bien eus. Mais après tout la naïveté n'est pas une excuse.
La situation catastrophique de la France est de la responsabilité du peuple français, et aussi de celle des " natios " ne voulant pas affronter la réalité, préférant s' étourdir dans des délires oniriques sur un peuple de souche soudé, prêt à défendre son pays. Ce peuple je ne le vois pas défendre notre pays, je le vois accepter les pires coups portés par l'ennemi, se contentant, et seulement sur ordre, de beugler " je suis Charlie ", je le vois se précipiter par centaines de milliers aux obsèques d'un saltimbanque sans talent particulier autre que d'avoir réussi, grâce à ses mentors et à leurs réseaux, à être son Dieu.

Écrit par : anonyme | 10/12/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.