Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2018

Italie : derrière le massacre de la jeune Pamela, plane l’ombre d’un rituel vaudou

 

16h47

949453.jpg

Bien que le Nigérian arrêté nie toujours avoir assassiné Pamela Mastropietro, l’enquête progresse à Macerata. Le cadavre de jeune femme de 18 ans aurait été martyrisé avant d’être coupé en morceaux.

 

Innocent. Le prénom de l’Africain de 29 ans résonne comme un oxymoron à la lumière de la barbarie déployée contre la jeune Romaine, dont le corps démembré a été découvert sur le bord d’une route à la périphérie de Macerata. Ce meurtre, déjà horrible, prend des contours de plus en plus macabres.

Désormais le soupçon qu’un rituel tribal prend forme dans la maison des horreurs de la rue Split, dans le centre de la ville, où vivent des Nigérians et où les carabiniers ont retrouvé les vêtements ensanglantés de Pamela.

  
 
 

Les premières investigations démontrent que le cadavre de la jeune fille a été martyrisé, avant d’être démembré. Des blessures ont été trouvées sur les membres tranchés. Pour effacer les traces de son ADN, Innocent Oseghale, le tueur a soigneusement rincé ses membres à l’eau de Javel. Mais il y a un détail encore plus effrayant: les intestins et le cœur ont disparu. Ce dernier détail amène les enquêteurs à émettre des hypothèses relatives à un rite vaudou. […]

Il Tempo

Merci à Yuri

02:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

c,est ce que nos belles âmes appellent la richesse de la diversité , à défaut de futur Montaigne , se trouve des étudiants en médecine . . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 04/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.