Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SAINT NICOLAS 6 DECEMBRE

Commentaires

  • Magnifique ! Je l'ai envoyée à mes petits enfants. En Flandre, nous avons toujours donné la priorité à St Nicolas sur le Père Noël, qui n'est qu'une métamorphose commerciale venue des USA de St Nicolas arrivé avec les colons hollandais il y a plusieurs siècles ! Nous perpétuons la tradition que j'ai toujours connue, d'offrir ce jour-là une coquille (brioche à deux têtes, nommée "follaert") et une orange. Quant à l'âne du bon saint, jamais une carotte ne lui manque ! Et le noir Zwarte Piet n'apporte plus de martinet depuis très longtemps !
    Il semblerait que cette tradition soit propre aux pays du nord.
    Cultivons religieusement ces belles traditions qui font partie de notre identité !

  • Merci mon cher Dirk! Justement je pensais à vos petits-enfants. Mon père me la chantait quand j'étais petite et j'aimais cette chanson et la légende. Je vous avoue qu'elle me met les larmes aux yeux.
    Les traditions sont plus importantes que tout, car on y retrouve son identité profonde avec bonheur.
    Amitiés!

  • Merci Gaëlle.
    Pour information, St Nicolas est le seul Saint honoré et fêté par les protestants.

    Paroles :
    Refrain : Il étaient trois petits enfants Qui s’en allaient glaner aux champs S’en furent un soir chez un boucher – Boucher voudrais-tu nous loger? – Entrez entrez petits enfants Y’a d’la place assurément.
    Refrain: Il n’étaient pas sitôt rentrés Que le boucher les a tués Les a coupés en p’tits morceaux Mis au saloir comme pourceaux.
    Refrain: Saint-Nicolas au bout d’sept ans Vint à passer dedans ce champs Alla frapper chez le boucher – Boucher voudrais-tu me loger?
    Refrain: Entrez entrez Saint Nicolas Y’a d’la place, il n’en manque pas Il n’était pas sitôt rentré Qu’il a demandé à souper.
    Refrain: Voulez vous un morceau d’jambon? – Je n’en veux pas il n’est pas bon – Voulez vous un morceau de veau? – Je n’en veux pas il n’est pas beau.
    Refrain : Du p’tit salé, je veux avoir Qu’il y a sept ans qu’est dans le saloir. Quand le boucher entendit c’la Hors de la porte il s’enfuya.
    Refrain : Boucher, boucher, ne t’enfuis pas Repents-toi, Dieu te pardonn’ra Saint-Nicolas alla s’asseoir Dessus le bord du saloir
    Refrain : Petits enfants qui dormez là Je suis le grand Saint-Nicolas! Et le Saint étendit trois doigts Les p’tits se l’vèrent tous les trois.
    Refrain : Le premier dit : – » J’ai bien dormi! » Le second dit : – « Et moi aussi » Et le troisième répondit: – » Je me croyais au Paradis! »

  • cette tradition , comme toutes les autres , qui ont fait les délices de générations passées , doivent disparaître pour laisser place à celles des nouveaux venus , bien plus exotiques , celles que préfère le sieur macron par exemple .
    1959 , un monde disparu , comme l,atlantide , pour se retrouver en 2018 dans une société de merde .
    salutations.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel