Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2008

Pour mémoire: Baruch Goldstein. Massacre d'Hébron le 25 février 1994

1630078410.jpg
Hébron - Tombeau des Patriarches

Baruch Kappel Goldstein (le 9 décembre ou le 12 décembre 1956 - 25 février 1994) était un médecin et militant sioniste religieux radical israélo-américain. Il est l'auteur du massacre du tombeau des Patriarches à Hébron en 1994 où il tua 29 musulmans et en blessa une centaine.

Né dans le quartier de Brooklyn à New York, d'une famille juive orthodoxe, il est un descendant direct du rabbin Shneur Zalman de Liadi fondateur du Mouvement Loubavitch.

Il suivit des études religieuses dans une Yeshiva, mais aussi des études médicales à la «Albert Einstein Medical School».

Il devint un sympathisant actif du Sionisme religieux, dans son versant le plus radical. Il fut également membre aux États-Unis de la Ligue de défense juive, fondée par le rabbin Meir Kahane, un des leaders de cette tendance radicale.

Après avoir fait son aliyah, il servit dans l'armée israélienne en tant que médecin d'abord comme appelé puis réserviste. Il se fit connaître en refusant de soigner des non- juifs, même s'ils servaient dans Tsahal. Il fut alors menacé de passer en cour martiale et déclara : «Je ne suis pas disposé à soigner des non-juifs. Je ne reconnais que deux autorités religieuses : les Maimonides et Meir Kahane». (Meir Kahane fut également dirigeant du Kach).

Après sa mort, la commission Shamgar qui enquêta sur l'attaque de 1994, nota cependant que Goldstein soigna et guérit un militant arabe palestinien en octobre 1990.

Après avoir quitté l'armée il s'installa dans la colonie de Kiryat Arba près d'Hébron, où il exerça sa profession de médecin.

Le massacre du caveau des Patriarches Goldstein est particulièrement connu pour le massacre du tombeau des Patriarches, qu'il perpétra le 25 février 1994 (fête juive de Pourim) pendant les prières musulmanes du vendredi. Il tua 29 personnes à l’arme automatique et en blessa une centaine.

Après avoir été assommé avec un extincteur il fut battu à mort par les survivants.

Une manifestation faisant suite à ce massacre, empira le bilan : 26 palestiniens et 9 israéliens furent tués.

Ce massacre fut immédiatement condamné par le gouvernement israélien et l'opinion publique israélienne. Son acte fut condamné comme immoral et terroriste. Les victimes reçurent des indemnisations financières.

Les motivations politiques de l’acte du Dr Goldstein étaient de faire échouer les négociations entre le gouvernement travailliste de Yitzhak Rabin et l’OLP, lesquels venaient de signer les Accords d'Oslo du 13 septembre 1993. Il semble avoir espéré des affrontements violents avec les Palestiniens, affrontements qui auraient remis en cause l’accord.

Suites du massacre du tombeau des Patriarches

Les mouvements Kach et Kahane Chai, dont Baruch Goldstein était proche, furent interdits par les autorités israéliennes au titre des lois anti-terroristes.

Malgré le rejet très majoritaire de son geste au sein de la population israélienne, Baruch Goldstein devint un héros dans certaines franges de l’extrême droite, en particulier religieuse. Des cérémonies ont encore lieu en son honneur dans le cimetière de Kiryat Arba. On peut lire sur sa tombe : «Ici gît un saint, Dr. Baruch Kappel Goldstein, bénie soit la mémoire d'un homme juste et saint, que Dieu venge son sang, à celui qui dévoua son âme aux juifs, au judaïsme et au pays juif. Ses mains sont innocentes et son cœur est pur. Il fut tué en martyr de Dieu le 14 Adar, jour de Pourim de l'an 5754 (1994)».