Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2008

Agression antisémite "par incidence"

Agression antisémite lieux de l'agression.jpg
Le lieu de l'agression, près des Buttes-Chaumont dans le XIXème arrdt
"C'est un peu le fouillis, c'est vrai, difficile d'y voir clair" reconnaît ce mardi sur Le Post un policier du 19ème arrondissement de Paris.

On ne sait en effet toujours pas
dans quel contexte précis le jeune juif de 17 ans a été passé à tabac, samedi, vers 20h, rue Petit.

Où en est l'enquête? Une information judiciaire vient d'être ouverte, ce mardi soir,  pour "tentative de meurtre aggravée par le caractère antisémite" et "violences en réunion avec circonstances aggravantes." Ce qui permettra au juge d'instruction d'entendre les 5 mineurs déférés lundi soir au parquet de Paris en vue de leur éventuelle mise en
examen ou placement sous statut de témoin assisté.

Agression antisémite?
"C'est de l'antisémitisme par incidence" pour le procureur de la République de Paris Jean-Claude Marin. Selon lui, l'agression s'inscrivait dans des affrontements entre groupes rivaux:"On ne retient pas une volonté d'agresser particulièrement une personne d'origine juive mais un membre de cette bande de jeunes juifs." Rudy a précisé qu'il avait participé à l'affrontement pendant lequel il a été blessé.

Règlement de comptes? La thèse du règlement de comptes, quant à elle, semble être privilégiée.
Un patron de bar, témoin des faits: "Vers 18h30, je fumais une cigarette dehors, j'ai vu passer une vingtaine de jeunes juifs très excités, ils disaient 'On va les taper, on va les niquer' ils sont allés vers le square et la bagarre a commencé." D'autres témoins ont vu ces jeunes.

Rudy connu de la police? Il a été interpellé le 9 décembre 2007 à Paris après une rixe intercommunautaire entre jeunes juifs et maghrébins. Avant d'être mis en examen. "
Cette histoire n'a rien à voir avec son agression, et depuis le mois de décembre, c'est un "enfant" (17 ans) qui ne bouge plus", réagit son avocate Francine Berrebi-Freoa sur Le Monde.fr. Il était en outre "sensibilisé" à la nécessité de se "tenir tranquille" par le contrôle judiciaire qui lui était imposé depuis six
mois, a ajouté son avocate.

D'autres agressions? Deux autres jeunes juifs auraient
été agressés avant Rudy, le même jour, dans le même coin.
La 1ère altercation aurait été déclenchée par une histoire de scooter volé, selon le maire du 19ème Roger Madec sur Le Post. Ce qu'évoque également ce reportage diffusé sur France3.

Comment va la victime? Rudy est sorti du coma artificiel lundi après-midi. "On reste confiant, ses organes vitaux n'ont pas été touchés, mais il est dans un état qui ne permet pas pour l'instant d'envisager sa sortie à brève échéance", confie son avocate ce mardi. Ce mardi en fin d'après-midi, il est toujours hospitalisé.
LePost - 24 juin 2008