Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2008

Rachida Dati avait fait "effacer" son mariage...

Rachida dati - Virginité.jpg

Mariage annulé: quand Rachida Dati raconte sa propre histoire

Par La rédaction du Post , le 03/06/2008

En première ligne dans la polémique sur le mariage annulé à Lille, la Garde des sceaux a elle aussi fait "effacer" une union passée.

La polémique est vive depuis que Rachida Dati a demandé au procureur général de Douai de faire appel de la décision dans l'affaire du mariage annulé.

La ministre de la
justice a déclenché une bronca à l'assemblée nationale mardi en pointant la politique du PS en réponse à une question sur le mariage annulé. Sur cette affaire, "elle sait de quoi elle parle" a ensuite fait remarquer Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation. Peut-être ne parlait-il pas seulement de son destin de personne qui s'en est sortie "malgré" la "politique des grands frères" de la gauche...



Rachida Dati a elle aussi "effacé" son mariage, à l'âge de 26 ans, comme l'a rappellé
Libération samedi. Elle en parle dans son livre de témoignage "Je vous fais juges", paru en 2007 aux éditions Grasset, dont le quotidien a publié quelques extraits:

" Pour le dire très vite: un jour, j’ai accepté de me marier. Je me suis mariée avec un homme avec lequel je n’avais rien à partager. Une connaissance, en Algérie, avait fait une demande officielle, pendant des vacances."

"Ce n’était pas un mariage forcé.  J’étais adulte, je vivais à
Paris et nul ne me forçait à rien. Mais je l’ai décidé sans le vouloir. Je l’avais fait par abandon,  pour faire plaisir à ma famille.  Il n’y avait pas d’amour, pas de vrai choix… C’était impossible. L’homme que j’épousais n’y était pour rien. "

"Je me suis mariée et aussitôt, j’ai voulu effacer cela. J’ai demandé l’annulation du mariage.  Aujourd’hui, juridiquement, c’est comme si je ne m’étais jamais mariée. Je sais ce que cela représente pour une femme d’être submergée au point de céder sur le plus précieux: l’intégrité. J’y ai échappé, mais on ne reste pas indemne quand on a frôlé cela."