Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2008

Mystère autour du cadavre d'un bébé brûlé

Qui a abandonné le corps d'une petite fille de 6 mois dans la forêt de Rambouillet (Yvelines) avant d'y mettre le feu ? La question taraude, depuis le 23 mai dernier, les gendarmes de la section de recherches de Versailles, après la découverte du cadavre d'une enfant par un promeneur.

Les militaires ont été chargés de retrouver le ou les meurtriers de cette petite fille. « Une information judiciaire pour homicide volontaire a été ouverte par le parquet de Versailles et toutes les hypothèses sont envisagées, confie un enquêteur.

Aujourd'hui, nous comptons sur cet appel à témoins* pour remonter le fil de cet épineux dossier. »

La dépouille calcinée était dissimulée dans le bois du domaine de Bréau. « Le corps avait été déposé derrière deux grands chênes, à une vingtaine de mètres d'un chemin forestier situé à proximité d'une route départementale, précise la même source. La victime, qui était habillée avec une salopette bleue, a été placée sur le dos avant d'être brûlée. Son cadavre a été découvert une semaine après avoir été abandonné à cet endroit. Il s'agit d'une petite fille blonde, de type européen, âgée de 4 à 6 mois. Les causes précises de son décès restent à déterminer. Des analyses toxicologiques sont en cours mais le cadavre a été largement détérioré par le feu. »

 Seule certitude : aucune trace de coups n'a été relevée sur le crâne ou le visage de la victime. Deux semaines après la découverte du corps, les militaires ne sont pas parvenus à donner un nom à la petite fille. « C'est l'objectif prioritaire, mais encore faut-il que cette enfant ait eu une vie administrative, souffle un proche de l'affaire. Si la naissance de cette petite fille n'a jamais été enregistrée, la tâche s'annonce plus que difficile. Des vérifications sont en cours dans les hôpitaux et les maternités. Le lieu de découverte du cadavre se situe au carrefour des départements des Yvelines, de l'Essonne et de l'Eure-et-Loir. Les recherches se concentrent dans ces départements. »

« La disparition de cette petite fille a, sans doute, été constatée par quelqu'un, avance un enquêteur. Toutes les personnes susceptibles de nous apporter des éléments sur cette affaire doivent nous appeler. Il y a aussi, peut-être, une mère en souffrance quelque part. Elle ne doit pas hésiter à se manifester. »

* Toute personne susceptible de fournir des informations sur cette affaire est priée de contacter le 0800.001.023.

Le Parisien - 05 juin 2008