Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2008

Céline Dion chevalière de la légion d'honneur

1652560007.jpg

AFP. Céline Dion a été faite chevalier de la Légion d'honneur par le président Nicolas Sarközy, jeudi 22 mai, lors d'une cérémonie à l'Elysée en présence de la famille de la chanteuse au grand complet.

L'artiste québécoise, visiblement très émue, était vêtue d'une robe noire à dentelles surmontée d'une veste cintrée en satin noir. Elle était accompagnée de son mari et agent René Angelil, son fils René-Charles, portant cravate club et baskets blanches, sa mère Thérèse Tanguay, dans une longue robe vert d'eau, ainsi que ses treize frères et soeurs, certains accompagnés de leur propre famille.

Tous étaient arrivés à l'Elysée à bord d'un bus blanc à étage.

Rendant hommage à la "star internationale", actuellement en tournée en France, le chef de l'Etat a lancé que "la France ayant changé, ceux qui réussissent sont les bienvenus ici". (Pour ceux qui n'ont pas réussi: "Casse-toi, pauv'con!")

Il a tenu à "remercier" Céline Dion de "faire rayonner notre langue au-delà de nos frontières". "Il faut comprendre que si nous sommes tellement attachés" à la langue française, "ce n'est pas par opposition à l'anglais", a dit M. Sarkozy, pour qui le "monde est plus heureux avec plusieurs langues" car "la diversité est une richesse".

"L'amour, qui tient une place essentielle dans votre vie, est très présent dans votre parcours artistique", a-t-il également affirmé, ajoutant qu"'il n'y a qu'une seule façon d'aimer: aimer totalement. L'amour, il ne doit pas y avoir d'impudeur à le partager. Ça donne une certaine fraîcheur".

A la chanteuse québécoise, le chef de l'Etat a également tenu à dire que "le Québec, ce sont nos frères, le Canada, ce sont nos amis. Nous avons besoin des deux".

"Avant d'être président de la République, j'ai fait deux, trois trucs, dont aller vous écouter", a également lancé le président à la chanteuse qui lui a répondu: "merci d'avoir pris le temps de m'épingler vous-même". Puis elle a dédié sa médaille à sa famille, notamment son père, décédé il y a cinq ans, sa mère, "mon héroïne", son mari, "l'homme de ma vie", son fils, "l'homme de mon coeur".

Au fait, où était Carla Bruni pendant ce temps? Boudeuse, jalouse, ailleurs?