Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2008

Encore un couac de l'Elysée: reculade rapide...

 1620569509.jpg

Après avoir rencontré le patron de la SNCF, Nicolas Sarközy est revenu sur la disparition de la carte famille nombreuse et prévoit même de l'étendre aux familles monoparentales.

Pour mettre un terme à la cacophonie, Nicolas Sarközy joue la surenchère. Au terme d'un entretien avec le président de la SNCF, Guillaume Pépy, et des représentants d'associations familiales et de transport, le président de la République annule la décision de se désengager du financement de la carte famille nombreuse.

A l'issue du rendez-vous, la secrétaire d'Etat à la famille, Nadine Morano, a en effet déclaré que la carte de "famille nombreuse" serait «pérennisée» et «financée par l'Etat».

De plus, la présidence a demandé dans un communiqué que les tarifs sociaux puissent être étendus aux familles monoparentales et aux familles modestes de moins de trois enfants.

Le financement de ces mesures devrait être compensé par un surcroît de dividendes que la SNCF devra verser à l'Etat, selon Nadine Morano.

Depuis hier, l'annonce d'un désengagement de l'Etat du financement de la carte famille nombreuse provoque une vive polémique, jusque dans les rangs de la majorité.

(Le Parisien 12 avril 2008)