Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2008

Un Roumain arrêté pour trafic d'ovules en Crète

Il séquestrait deux femmes dans le but de vendre leurs ovules avec la complicité d'un médecin.

Un ressortissant roumain soupçonné d'exploiter deux jeunes compatriotes en vue d'un trafic d'ovules a été arrêté en Crète, au sud de la Grèce. Selon la police, le suspect s'était entendu avec un médecin d'une clinique privée pour soumettre l'une des femmes, âgée de 27 ans, à un traitement accroissant la production d'ovules, en vue de leur prélèvement et leur vente.

Libérée jeudi de l'appartement de la Canée, au nord-ouest de la Crète, où elle était séquestrée, la femme a affirmé qu'elle devait subir une première intervention chirurgicale le 26 juin.

L'autre victime, âgée de 20 ans, avait dans l'immédiat été jugée non productive par le médecin, a précisé la police.

Aucun détail n'a été donné sur l'identité du praticien, qui n'a pour le moment pas été inquiété.

Les deux femmes ont indiqué avoir été attirées sur l'île par des promesses d'emploi, puis contraintes à la prostitution dans un cabaret local par l'homme et une complice roumaine, recherchée par la police. Faute de profits suffisants, le suspect se serait alors tourné vers le trafic d'ovules.

Les deux femmes ont obtenu le statut de témoin protégé accordé par la Grèce aux victimes de traite, notamment sexuelle.

La police grecque a souvent démantelé ces dernières années des réseaux de trafic de nourrissons balkaniques mais n'avait jusque là jamais rendu compte d'une affaire de trafic d'ovules, dans un pays où les législations en matière tant d'adoptions privées que de dons d'ovules sont très souples.
Le Parisien -20 mai 2008