Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2006

Où meurent les jardins

L'amour a peut-être des yeux où meurent les jardins

je me souviens

ces allées désertes

nous deux

qu'importe

mémoire

si la nuit soudain a ouvert le feu

seulement la nuit la plus noire

et l'heure du couvre-feu

 

Gaëlle Mann (L'été nu derrière les stores)

Les commentaires sont fermés.