19/11/2009

Match France-Irlande: Sarközy ignore le fair play

Nicolas Sarkozy n'a pas voulu prendre position ce soir sur la manière dont la France a arraché sa qualification pour la Mondial de football face à l'Irlande, grâce à une "main" de Thierry Henry mercredi soir au stade de France, alors que la polémique fait rage.

"Vous allez encore dénoncer l'hyperprésident", a plaisanté le chef de l'Etat en marge du sommet européen de Bruxelles où le premier ministre irlandais, Brian Cowen, lui a parlé de cette "affaire".

"Il y a des instances", s'est défendu le chef de l'Etat. "J'ai dit à Brian Cowen combien j'étais désolé pour eux. Ne me demandez pas de me substituer à l'arbitre, aux instances du foot français, aux instances du football européen. Laissez-moi à ma place", a-t-il plaidé, admettant tout de même en souriant que cela "(l)'arrange bien de dire ça".

Plus tôt dans la soirée, le premier ministre français François Fillon a estimé que les gouvernement ne devaient pas "s'immiscer" dans le fonctionnement de la FIFA après la demande de Dublin de faire rejouer le match France-Irlande (1-1) qui a permis aux Bleus de se qualifier pour le Mondial 2010 en Afrique du Sud. Ce n'est "ni au gouvernement français ni au gouvernement irlandais de s'immiscer dans le fonctionnement de la Fédération internationale" de football, avait déclaré François Fillon à la presse.

Le Figaro - 18 novembre 2009

22:48 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

qualification volée
le foot est un sport de voyous , la vidéo existe dans les sports propres, que fait platini ?
c'est une honte ,

Écrit par : VLAAMS | 20/11/2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.