Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2011

Notre Institut d'Egypte détruit par des sauvages

untitled.bmp Institut.jpg

 Des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre du Caire ont causé l’incendie de l’Institut d’Égypte fondé en 1798 par Napoléon Bonaparte. Le bâtiment historique est désormais en ruine. Les inestimables archives et ouvrages historiques sont partis en fumée. De bonnes âmes ont tenté en vain de sauver à l’intérieur du bâtiment quelques pages déchirées ou livres calcinés. Autour d’elles, des sauvages ont continué à s’agiter, à crier, à jeter des cailloux et des cocktails Molotov.

Pendant l’expédition d’Égypte, Napoléon avait souhaité la création de l’Institut dans le but de faire progresser la recherche scientifique. Son bâtiment actuel, datant du début du XXème siècle, abritait quelque 200 000 ouvrages, certains rarissimes, relatifs notamment à l’Histoire et à la géographie de l’Égypte. Parmi ses pièces les plus précieuses, des volumes d’une édition originale de la monumentale description de l’Égypte, somme des connaissances sur ce pays faite par les savants de l’expédition, qui auraient été détruits, selon la presse égyptienne. (...)

 Le samedi 17 décembre 2011 restera un jour noir pour l’héritage égyptien et napoléonien. Encore une fois, la folie des hommes s’est abattue sur les terres de la grande civilisation. C’est un attentat à notre patrimoine, à notre culture, à notre savoir. Beaucoup parmi les élites du pouvoir et parmi ceux des associations multimillionnaires continueront à se congratuler, à s’inviter autour d’amuse-gueules, à boire du champagne dans l’indifférence générale. Aucun n’aura le courage de prendre la parole et aucun n’a la stature d’intervenir sur les lieux.

Fidèles de Napoléon Le Grand, le sentiment de révolte nous anime. L’heure n’est plus aux demi-mesures, l’heure n’est plus à la diplomatie impuissante. Notre destiné n’est pas de rester les bras croisés en attendant des jours meilleurs ou un éventuel miracle. Notre destiné est de puiser dans la volonté de nos ancêtres et d’accomplir nos vertueux devoirs. Enfants des héros de l’Empire, dignes héritiers de l’épopée impériale, haut les têtes! Ayons l’honneur de réagir, veillons au salut de l’Empire, veillons au maintien de nos droits… Nous avons rendez-vous avec l’Histoire!

 Loïck Bouvier, Manager du Carré Impérial

Le Carré Impérial

18/12/11

03:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

l,Empire Français et sa grandeur n,existe plus depuis un bon moment!!
quant aux abrutis qui ont détruit ce patrimoine historique , il aurait été vain de leur demander d,épargner ce trésor!
d,ailleurs à toutes les époques les fauteurs de troubles et leurs comparses ont souvent mis à sac et vandalisé des biens et autres richesses culturelles , on ne changera pas l,humanité!!
salutations.

Écrit par : parvus | 19/12/2011

Voilà un véritable crime contre l’humanité ! Mais ce n’est en rien nouveau dans les pays des musulmans car c’est dans leur nature de détruire tout ce qui tombe dans leurs mains. C’est ainsi que l’Ancienne Egypte a disparu avec les conquêtes islamiques du VIIème siècle. Il est donc important de ne pas confondre l’Egypte ancienne avec l’Egypte musulmane, confusion que beaucoup de bonnes âmes font volontairement pour tromper les gens.

Écrit par : abad | 19/12/2011

Cher abad, aujourd'hui, je n'ai pas lu une ligne au sujet de l'Institut d'Egypte détruit dans les médiats! Frédéric Mitterrand est-il au moins au courant?

Mais Anne Sinclair a été élue "personnalité féminine de l'année 2012" : voilà qui est important pour le Mondialisme!

Écrit par : Gaëlle Mann | 20/12/2011

Les commentaires sont fermés.