Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2012

Rome: rixe dans une église, deux personnes poignardées par un Marocain

Rome : Rixe dans une église, deux personnes poignardées par un marocain

(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

 

 

30/04/2012 – 13h00
ROME (NOVOpress) –
Dimanche sanglant hier à la basilique romaine de Sainte-Marie du Transtévère (photo), lors du repas pour SDF organisé, comme chaque semaine, par la Communauté de Sant’Egidio, qui est en charge de la paroisse.

Deux personnes, un Italien (Sarde) de 41 ans, qui travaillait au service de la table, et un SDF «roumain», ont été gravement blessées à coups de couteau par un Marocain de 44 ans, qui a été arrêté par la police. D’après la première reconstitution des faits, le Marocain avait été prié de quitter les lieux et de revenir un peu plus tard, toutes les places à table étant occupées. Il est alors revenu dans l’église armé d’un couteau et a frappé à plusieurs reprises le serveur italien (qu’il a blessé notamment à la cuisse et au bras) ainsi que le « Roumain », dont il a transpercé le poumon. Les deux victimes ont été hospitalisées.

Mario Marazziti, porte-parole de la Communauté de Sant’Egidio, a expliqué le drame par l’aggravation de la pauvreté. Jusqu’à récemment, 20 à 25 personnes se présentaient au repas dominical, mais « en quelques semaines, elles sont devenues de 100 à 120. Cela a entraîné des files d’attente et il n’y a plus de places pour tous. Les immigrés restent la majorité mais il y a désormais de très nombreux Italiens ».

Les esprits naïfs pourront se demander pourquoi, dans ces conditions, la Communauté de Sant’Egidio continue à militer pour l’immigrationnisme le plus débridé. Son fondateur, Andrea Riccardi, désormais ministre de la Coopération internationale et de l’intégration sociale du gouvernement Monti, prône l’importation de toujours plus d’immigrés pour « rajeunir le pays » et a récemment rouvert Lampedusa aux débarquements d’Afrique du Nord.

Marazziti a en tout cas saisi l’occasion de faire un peu de publicité à la Communauté de Sant’Egidio. Selon lui, « les espaces de solidarité empêchent le désespoir et l’explosion des drames individuels. Que serait Rome sans cette solidarité ? Il y aurait des explosions de folie individuelle comme celle d’aujourd’hui ». « Nous parvenons, a conclu le porte-parole de la Communauté de Sant’Egidio, à décompresser la violence, le malaise et le désespoir ».

Il faut savoir que le gouvernement Monti, pour obéir aux normes européennes, a entrepris de remettre à plat le régime fiscal très avantageux concédé jusqu’ici à l’Église catholique et à l’ensemble de ses congrégations, communautés et associations, qui échappaient en particulier aux taxes foncières. Les défenseurs de cette exemption ont mis en avant la nécessité de l’assistance aux immigrés. Selon Avvenire, le quotidien de l’épiscopat italien, « si en Italie le phénomène de l’immigration n’a pas provoqué de blessures ou de lacérations dramatiques, c’est dû en partie à l’esprit d’accueil propre à notre tradition et au soutien capillaire que les organisations catholiques, avec d’autres associations d’inspiration laïque ou religieuse, déploient pour favoriser la première intégration des immigrés et pour satisfaire les exigences élémentaires des personnes les plus faibles de l’immigration ».

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

19:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Cette Eglise là est indéfendable, elle se situe dans le camp ennemi, c'est à dire dans le camp mondialiste négateur des appartenances charnelles de chaque peuple. Le métissage généralisé l'arrange bien !
"Il existe une lie de prêtres qui s'allie aux puissances de destruction, et par des phrases sentimentales sur l'amour du prochain et le secours aux pauvres, assiste les bas-fonds dans leur oeuvre de destruction de l'ordre social" Oswald SPENGLER
...qui considérait "le bolchevisme catholique comme plus dangereux que le bolchevisme anti-chrétien parce qu'il se dissimule sous le masque d'une religion"

Écrit par : dirk | 30/04/2012

Répondre à ce commentaire

L’Italie découvre aussi ses «chances pour l’Italie».

Ce qui est extraordinaire, c’est le discours de ceux qui s’occupent des immigrés sous prétextes qu’ils sont malheureux. Il ne leur vient pas à l’idée qu’ils seraient bien plus heureux chez eux ? C’est si difficile à comprendre ? Ca les dépasse !

Écrit par : abad | 30/04/2012

Répondre à ce commentaire

Ah, ah Vatican d'eux ;o)

Écrit par : téléphobe | 01/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.