Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2012

Quand Valérie Trierweiler chasse Julien Dray...

 

               Publié le 10.05.2012

ARCHIVES. Julien Dray s’est présenté devant l’entrée du QG de François Hollande mercredi pour participer au pot offert par le président élu. Valérie Trierweiler s’est chargée elle-même de lui indiquer, fermement, la sortie.

                     Julien Dray s’est présenté devant l’entrée du QG de François Hollande mercredi pour participer au pot offert par le président élu. Valérie Trierweiler s’est chargée elle-même de lui indiquer, fermement, la sortie. | (LP/GREGORY PLOUVIEZ.)

 

Surprise, hier matin, au QG de , avenue de Ségur. Alors que l’équipe du candidat organisait son pot de fin de campagne, le député de l’Essonne s’est présenté devant l’entrée alors qu’il n’était pas invité. C’est la compagne du élu, Valérie Trierweiler, qui s’est chargée elle-même de lui indiquer, fermement, la sortie. Elle ne lui pardonne pas d’avoir convié DSK à son anniversaire dans un restaurant de la rue Saint-Denis, à Paris, entre les deux tours, sans prévenir quiconque. Un épisode qui avait rendu Hollande furieux.

Dans une interview au quotidien anglais « Times », Trierweiler explique qu’elle ne sera pas une première dame « potiche ». Et se dit d’avantage inspirée par Danielle Mitterrand et Hillary Clinton que par Carla Bruni-Sarkozy ou Bernadette Chirac.

Le Parisien

 

NdB: Première dame ou première concubine de France... Pourquoi pas puisque de toute manière ce titre qui n'existe pas dans la Constitution est purement médiatique !

18:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

Ce "titre" de "première dame de France" est stupide !
Dit-on de Monsieur Merkel qu'il est le "premier monsieur d'Allemagne" ? Ces auto-proclamés "républicains" se conduisent comme de petits monarques de l'Ancien Régime !
Le quinquennat commence bien !

Écrit par : dirk | 10/05/2012

Répondre à ce commentaire

Chassez ce Ju. Dr. par la porte, et il revient au galop par la fenêtre !
PS : le gros avantage d’avoir des concubines, c’est que, selon le Saint Coran, si le nombre d’épouses est limité à quatre, le nombre de concubine, lui, est illimité !

Écrit par : abad | 10/05/2012

Répondre à ce commentaire

Drôle de coco, ce monsieur président "normal"!

Au fait,depuis quand parle-t-on de "première dame" ? Depuis madame Terre d'asile ?
Gaëlle, à juste titre vous précisez que ce titre n'existe pas mais les medias mettent ça dans la tête des gens et puis, ça doit être un avatar du féminisme (puisqu'on n'a pas encore de présidentE !)

@Abad: très drôle votre "premier monsieur d'Allemagne" !

Écrit par : tania | 11/05/2012

Répondre à ce commentaire

Chère tania, je crois qu'on parle en France de "première dame" depuis Carla Bruni !

Écrit par : Gaëlle Mann | 12/05/2012

Répondre à ce commentaire

et la mére joly comme suivante de la cour socialiste !!
salutations.

Écrit par : parvus | 12/05/2012

Répondre à ce commentaire

Nous voyons avec des J.Dray le communautarisme à l'oeuvre.
Tout en fausseté, stratégie, secret.
DSK ne faisait pas partie de la liste des invités officiels mais Dray avait sans aucun doutes, invité DSK officieusement. Dray avait aussi insité fortement auprès de Hollande pour qu'il vienne.
Dray a tenté de piéger Hollande. Et c'est très certaienement pour cela que sa compagne, Valérie Trierweiler, ne l'avait pas invité, et l'a viré quand il s'est invité.

Je me demande si Hollande, peut être sensibilisé aux méthodes communautaristes sionistes, n'a pas vu venir le coup.
Le PS appelle maintenant cet anniversaire, "le dîner de cons".

Mais c'était plus probablement un piège à cons.
Et "les cons ça ose tout, c'est même à cela qu'on les reconnait".

Écrit par : raul | 12/05/2012

Répondre à ce commentaire

Est ce que Dray et DSK n'ont pas cherché à faire voter Sarkozy en provoquant une affaire?
Est ce possible.
DSK quitte à être totalement grillé, aurait pu choisir les intérêts de sa communauté plutôt que sa famille politique.
Quand on sait que quasiment tous les juifs ont voté Sarko et que tous les musulmans ont voté Hollande, une telle hypothèse, aussi apparemment farfelue, demande réflexion.
Après tout, ce dîner était aussi très bizarrement orchestré.
Et au vu de la réaction de la compagne de Hollande, les conséquences auraient pu être lourdes.

Au moins 2 communautaristes sont parias, maintenant au PS?
Il en reste qui peuvent servir de porte d'entrée dérobée.

Écrit par : raul | 12/05/2012

Répondre à ce commentaire

Ou alors, la manoeuvre de ce dîner, visait en provoquant un scandale, à rabattre l'électorat socialiste, vers Mélenchon (car Hollande est pro-palestinien), qui est de la même famille communautariste, que Dray et DSK.
C'est plus logique, mais la version précédente n'est en rien illogique.
Ces gens ne défendent pas d'abord des idées de gauche ou de droite, ils ne servent que leurs intérêts communautaristes partout ou ils se trouvent, et leur Mecque, c'est l'état sioniste d'Israel.
Dans tous les cas, on est certainement dans ce genre de calculs plutôt que dans celui d'un "dîner de cons".

Et la compagne de Hollande, donc lui, le savent certainement.
On pardonne certainement aux cons quand on est socialiste : au vu de leur électeurs du moins. Mais ils ne pardonnent pas à Dray, même après le second tour. Ce dîner a donc été perçu comme un coup de pute.

Écrit par : raul | 12/05/2012

Répondre à ce commentaire

C'était trop juste pour favoriser Merluchon.
Et nous savons que ces gens calculent sur le long terme.

Écrit par : raul | 12/05/2012

Répondre à ce commentaire

Encore une sottise qui vient des Etats Unis: First lady...

Écrit par : Nelly | 12/05/2012

Répondre à ce commentaire

@ raul: je vois ainsi les choses: DSK a demandé à Dray d'organiser un dîner au JOSE pour narguer Hollande et sa maîtresse! DSK pense toujours qu'il y a eu exploitation de l'affaire du Bristol pour l'empêcher d'être président, ce qui est fort possible! Il ne cesse depuis de rabaisser moralement le PS pour atteindre Hollande, "normal" et certainement assez "puritain", et Trierweiler: DSK sait certainement des choses que nous ignorons!
Perdu pour perdu, DSK se venge avec la complicité de Dray!

Écrit par : Gaëlle Mann | 13/05/2012

Répondre à ce commentaire

Effectivement Gaelle : ce n'est certainement pas Dray qui aurait pu vouloir machiner un truc pareil.
Pour les motivations, la chronologie des évènements et leurs conséquences, permettent d'écarter certaines hypothèses, mais n'en justifient pas d'autres pour autant.
Mais c'est quelque chose, dans ces eaux là.

Écrit par : raul | 13/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.