Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2012

Résumé du dîner du CRIF de Marseille lundi 21 mai 2012

Deux ministres, Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée en charge des Personnes handicapées et, bien entendu, Manuel Valls, ministre de l’Intérieur et des Cultes, hôte d’honneur de la soirée, étaient venus participer avec un nombreux public au dîner du CRIF organisé par l’équipe du CRIF Marseille Provence, présidée par Michelle Teboul qui commença la soirée par un discours remarquable et très complet.

« Manuel Valls a rendu hommage au rôle du CRIF dans la République et aux liens qu’il avait tissés avec les autres communautés »

Les autorités politiques, Michel Vauzelle, président du Conseil régional Provence Alpes Côte d’Azur, Eugène Caselli, président de la communauté urbaine, Renaud Muselier, premier adjoint au Maire de Marseille, représentant Jean Claude Gaudin, maire de Marseille, Guy Teissier, député-maire du 5e arrondissement de Marseille, président de la Commission de Défense à l’Assemblée Nationale ainsi que de nombreux autres élus de la ville et de la région, le Préfet de Région et le préfet délégué à la sécurité, les autorités judiciaires et universitaires, les représentants des cultes, étaient présents à cette soirée.

 

Le discours de Manuel Valls a reçu du public un accueil particulièrement chaleureux. Ce fut en effet un grand discours, profondément empathique, clair et sans concession.

 

Le ministre, pour lequel le mot communauté implique regroupement pour l’ouverture, et en aucun cas pour repli dans l’entre-soi, a rendu hommage au rôle du CRIF dans la République et aux liens qu’il avait tissés avec les autres communautés, liens symbolisés en ce diner par la présence du président du CFCM, Mohamed Moussaoui, et par celle de Hassen Chalghoumi, l’imam de Drancy.

 

Il a insisté sur la volonté du gouvernement d’être impitoyable envers toutes les formes d’antisémitisme et a dit comprendre les inquiétudes qui s’exprimaient dans la communauté juive, si peu de temps après l’horrible attentat de l’école Ozar Hathora, devant le développement au côté de l’antisémitisme « classique », d’un très actif antisémitisme issu de l’islamisme radical et alimenté par un antisionisme exclusif et virulent . Il a promis que les prêcheurs de haine, que celle-ci s’exprime de façon violente ou insidieuse, ne seraient pas acceptés dans notre pays et que les organisations qui avaient à leur égard un comportement ambigu seraient rappelées à leurs devoirs.

 

Il a souligné la trahison de Vichy par rapport aux Juifs et s’est étonné qu’il eût fallu si longtemps (1995) pour que la responsabilité de la France fût reconnue. Il a enfin insisté sur les liens d’affection particuliers qu’éprouvaient tout normalement les Français juifs (terme qu’il préfère à celui de Juifs de France) envers l’Etat d’Israël.

 

Deux prix du CRIF furent ensuite remis au cours de la soirée. Le premier, présenté par Alain Chouraqui, président de la Fondation du camp des Milles, grand lieu de mémoire qui sera inauguré en septembre 2012, fut remis au romancier Alexandre Jardin, dont le livre «des Gens très bien » porte le fer de la mémoire dans l’histoire familiale, celle du grand-père, directeur de cabinet de Laval. Alain Chouraqui dans sa présentation insista sur le rôle de ces « gens bien » qui ont apporté par leur silence ou leur approbation une légitimation aux pires crimes. Alexandre Jardin, dans un discours bouleversant, a raconté sa démarche personnelle, ses difficultés et ses exigences et a dit en se référant à Marc Alain Ouknine son amour pour le judaïsme, pour le questionnement éthique qui se trouve en sa profondeur et son désir de voir les Juifs « heureux ».

 

Le second prix fut attribué à la Fondation de Jérusalem, créée par Teddy Kollek, il y a quarante ans, représentée par Nathalie Bidermann en France et pour son travail de soutien à d’innombrables initiatives, telle celle d’accueil des enfants sourds-muets qui fut montrée dans un film émouvant.

 

Une superbe soirée qui restera dans les souvenirs de tous ceux qui y ont participé.

 

Richard Prasquier

Président du CRIF

20:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (13)

Commentaires

Valls a prétendu se rendre à Marseille pour traiter de l’insécurité galopante qui secoue cette ville depuis longtemps et qui semble s’être déchainée depuis le début de l’année. Hé bien, c’était faux ! Il s’agissait de remettre des prix lors d’une réunion stigmatisant les chrétiens et les Français de souche !

Écrit par : abad | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

Ignoble !

Écrit par : tania | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

la trahison de Vichy ! cela fait plus de soixante ans , on devrait peut-étre passer à autre chose , que de ressasser en permanence cette période de l,histoire , et aller de l,avant car les problémes sont devant nous et pour les générations futures!!
salutations.

Écrit par : parvus | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

Comme c'est touchant, de voir cette gente bien grasse, degoulinante de fric, se masturber l'esprit sur des souffrances qu'ils n'ont pas resenties mais qu'ils utilisent a tord et a travers pour justifier ce qui ne l 'est point.
C'est assez abjecte. et puis tous les politicards qui courbent l'echine devant ce dogme.

A quand un diner avec de vrais eveques catholiques ou l'on pourrait exiger du gouvernement la reparation pour avoir contribue a faire perir la nation francaise, necrose l'ame du peuple et vendu le pays qui devait les nourrir.

Si un jour justice devait etre fait, je viendrais en premier plan et tricoterai tranquilement mon tricot, pendant que les traitres seraient mis au poteau, en huant une fois de temps en temps.

Écrit par : candide | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

A toujours culpabiliser les français, nos parents et grand-parents, ces gens deviennent repoussants. A vomir.

Écrit par : babotchka | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

J'en chiale une larme acide ;o)

Écrit par : téléphobe | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

Encore un cobra cracheur contre la France et les Français ( dont il n'est pas digne de porter le nom, mais qui l'a nommé à un ministère ? sinon le laquais des Ricains)
Grâce au Maréchal Pétain, la France a protégé plus de juifs que tous les pays européens.
Français n'acceptez plus les injures, ni les repentances à répétition , tactique dialectique pour instiller la terreur dans les esprits, relevez la tête avec mépris contre ces gens là, étudiez votre Histoire la plus glorieuse du monde, ne tolérez pas la fausse histoire, l'histoire honteuse " ad usum Delphini".
GRIF = Gaulois Révoltés, Indignés, Fiers.
Cambronne à ces minables baveurs.

Écrit par : turigol | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

Le plus moche pour moi, c'est Alexandre Jardin... Comme il bave sur les morts de sa famille pour se faire un peu de pub! Pas joli, ça...

Écrit par : Gaëlle Mann | 23/05/2012

Répondre à ce commentaire

@ babotchka: à vomir en effet!

Écrit par : Gaëlle Mann | 23/05/2012

Répondre à ce commentaire

@ parvus: quelle trahison?

Écrit par : Gaëlle Mann | 23/05/2012

Répondre à ce commentaire

Gaelle, je ne faisais que reprendre la phrase dans le texte , sans évidemment d,adhésion de ma part à ce propos!!
salutations.

Écrit par : parvus | 23/05/2012

Répondre à ce commentaire

Cher parvus: j'avais bien compris! Ne vous inquiètez pas!

Bien cordialement

Écrit par : Gaëlle Mann | 23/05/2012

Répondre à ce commentaire

Alexandre Weingarten ;o)

Écrit par : téléphobe | 24/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.