02/07/2012

Arrestations dans une "école" rom spécialisée dans la fauche

Coup de filet à Rennes dans une “école” spécialisée dans la fauche

 

01/07/2012 – 08H30
RENNES (NOVOpress Breizh) – Selon Ouest-France qui révèle l’affaire, une bande de voleurs a été interpellée mardi dernier à Rennes. Dans un appartement de la cité bretonne, des membres de la communauté rom recevaient une formation pointue pour apprendre l’art de pratiquer la fauche dans les grandes surfaces de la région. Une dizaine de personnes étaient encore en garde à vue vendredi.

Les fonctionnaires de la police judiciaire viennent de réaliser un joli coup de filet parmi les membres de la communauté « roumaine » de Rennes. À la tête du réseau de voleurs, un couple avait entrepris de recruter des femmes et des hommes pour leur apprendre, dans leur appartement de la ZUP sud de Rennes, à voler dans la grande distribution.

Dans cette école d’un genre un peu particulier, on enseignait aux « élèves » aussi bien à éviter d’être repérés par les systèmes de vidéosurveillance qu’à tapisser des sacs à main avec de l’aluminium pour déjouer les alarmes. Selon un policier « on leur délivrait un vrai stage de formation ».

Une fois leur “formation” validée, les stagiaires en question étaient conduits sur les lieux de leurs méfaits – des grandes surfaces de Bretagne ou des régions avoisinantes – où ils devaient se débrouiller pour voler le maximum de choses dans un délai de 10 minutes. Selon les enquêteurs, des vêtements mais surtout les lames de rasoirs et des produits cosmétiques étaient visés par les voleurs. Le butin était envoyé en Roumanie où il était récupéré par des complices.

Le 4 juin dernier, une jeune femme de 25 ans, issue de la communauté des Roms, avait été condamnée par le tribunal correctionnel de Rennes à un mois de prison ferme pour une série de vols dans des magasins du département. La délinquante, interpellée pour le vol de flacons de parfum et des produits cosmétiques, utilisait un sac avec une doublure renforcée par de l’aluminium pour passer les caisses avec l’antivol sans déclencher l’alarme. On ignore si cette personne était passée par « l’école » évoquée plus haut.

Crédit photo : Polycart, via Flickr, licence CC.

 

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

01:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Pour une arrestation, combien ne sont même pas inquiétés ? L’existence même d’une telle école prouve qu’ils savent qu’ils n’ont pratiquement aucun risque à organiser ces vols et qu’on les relâchera immédiatement si par hasard on les attrape.

Écrit par : abad | 02/07/2012

Répondre à ce commentaire

E.N.A, Sciences-po, H.E.C.?

Écrit par : arauris | 02/07/2012

Répondre à ce commentaire

L' aquarelliste autrichien non dépourvu de talent, seul, savait
comment s'" y prendre avec ces sous déchets .
Je ne puis en dire plus .

Écrit par : marcel | 03/07/2012

Répondre à ce commentaire

il est vrai qu,en Roumanie ,il doit étre plus difficile d,emprunter dans les grandes surfaces, on a les invités que l,on mérite!!
salutations.

Écrit par : parvus | 03/07/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.