30/07/2012

La population israélienne se précipite sur les masques à gaz

 

le Lundi 30 Juillet 2012 à 17:49

 

La semaine dernière, le régime syrien reconnaissait pour la première fois posséder des armes chimiques. L'annonce a provoqué une vague d'inquiétude en Israël, où les centres de distribution de masques à gaz enregistrent des records d'affluence.

Distribution de masques à gaz dans un centre commercial près de Jérusalem, ce lundi. © Radio France Grégory Philipps

"Prendre son masque, c'est faire le choix de la vie". Le slogan est imprimé sur les uniformes des employés des centres de distribution de masques de gaz. Voilà deux ans qu'ils distribuent régulièrement des kits de survie à la population, depuis que les autorités israéliennes ont décidé d'équiper tout le pays par mesure de précaution.

Depuis la semaine dernière, ces distributions connaissent un succès inhabituel. "Au lieu de 2.000 demandes quotidiennes, nous avons distribué près du double ces deux derniers jours" explique un porte-parole de la Poste israélienne, chargée de gérer l'opération. Des budgets ont été débloqués pour pouvoir équiper plus rapidement la population.

Damas menace d'utiliser des armes chimiques en cas d'intervention étrangère

En cause : l'inquiétude liée à la situation en Syrie. "Il faut être prêts à toute éventualité quand on entend ce qui se passe là-bas" explique un habitant de la banlieue de Jérusalem, venu chercher six masques pour lui et sa famille. La semaine dernière, Damas a reconnu pour la première fois posséder des armes chimiques, menaçant de les utiliser en cas d'intervention militaire étrangère.

Les autorités israéliennes s'inquiètent surtout du devenir de ces armes en cas de chute du régime de Bachar al-Assad. En cas de "transfert d'armes chimiques syriennes au Hezbollah", a affirmé le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, Israël agira de façon "immédiate" et aussi "dure que possible".

France Info

 

NdB: Est-ce qu'il reste des masques pour la population palestinienne ?

23:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

et pour la population Syrienne??
salutations.

Écrit par : parvus | 31/07/2012

Répondre à ce commentaire

Encore faut - il choisir le filtre antigaz idoine .
Chaque filtre est dédié à une substance donnée (les cyanures / le terrible agent VX / sarin / soman / tabun / phosgène / ...)
De plus , le filtre n' a pas une durée de vie très longue et nul ne sait quel gaz Assad enverrait (il peut prendre un cocktail d' organophosphorés).

Écrit par : marcel | 31/07/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.